Archives par catégorie : Energie

Vendredi 31/01 à Lyon : projection-débat “Lettre à A. Gorz”

LETTRE à G. – Le Film

LYON 7e (69007) – Rhône-Alpes

Vendredi 31 janvier 2020

À partir de 19:30

Lieu : Maison de l’Environnement – 14 avenue Tony Garnier

Tram T1 arrêt Tony Garnier à LYON 7e (69007)

Projection de Lettre à G – Le Film

suivi d’un débat avec Pierre-Jean PERRIN, réalisateur

PROJECTION DOCUMENTAIRE LETTRE à A. GORZ Un film de Charline Guillaume, Pierre-Jean Perrin, Julien Tortora, & Victor Tortora Avec Céline Martin-Sisteron 14 Avenue Tony GARNIER 69007 LYON (Tram T1 Tony Garnier) suivi d’un débat avec Pierre-Jean PERRIN, réalisateur “Misères du présent, richesse du possible aux éditions Galilée, André GORZ Ce film retrace les idées d’André Gorz, l’un des intellectuels les plus stimulants du XXe siècle, mort à Vosnon, dans l’Aube. Disciple de Sartre, il fut tout à la fois journaliste, critique économique, penseur de l’autonomie et pionnier de l’écologie en France

Organisé par Rhône-Alpes Sans Nucléaire et La Clique des Amis de Bure, avec le soutien du Réseau Sortir du Nucléaire

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Rencontre/débat avec La Parisienne libérée – Présentation de son livre : Le nucléaire, c’est fini

Rencontre/débat avec La Parisienne libérée 
Présentation de son livre
Le nucléaire, c’est fini

Lyon (69007) – Rhône-Alpes

Mardi 14 janvier 2020

À partir de 19:00

Lieu : La Gryffe – 31 rue Sébastien Gryphe à Lyon (69007)

Rencontre/débat avec La Parisienne libérée autour de son livre « Le nucléaire c’est fini », organisée par l’Amicale du futur et la librairie La Gryffe le mardi 14 janvier à 19h à l’Amicale 31 rue Sébastien Gryphe, Lyon 69007

Dans le cadre du cycle « La nucléarisation du monde », La librairie La Gryffe et l’Amicale invitent La Parisienne libérée à parler de son ouvrageLe nucléaire c’est fini(La Fabrique, 2019). Ce livre montre comment l’industrie nucléaire, à l’origine imposée et contrôlée par l’État, est aujourd’hui captée par les logiques du capital financier et de la dérégulation néolibérale (sous-traitance, dilution des responsabilités, etc.). Le récit des ces fissures intérieures au nucléaire est constamment mis en lien, dans l’ouvrage, avec les mouvements de contestation qui, du pays Basque à Bure, refusent la contamination nucléaire du monde et le confinement de nos existences.

Rendez-vous le mardi 14 janvier à 19h à l’Amicale, 31 rue Sébastien Gryphe, Lyon 69007

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Contre les prolongations et les nouvelles installations nucléaires !

Contre les prolongations et les nouvelles installations nucléaires !

Plus que jamais, en 2020, un sursaut est nécessaire pour empêcher la prolongation d’usines vétustes et de réacteurs dangereux et bloquer les nouveaux projets absurdes.

  JE SOUTIENS LE RÉSEAU POUR CETTE ACTION 
Main dans la main avec le lobby de l’atome, le gouvernement prépare la relance du nucléaire. Prolonger les centrales et les usines nucléaires, c’est faire fonctionner des cuves fissurées, des pompes hors d’usage, des équipements vétustes, des tuyauteries corrodées… Parallèlement, on ne compte plus les nouveaux projets de cette industrie pourtant en déroute financière et technique : entre EPR low-cost, piscine géante de combustibles usés, blanchisserie pour le linge contaminé ou mégapoubelle radioactive à Bure…la nucléarisation des territoires est en marche.
EDF doit poursuivre la construction de centrales“, déclare son président, comparant l’entreprise à “un cycliste qui, pour ne pas tomber, ne doit pas s’arrêter de pédaler“. Et si on lui suggérait de se servir des freins au lieu d’utiliser nos impôts pour renflouer les caisses et financer des projets dont nous ne voulons pas ? Le Réseau “Sortir du nucléaire“ est indépendant à 100%, et ne fait appel à aucune subvention institutionnelle. Notre capacité d’action repose entièrement sur le soutien que vous pourrez nous accorder.
  JE SOUTIENS L’ACTION DU RÉSEAU
Un grand merci pour votre soutien,
L’équipe du Réseau “Sortir du nucléaire”
 
 
Si je suis imposable, mon don est déductible à 66% de mes impôts. Pour tous les dons effectués avant le 31/12/2019, je reçois un reçu fiscal en mars 2020. Le prélèvement à la source ne change rien au montant de ma déduction fiscale. Pour plus de détails, rendez-vous sur https://www.sortirdunucleaire.org/don2019
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Sortir du nucléaire – les infos du mois

Lettre d'information du Réseau Sortir du nucléaire
    Soutenez notre action pour un monde sans risques nucléaires Le Réseau “Sortir du nucléaire” est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, c’est grâce à votre soutien financier que nous mettons tout en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous en faisant un don avant la fin de l’année. > Faire un don au Réseau  
 
 
    Signez la pétition : NON aux projets de nouvelles installations nucléaires Nouveaux réacteurs EPR, sites de stockage de déchets, usines polluantes : l’industrie nucléaire prévoit d’imposer de nouveaux projets en France. Le mois dernier, nous avons lancé une pétition pour montrer notre opposition. Elle a déjà été signée par plus de 22 000 personnes, un bon démarrage, nous avons cependant besoin de plus de signatures pour pouvoir passer à la phase 2 qui consistera à interpeller nos élus locaux pour qu’eux aussi s’opposent à ces projets radioactifs. Pour atteindre nos objectifs, aidez-nous à faire signer cette pétition auprès de tout votre entourage. > Je signe la pétition !  
 
 
    Indemnités pour la fermeture de Fessenheim : le beurre et l’argent du beurre pour EDF, nous portons plainte devant la Commission Européenne En septembre 2019, l’État a signé un protocole d’accord avec EDF ouvrant droit à un dédommagement de plus de 400 millions d’euros immédiatement et plus de 4 milliards d’euros ultérieurement, en vue de la fermeture de Fessenheim car EDF ose prétendre que la centrale aurait pu fonctionner jusqu’en 2041 ! Nous avons porté plainte le 14 novembre 2019 devant la Commission Européenne et nous demandons l’ouverture d’une enquête pour aide d’État. Les associations alsaciennes qui ont œuvré pour la fermeture de Fessenheim s’associent à cette démarche. > En savoir plus  
 
 
    Sûreté des installations françaises : et si la terre tremble ? Alors que la Drôme vient de connaître le plus fort tremblement de terre en métropole depuis 20 ans à proximité des centrales du Tricastin et de Cruas-Meysse (celle-ci ayant dû être mise à l’arrêt pour vérifications), il est bon de rappeler qu’une grande partie des installations françaises n’est pas préparée à encaisser un épisode sismique de forte magnitude. Depuis plusieurs années nous relevons tous les événements déclarés par les exploitants qui seraient susceptibles d’impacter des éléments cruciaux pour la sécurité des installations nucléaires lors d’un tremblement de terre. > En savoir plus  
 
 
    Au Salon des maires pour exiger des élus qu’ils refusent le nucléaire Le jeudi 21 novembre, des militant·es ont mené une action devant le Congrès et le Salon des maires et des collectivités locales afin d’interpeller les acteurs des territoires. L’objectif ? Qu’ils s’engagent à refuser tout nouveau projet d’installation nucléaire. > En savoir plus  
 
 
    Le débat de 28 minutes : la France pourrait-elle se passer du nucléaire ? Fin octobre, l’ancien PDG de PSA, Jean-Martin Folz, a remis un rapport accablant pour le chantier du réacteur EPR de Flamanville. Le gouvernement hausse le ton face à EDF tout en maintenant la volonté de construire de nouveaux réacteurs troisième génération. Pour commenter cette actualité, le magazine d’info 28 Minutes sur Arte proposait un débat sur ce thème : la France pourrait-elle se passer du nucléaire ? Notre porte-parole Chalotte Mijeon faisait partie des invités, aux côtés de Nabil Wakim du quotidien Le Monde et l’explorateur Jean-Louis Étienne . > Regarder ce débat  
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Ensemble, arrêtons la folie nucléaire !

Ensemble, arrêtons la folie nucléaire !
  Depuis plus de 20 ans, le Réseau “Sortir du nucléaire” travaille pour dévoiler les scandales de la filière, favoriser la mobilisation et faire condamner en justice les industriels délinquants. Et c’est grâce à nos donateurs !
 Moi aussi, je soutiens le Réseau “Sortir du nucléaire”  Il n’y a qu’en France que ça continue… Partout dans le monde, le nucléaire recule. En 2018 il ne représentait plus que 10,15% de l’électricité produite contre 17,5% en 1996. L’Afrique du Sud, l’Allemagne, la Chine, l’Espagne, l’Inde, le Japon, les Pays-Bas, le Mexique et le Royaume-Uni ont généré plus d’électricité d’origine renouvelable que d’électricité nucléaire en 2018.
En France pourtant, avec le soutien de l’État, l’industrie nucléaire jette ses dernières énergies dans une fuite en avant qui passe par la prolongation de centrales en fin de vie ainsi que par des projets et chantiers dangereux et inutiles. En octobre dernier, Le Monde a même dévoilé une lettre du gouvernement demandant à EDF de se mettre en ordre de bataille pour construire six réacteurs EPR !
…alors c’est ici que nous devons agir ! Agir pour demander la fermeture des installations nucléaires vieillissantes. Agir pour empêcher l’EPR de Flamanville d’entrer en service puisqu’il doit être rafistolé avant de démarrer et empêcher d’autres nouveaux réacteurs de voir le jour. Agir pour que nos élu.es refusent l’implantation de projets nucléaires sur leurs territoires, miroir aux alouettes n’apportant que pollution et ruine à long terme. Agir pour défendre la sobriété, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables comme solutions les plus pertinentes au réchauffement climatique… Ne les laissons pas faire ! Ensemble, plus que jamais, nous devons poursuivre notre action. Seul votre soutien nous le permettra.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Socatri : incroyable, le dispositif de détection sismique et anti-incendie n’a jamais été mis en service

j’ai beau être blasé, il y a de quoi être sidéré.
Cela veut dire qu’au moment du séisme ardéchois la sécurité pour ce prob. était inopérante sur ce site (pas très loin du Teil).
Comme je suis en train de lire Malevil de Robert Merle, superbe roman, je suis d’autant plus écoeuré par cette décontraction de nos responsables nucléaristes, qui est souvent à l’origine des catastrophes.
Mais pourquoi être pointilleux puisque la catastrophe est impossible, ou pas plus grave qu’un pet de lapin.
A bon entendeur salut (et fraternité tout de même).

Socatri : incroyable, le dispositif de détection sismique et anti-incendie n’a jamais été mis en service

Par Rédaction le lundi 9 décembre 2019, 16:08 – Tricastin

socatri_Areva.jpg

Incroyable! Le système de détection et de coupure sismique à la Socatri/Areva-Orano du Tricastin (Vaucluse) n’a jamais été rendu opérationnel depuis l’accident de Fukushima. Censé couper l’alimentation électrique de l’INB 138 en cas de séisme important et de prévenir l’apparition d’un incendie consécutif à un séisme c’est fortuitement que l’entreprise s’en est rendu compte fin octobre et n’en a averti l’ASN qu’un mois plus tard. 17 jours après le séisme qui a frappé non loin de là au Teil (Ardèche).

Lire la suite… —

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Soirée de soutien à Bure

Soirée de soutien à Bure

LYON (69007) – Rhône-Alpes

Samedi 23 novembre 2019 à partir de 19h00
Lieu : Les Clameurs, bar fédératif – 23 Rue d’Aguesseau (69007)

À Bure dans la Meuse, a lieu une lutte contre l’enfouissement des déchets nucléaires. Des personnes ont décidé de dire non. D’en rejoindre d’autres. De s’unir face au pire, de résister. Le texte de Catherine Zambon, “Nous étions debout mais nous ne le savions pas”, raconte l’éveil de militants qui s’ignorent. Un instant, un déclic, qui bouscule notre vie. Le temps d’une soirée conviviale, dix comédien.nes vont mettre en valeur ces témoignages, ces parcours, ces engagements. Soirée à prix libre, en soutien à la lutte des militants de Bure et contre la répression, avec lecture théatrale, cantine vegan, discussion sur l’historique et l’actualité de la lutte, un infokiosque, et de la musique. DEBOUT !” La CAB, Clique des Amies de Bure de Lyon et St-Etienne
Restez connectés ! Consultez tous les événements de notre agenda
http://sortirdunucleaire.org/Agenda Inscrivez votre action à l’agenda sortirdunucleaire.org :
http://sortirdunucleaire.org/Proposez-votre-evenement
Notre sélection de matériel militant :http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Signez la pétition : NON aux projets de nouvelles installations nucléaires

NON aux projets de nouvelles
                          installations nucléaires <br>signez la
                          pétition !
NON aux projets de nouvelles installations nucléaires signez la pétition !
 
Lundi 28 octobre, un rapport d’audit sur le réacteur EPR de Flamanville a été remis à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Malgré un constat d’échec flagrant, le gouvernement considère que la fuite en avant doit continuer grâce à une hypothétique remobilisation de la filière et les projets de construction de six nouveaux réacteurs ne sont pas abandonnés pour autant !

Alors que l’industrie nucléaire est en pleine déroute, elle continue à multiplier les projets en dépit du bon sens. Et outre les projets de nouveaux EPR, de nombreuses autres installations pourraient voir le jour : projet Cigéo à Bure, nouveau site d’entreposage de combustible usé au bord de la Loire, blanchisserie pour linge contaminé…
Pour mener à bien ces projets mortifères, l’industrie déploie une vaste stratégie de séduction des territoires, en faisant notamment miroiter aux élus locaux un hypothétique développement.
Ensemble, mobilisons-nous et interpellons nos élus locaux afin qu’ils refusent les nouveaux projets nucléaires dans nos territoires !
J’interpelle mes élus locaux

https://www.sortirdunucleaire.org/petition-non-aux-nouvelles-installations

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Sortir du nucléaire – les infos du mois

    La construction de 6 EPR est déjà actée ! Sans aucune décision démocratique, le gouvernement a donné à EDF une lettre de mission pour poursuivre sa fuite en avant Le lundi 14 octobre, Le Monde a rendu publique l’existence d’un courrier adressé à EDF par les ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Économie et des Finances. Il en ressort que la décision du gouvernement concernant la construction de nouveaux réacteurs est déjà prise, et que les ministres demandent à EDF de fournir des gages en vue de la construction de 6 EPR ! Nous dénonçons cette fuite en avant absurde et suicidaire, qui met en danger à la fois l’environnement, les alternatives énergétiques et les finances publiques. > En savoir plus  
 
 
    Rapport d’audit sur l’EPR : une mise en scène pour masquer la poursuite de la fuite en avant ? Le lundi 28 octobre, Jean-Martin Folz, ancien PDG de PSA, a remis à Bruno Le Maire un rapport d’audit sur l’EPR de Flamanville. La conférence de presse à laquelle ont participé Bruno Le Maire, Jean-Bernard Lévy et Elisabeth Borne, a donné lieu à une démonstration flagrante (et malheureusement prévisible) d’hypocrisie : malgré le constat d’échec, la fuite en avant continue grâce à une hypothétique remobilisation de la filière ! > En savoir plus  
 
 
    Série noire à Cattenom : 5 événements significatifs pour la sûreté déclarés en 3 semaines… Série noire à Cattenom (Moselle). Entre le 10 septembre et le 2 octobre 2019, la centrale nucléaire a déclaré 5 évènements significatifs pour la sûreté. Tous classés au niveau 1. En à peine 3 semaines. Quasiment tous ont pour origine des erreurs commises passées inaperçues. Le réacteur 3 est tout particulièrement concerné, avec pas moins de 3 déclarations d’évènement significatif pour la sûreté en 3 jours. > En savoir plus  
 
 
    Appel à actions : nucléaire fais-moi peur ! Alors que l’industrie nucléaire est en pleine déroute, elle profite des mobilisations sur le climat et des distributions de pastilles d’iode pour mener une vaste campagne de communication mensongère. Nous vous invitons à profiter de la période d’Halloween pour vous mobiliser contre cette industrie et la dénoncer d’une manière ludique : déambulations macabres, déguisements “liquidateurs” ou “zombies” ou encore distributions de comprimés d’iode factices façon « des bonbons ou un sort »… > Rejoignez la mobilisation  
 
 
    Pétition le nucléaire n’est pas notre avenir : aidez-nous à franchir le cap des 30 000 signatures Au printemps dernier, nous avons lancé une pétition pour refuser la prolongation du parc nucléaire français. Notre pétition a déjà recueilli près de 30 000 signatures, aidez-nous à franchir ce cap en la signant si ce n’est pas déjà fait et en la transmettant à vos proches. > Signez la pétition  
 
 
    Retour à la normale : un docu-fiction qui imagine les conséquences d’une catastrophe nucléaire en France Pour interpeller l’opinion publique, le Réseau “Sortir du nucléaire“ est partenaire du film Retour à la normale. Ce documentaire d’anticipation plonge le spectateur dans les conséquences d’un accident nucléaire à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme). Après une tournée en Auvergne Rhône-Alpes au printemps dernier, une nouvelle séquence élargie à toute la France est en train de se mettre en place. N’hésitez plus, vous aussi organisez une projection-débat autour de ce film. > En savoir plus  
 
 
    Soutenez notre action pour un monde sans risques nucléaires Le Réseau “Sortir du nucléaire” est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, c’est grâce à votre soutien financier que nous mettons tout en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous en faisant un don avant la fin de l’année. > Faire un don au Réseau  
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Audience au tribunal au sujet d’une fuite radioactive à la centrale nucléaire du Bugey

Audience au tribunal au sujet d’une fuite radioactive à la centrale nucléaire du Bugey

Bourg-en-Bresse (01) – Rhône-Alpes

Vendredi 18 octobre 2019

Audience au tribunal de police de Bourg-en-Bresse
Attention : cette audience peut faire l’objet d’un renvoi à une date ultérieure.

Le 18 octobre 2019, sera examinée par le tribunal de police de Bourg-en-Bresse l’affaire de la fuite radioactive à la centrale nucléaire du Bugey.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” vous invite à assister à l’audience et vous donne rendez-vous, à 8h30, au palais de justice, 32 avenue Alsace Lorraine, à Bourg-en-Bresse.

Rappel des faits :

Bugey – Fuite radioactive à la centrale

Le 20 décembre 2017, EDF a détecté une concentration anormale de tritium dans un piézomètre (tube permettant l’accès à la nappe phréatique) sur le site de la centrale nucléaire du Bugey. La concentration de cette substance radioactive, qui peut provoquer de graves dommages à l’ADN, atteignait 670 Becquerels par litre. Des pics de concentration plus importants (jusqu’à 1600 Bq/l) ont été détectés les jours suivants et à d’autres endroits du site. Cette présence de tritium dans la nappe d’accompagnement du Rhône laisse présager le déversement dans l’environnement d’autres radioéléments ainsi que probablement des éléments chimiques et que de l’eau contaminée a aussi très certainement rejoint le Rhône.

Comme le montre la lecture du rapport d’inspection rédigé par l’Autorité de sûreté nucléaire, cette pollution était la conséquence d’une inquiétante chaîne de dysfonctionnements. Défaut de surveillance, dispositifs ne permettant pas la détection automatique des fuites, absence de réaction rapide, entretien insuffisant du matériel (le clapet n’avait pas fait l’objet de maintenance depuis… 1992 !) : la liste est longue !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“, Rhône-Alpes Sans Nucléaire, Sortir du nucléaire Bugey et Sortir du nucléaire Isère ont déposé plainte le 7 mars 2018 devant le procureur de la République de Bourg en Bresse pour 10 infractions au Code de l’environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires.

Le Parquet a décidé d’engager des poursuites contre EDF. L’affaire sera examinée par le tribunal de police de Bourg-en-Bresse le 18 octobre 2019, à 8h30.

Pour en savoir plus, consultez notre Juriblog.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens