Archives par catégorie : Collapsologie

Ruffin nous cause de Sanofi

https://blogs.mediapart.fr/ruffin-francois/blog/120121/scandale-pourquoi-la-france-n-pas-son-vaccin-0

Pour ceusses qui préfèrent le parlé filmé, il faut aller sur le “site” de Ruffin; il a été enregistré hier dans la rue devant le siège de sanofi. Il est beaucoup question de la proximité entre le patron et macron.
À partager largement!

https://www.youtube.com/watch?v=5WUUt_z0C9s
suite au message sur sanofi, le lien direct.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Capitalisme pandémique

Dans Politis du 3 décembre de Mireille Bruyère du conseil scientifique d’ATTAC

Capitalisme pandémique

Mireille Bruyère

élération du capitalisme, dont le symbole le plus évident est le renforcement considérable du pouvoir du gouvernement en matière économique. On trouve beaucoup de textes qui s’interrogent sur le monde d’après, sur une bifurcation souhaitée ou en cours. Pour se questionner ainsi, il faut définir ce que l’on entend par capitalisme néolibéral. Ce n’est pas seulement l’extension des marchés et de la marchandisation, ni la financiarisation des entreprises, ni encore la seule globalisation productive des firmes. Tous ces phénomènes sont liés par une logique institutionnelle d’ensemble: le rapport social de production capitaliste. On appelle capitaliste la société qui se définit principalement par ce rapport de production. Le capitalisme veut et croit pouvoir tout fabriquer sur le mode industriel par la rationalisation. Il est donc fondé sur le délire imaginaire qu’il serait possible de tout maîtriser par la technologie. Ce rapport social de production a rencontré et rencontre toujours des contestations sociales et des limites matérielles. Jusqu’à présent, ces contestations ont été l’occasion de transfomer le capitalisme afin de le maintenir, voir de l’approfondir.

La pandémie est aussi l’occasion de son approfondissement. Rappelons les coordonnées du capitalisme néolibéral actuel: Etats autoritaires au service de ce rapport de production, globalisation des firmes et approfondissement de l’exploitation des salariés, extension de la logique managériale à tous les secteurs dont les services publics. Le plan de relance qualifié de politique de l’offre est une politique massive de soutien du rapport de production capitaliste. Il mise sur l’accélération des tranformations technologiques nommées « processus de destruction créatrice ». Mais il ne crée rien, il remplace du vivant par du mort (travail et nature).

On constate trois phénomènes liés. Premièrement, la gestion de la crise sanitaire approfondit l’aliénation au travail en délitant les collectifs par le télétravail. Pour êre maintenu productif, malgré la distanciation physique et la suppression des collaborations informelles, le travail doit être réduit à un ensemble de tâches explicites et prévisibles pour passer en télétravail. Deuxièmement, les liens sociaux vivants et essentiels mais non directement productifs (vie culturelle, festive, liens familiaux et amicaux) sont réduits, voire interdits. Troisièmement, l’accélération de la numérisation de tous les rapports sociaux, ainsi intégrables dans le rapport social de production capitaliste. Dans l’industrie, les plans de rationalisation par numération et autonomisation programmés à long terme sont avancés avec l’aide de l’état, qui endosse la dette sociale grâce à l’open bar du chômage partiel. La numérisation s’accélère aussi dans les services comme dans le commerce. Mais ce secteur ne sera concurrentiel qu’à la condition de réduire le travail vivant. Ce n’est pas parce qu’une boutique de prêt-à-porter ou une librairie met en place un service de vente en ligne qu’elle pourra concurrencer Amazon. Elle doit aussi supprimer des emplois en rationalisant. C’est la logique profonde du rapport social de production capitaliste: le rationalisation technologique de la production en réifiant tous les « facteurs de production » vivants, c’est à dire le travail humain et la nature.

Mireille Bruyère, membre du conseil scientifique d’ATTAC.

POLITIS du 03/12/2020, (l’économie à contre-courant).

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

LDH : Fiche “Nos droits : Contrôles – vérifications d’identité et fouilles en manifestation”

Bonjour,
  Vous trouverez, ci-joint, la Fiche de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) « Nos droits : Contrôles – vérifications d’identité et fouilles en manifestation », toujours très utile en ces temps de fortes mobilisations pour la défense de nos libertés. La fiche se plie pour être distribuée. Cette Fiche complète les autres Fiches de la LDH sur “la garde à vue” et sur “nos droits en manifestation”. + la fiche tuto sur la manifestation en temps de confinement.   La Ligue des droits de l’Homme,  mobilisée depuis 122 ans pour la défense des Libertés et l’Egalité des droits pour toutes et tous.  

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Biodiversité : des nouvelles

Bonsoir

Cette semaine Marcel a rencontré l’équipe de Prissé et je l’ai accompagné à Cluny.Des deux côtés les nouvelles sont bonnes ! donc il faut se remonter les manches, remplir le sondage si vous ne l’avez pas encore fait https://sondage.marelle.org/studs.php?poll=bkcgYL1vTueU1M9L  A Prissé : Au côté du maire, les commissions Culture et Développement durable sont aux manettes. Le projet de conférence le samedi soir paraît trop ambitieux, on reviendrait à une conférence le dimanche. Une assos du village se chargerait de la buvette. C’est la mairie qui organiserait  cette “Fête de la Transition écologique”(il faut trouver un nom, et celui-ci est une idée de Marcel, si vous avez d’autres propositions, faites passer rapidement ) Marcel a donné notre carnet d’adresses d’assoc ce qui les intéresse bcp.Donc ça avance bien.Le bénef du stand greffe alimentera la caisse d’Attac 
A Cluny : L’équipe municipale et de la comm com ont super envie d’un évènement en s’appuyant sur la forêt fruitière et Attac. Ils souhaitent un événement ouvert à tous mais avec du sens et  cela va fort bien avec ce que l’on veut. Il pourrait y avoir plusieurs conférences dans la journée dans une salle dédiée. (Si vous avez des propositions ? )
Il y a des dissensions dans la forêt fruitière entre les tenants des objectifs d’origine de cette assos (très intéressants d’après les statuts) et ceux qui aimaient ce que c’était devenu cad une opération commerciale. Le nouveau président penche dans le 1er camp et Jean Lapalus pousse beaucoup dans ce sens. Les élus ne veulent pas prendre la place des assos, mais accompagner et faire profiter de leurs infrastructures , de leurs équipes… et c’est un super atout.Il reste à la forêt fruitière à faire le point avec ses membres et une nouvelle réunion est prévue le 16 décembre à 16h30.Il faudra là aussi trouver un nom (en conservant sans doute le “bourse aux greffons” qui a fait le succès de la manifestation de la forêt fruitière. ) A vos méninges.
Il faut que l’on réfléchisse aussi à un stand Attac pertinent qui serait le même sur les 2 évènements. Est ce que l’on peut faire autre chose qu’un bel  affichage, inventer un autre truc, une mise en scène, là aussi il faut que l’on se creuse tous les méninges,
Sur les 2 sites se dérouleront des conférences, et pourquoi pas “le blé et le mil”?

Marcel et Philippe

Le mer. 18 nov. 2020 à 14:16, ATTAC Macon <macon@attac.org> a écrit :

Salut les amis

Biodiversité : il n’y a pas que le phénix qui renaît de ses cendres…

Après 13 ans avec Attac et 3 années au lycée de Davayé qui se sont soldées par une embrouille du proviseur avec Marcel pour cause de gilets jaunes – mais c’est de l’histoire ancienne – la biodiv s’apprête à renaître sous une nouvelle forme.

Naturellement Marcel a bien remué la marmite pour cela.

Attac ne sera pas seule à la manœuvre, on a peur de ne plus être assez nombreux pour cela mais avec des partenaires…

Il y a maintenant deux projets frémissants ou 2 opportunités sur lesquels il reste presque tout à discuter et à construire et que nous allons vous exposer brièvement. Avant de trop s’engager sur l’un, l’autre voire les deux, il faudrait répondre au sondage https://sondage.marelle.org/studs.php?poll=bkcgYL1vTueU1M9L   pour nous dire si vous êtes prêts à vous engager, à bosser dessus et/ou à être présent le jour J. C’est vraiment important que  nous sachions sur qui compter dans les discussions avec les partenaires. (Il y 2 réunions prévues la semaine prochaine, une dans chaque lieu, donc une réponse rapide est importante.)

Petit rappel : La biodiversité est grandement menacée,  les actions “pratiques”, greffes, échanges de graines sont importantes et permettent d’appuyer un discours militant qui doit absolument continuer à être porté.

Le nom de l’événement changera très probablement, mais on va essayer de garder la substantifique moelle !

Projet 1 Prissé: Marcel est en contact depuis un bon moment avec Pierre Desroches le nouveau maire , viticulteur bio. A Prissé plusieurs assocs, et commissions  sont partantes pour un projet . Des assos s’ occuperaient du côté restauration buvette. Il pourrait y avoir des conférences la veille au soir, le jou J greffes, marché paysan bio et villages associatifs,  et même un concert le soir pour clôturer (dont on ne s’occupera pas),

Ça se passerait les 27 et 28 février. Bien sûr, sous réserve des règles sanitaires à ce moment-là.

Il faudra donc en plus du greffage , voir notre implication sur le côté conférences, la composition du village associatif , stand Attac,  pousser pour une buvette bio et engagée etc..

Projet 2 Cluny :  Depuis 437 ans, la forêt fruitière de Cluny organise une journée greffes très importante mais sans aucun caractère militant. Cette assos est en pleine mutation et la mairie de Cluny et même la com com ont envie que cela continue mais avec un esprit plus militant.  A voir donc si on peut apporter cela  au moins en partie, sachant qu’une partie de ce que l’on aura préparé pour Prissé (si ça marche) pourrait resservir. Là aussi tout est à construire, mais il faut absolument  savoir sur quel pied danser et … avec quelles forces.

Cela pourrait avoir lieu  2 semaines après Prissé.

Positionnez vous rapidement sur l’un ou l’autre événement

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens