Archives par catégorie : Energie

Nucléaire militaire > Vigies spéciales TIAN

Vigies spéciales TIAN DANS PLUSIEURS VILLES DE FRANCE
Vendredi 22 janvier & samedi 23 janvier 2021
Pour cette journée historique de l’entrée en vigueur de Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), nous invitons toutes les organisations, les ami·e·s à se joindre à nous. Prises de parole, distribution de tracts… 22 Janvier Bordeaux à 15H rassemblement devant le grand théâtre de Bordeaux organisé par Tchernoblaye, ATTAC, Le jour d’après33 et negajoule1 – Contact : Jean-Marc Louvet : negajoule1(@)gmx.fr Carhaix-Plouguer, à partir de 17H un rassemblement devant la mairie de Carhaix (ville signataire de l’Appel des villes) avec la participation du maire et des élu-es de la ville est organisé par le Collectif le CIAN 29 (qui regroupe une douzaine d’associations locales dont l’Université européenne de la paix, le Mouvement de la paix, …) – contact : penanros(@)free.fr Dijon, une vigie est organisée dès 15H00, devant la préfecture, par le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires. Contact : etienne.godinot@wanadoo.fr Une action qui s’inscrit aussi dans le soutien aux trois lanceurs d’alerte dijonnais Lyon, de 16H30 à 17H30, une vigie est organisée sur la place de l’Hôtel de ville par le Man Lyon, l’Observatoire des Armements et ICAN France, – contact : patricebouveret@obsarm.info.org / perrin.serge(@)club.fr (MAN Lyon) Marseille, à partir de 11H30, rassemblement à ombrière du Vieux Port, organisée par le Comité du Mouvement de la paix des Bouches du Rhône – contact : @mvtpaix.org Privas, de 15h à 17h00, rassemblement devant la mairie organisé par le mouvement poétique pour une société idéale oubliée – contact : philippe.weishaupt(@)gmail.com Tours de 14h00 à 17h00, une vigie est organisée devant l’hôtel de ville – organisée par Abolition des armes nucléaires- Maison de vigilance – contact : marie-claude.thibaud(@)wanadoo.fr Venissieux de 16H30 à 18H, un rassemblement est organisé place de la Paix par le Comité du Mouvement de la paix de Venissieux, contact : arlette.cavillon(@)mvtpaix.org 23 Janvier Brest à partir de 15H, rassemblement devant la mairie organisé par le Collectif le CIAN 29 (qui regroupe une douzaine d’associations locales dont l’Université européenne de la paix, le Mouvement de la paix, …) – contact : penanros(@)free.fr Manosque, rassemblement à 14H30 devant l’hôtel de ville, organisé par le Comité du Mouvement de la paix de Manosque, contact : elianirenee(@)yahoo.fr
Restez connectés ! Consultez tous les événements de notre agenda
http://sortirdunucleaire.org/Agenda Inscrivez votre action à l’agenda sortirdunucleaire.org :
http://sortirdunucleaire.org/Proposez-votre-evenement
Notre sélection de matériel militant :http://boutique.sortirdunucleaire.org/
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Donnez-nous les moyens de poursuivre nos actions contre le nucléaire en 2021 !

Donnez-nous les moyens de poursuivre nos actions contre le nucléaire en 2021 !
J-3 pour donner du sens à vos impôts et défiscaliser votre don

Bonjour Daniel,

Alors que 2020 s’achève, nous préparons déjà les actions des prochains mois… et l’année 2021 s’annonce cruciale pour notre lutte. Contrer la mise en service de l’EPR de Flamanville et les projets de nouveaux réacteurs, empêcher que le projet Cigéo soit déclaré d’utilité publique… Nous aurons fort à faire !

 ❤ Je donne pour vous permettre
de poursuivre vos actions en 2021 


Plus que jamais, nous continuerons à jouer notre rôle de contre-pouvoir face au lobby nucléaire. Contrairement à ce dernier, le Réseau “Sortir du nucléaire“ est totalement indépendant de l’État et des subventions publiques. Mais en cette fin d’année 2020, il nous manque encore l’équivalent de 500 dons de 50 €. Seule votre générosité nous permettra de continuer à agir !

Si vous êtes imposable, il ne vous reste plus que 3 jours pour faire un don qui vous donnera droit à une déduction fiscale pour 2020. Plutôt que de laissez vos impôts financer une industrie nucléaire en faillite, vous avez la possibilité de soutenir des actions en accord avec vos convictions !

Alors pouvons-nous compter sur votre soutien ?

 ❤ Oui je donne pour la sortie du nucléaire ! 


 
 


Si je suis imposable, mon don est déductible à 66% de mes impôts. Pour tous les dons effectués avant le 31/12/2020, je reçois un reçu fiscal en mars 2021. Le prélèvement à la source ne change rien au montant de ma déduction fiscale. Pour plus de détails, rendez-vous sur https://www.sortirdunucleaire.org/Soutenez-nousD








Si vous ne souhaitez pas utiliser un mode de paiement électronique, vous pouvez nous adresser votre don par chèque à l’ordre de “Sortir du nucléaire”, à : Réseau “Sortir du nucléaire”, 9 rue Dumenge 69317 Lyon cedex 04.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Contre les prolongations de réacteurs vétustes : soutenez notre action ❤

Contre les prolongations de réacteurs vétustes : soutenez notre action ❤
Avec le décalage de 10 ans de l’échéance pour la baisse de la part du nucléaire prévu dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie, le gouvernement prépare la prolongation et la poursuite du nucléaire. Cette décision prise en 2019, implique de faire fonctionner jusqu’à plus de 50 ans la quasi-totalité des réacteurs.

Carte de l’âge des réacteurs français en 2035
Installations vétustes, pièces en fin de vie qui ne peuvent être remplacées, malfaçons et défauts sur de nombreux équipements, problèmes accrus de maintenance découlant des cadences infernales imposées aux travailleurs sous-traitants, déchets qui s’accumulent, etc. : la situation actuelle est déjà plus qu’inquiétante. Ce projet de prolongation est une fuite en avant. Invoquer la lutte contre le changement climatique pour justifier cette prise de risque relève de la mauvaise foi, au vu de l’inaction de la France en la matière. En prévoyant de prolonger la durée de fonctionnement des centrales et des usines atomiques, l’industrie nucléaire et le gouvernement font preuve d’irresponsabilité et mettent en danger la population sur plusieurs générations.
Empêchons les de continuer cette folie !

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Sortir du nucléaire : les infos du mois

Lettre d'information du Réseau Sortir du nucléaire
 
Nous avons toujours besoin de vous !
Cette année, grâce au soutien de nos 8000 donateurs dont vous faites peut-être partie, nous avons pu faire condamner Orano pour sa mauvaise gestion des déchets sur le site de Tricastin (26). Cette affaire a nécessité plus de 3000 € de frais. Nous avons également soutenu la mise en place de formations à la mesure de la radioactivité pour les militant·es autour de Malvési (11) à hauteur de 5000 € ou encore des actions d’information telle que la diffusion d’un guide à destination des riverains de la voie ferrée autour du projet Cigéo (800€). Pour toutes ces actions et bien d’autres, nous comptons sur votre générosité !
> Je soutiens le Réseau
 8 bonnes raisons d’être antinuc, raison n°3 : économiser En plus d’être dangereux, le nucléaire coûte très cher. Extraction et enrichissement de l’uranium, construction, maintenance, exploitation, démantèlement et gestion des déchets nucléaires : au bout du compte la facture sera très salée. Alors même que de prochaines décisions politiques sur la filière pourraient endetter la France à hauteur de centaines de milliards d’euros supplémentaires, nous vous avons concocté ce dossier pour compiler des ressources qui prouvent que même du point de vue économique, le nucléaire ça n’assure guère. Et vous pouvez aussi agir avec nous pour dénoncer cet état de fait ! > En savoir plus 
 
En visite au Creusot, Emmanuel Macron aligne clichés et déclarations d’amour au nucléaire
Ce mardi 8 décembre 2020, Emmanuel Macron s’est rendu en grande pompe à l’usine Framatome du Creusot, théâtre d’un gigantesque scandale de fraudes, pour y annoncer la construction d’un nouveau porte-avion à propulsion nucléaire. Il en a profité pour exprimer une nouvelle déclaration d’amour à l’industrie atomique, quitte à falsifier les faits.
> En savoir plus
 
 
Projet Cigéo à Bure – POMA, DÉSENGAGE-TOI !
La société POMA a l’habitude d’envoyer les amateurs de ski au sommet des montagnes. À Bure (Meuse), elle ambitionne de participer à la descente aux enfers des déchets radioactifs, en fabricant le funiculaire censé acheminer les déchets nucléaires à 500 mètres sous terre. Sans funiculaire, pas de projet d’enfouissement ! Alors mobilisons-nous : première étape sur les réseaux sociaux, en interpellant l’entreprise qui fabrique des remontées mécaniques et des télécabines afin qu’elle renonce à ce contrat, qui écornerait son image de vacances et de tourisme.
> En savoir plus
 
 EPR de Flamanville : nous saisissons la justice pour suspendre son démarrage partiel, le transport de combustible et les essais radioactifs Les déboires du chantier de l’EPR de Flamanville sont la démonstration flagrante de l’incapacité industrielle d’EDF. Il faut que ce fiasco industriel et financier cesse et surtout ne se reproduise pas. Avec le concours de trois autres organisations, nous avons déposé le 7 décembre un recours devant le Conseil d’État contre l’autorisation de mise en service partielle de l’EPR délivrée par l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN). > En savoir plus 
 
 Des amibes “mangeuses de cerveau” dans la Meuse… On croirait un titre de film d’horreur et pourtant c’est une réalité : des amibes Naegleria Fowleri dangereuses pour l’homme prolifèrent dans la Meuse, au niveau des rejets d’eau chaude de la centrale nucléaire de Chooz. Le seuil maximum autorisé de concentration de ces amibes dans l’eau a même été dépassé en novembre 2020. Pour “régler le problème” EDF a déversé dans son circuit de refroidissement et donc dans les eaux de la Meuse un traitement biocide à la monochloramine. > En savoir plus 
 
 
Pour les fêtes : et si vous osiez le cadeau qui n’aime pas le nucléaire ?
Les fêtes se profilent et il se pourrait bien qu’on y ait finalement droit malgré une année placée pour beaucoup sous le signe de l’isolement. En manque d’idées de cadeaux sympas pour vos proches de sensibilité écolo ? Venez faire un tour sur notre boutique militante : mugs, tote bag, livres ou DVD, nous avons près de 200 idées pour vous !
> Le plein d’idées de cadeaux sur notre boutique
 
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Aidez-nous à empêcher l’industrie nucléaire de se développer !

Aidez-nous à empêcher l’industrie nucléaire de se développer ! ✋
 
 Bonjour Daniel,
L’industrie nucléaire est en déroute. Les affaires de malfaçons et de fraudes s’accumulent. EDF est en quasi-faillite malgré la recapitalisation de l’État en 2017. Et pourtant, elle veut implanter de nouveaux projets sur nos territoires !
 ✋ Je refuse que de nouveaux projets nucléaires s’implantent 
Malgré le fiasco de l’EPR, EDF déploie déjà des moyens pour préparer les élus à accepter la construction de deux réacteurs EPR à Belleville-sur-Loire. La centrale du Tricastin se préparerait également à accueillir de nouveaux réacteurs !
L’industrie nucléaire veut continuer à parsemer la France de sites dédiés à une illusoire « gestion » de ses déchets : le projet d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo dans le Grand Est, une nouvelle piscine d’entreposage de combustible usé prévue à La Hague, et une blanchisserie radioactive au bord de la Marne, sans compter ICEDA qui entrepose dès à présent au bord du Rhône des déchets issus du démantèlement…

En échange de l’installation de ses projets mortifères, l’industrie nucléaire fait miroiter infrastructures, emplois, financement de projets économiques et culturels… Mais ce que ces territoires vont récolter à moyen terme, c’est la désertification, la dégradation de l’image de leurs produits, et une perte d’attractivité. La protection et la santé des populations doivent passer avant les intérêts financiers à court terme de l’industrie nucléaire !
 ❤ J’aide le Réseau à lutter contre les nouveaux projets nucléaires
Un grand merci pour votre soutien,
L’équipe du Réseau “Sortir du nucléaire”
Le Réseau “Sortir du nucléaire” est une association totalement indépendante. Ce sont vos dons qui nous permettent d’agir au quotidien. Faire un don, c’est déjà une action !
 
 
Si je suis imposable, mon don est déductible à 66% de mes impôts. Pour tous les dons effectués avant le 31/12/2020, je reçois un reçu fiscal en mars 2021. Le prélèvement à la source ne change rien au montant de ma déduction fiscale. Pour plus de détails, rendez-vous sur https://www.sortirdunucleaire.org/Soutenez-nousD
Si vous ne souhaitez pas utiliser un mode de paiement électronique, vous pouvez nous adresser votre don par chèque à l’ordre de “Sortir du nucléaire”, à : Réseau “Sortir du nucléaire”, 9 rue Dumenge 69317 Lyon cedex 04.
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Sortir du nucléaire – les infos du mois

Lettre d'information du Réseau Sortir du nucléaire
 8 bonnes raisons d’être antinucléaire : raison N°6 – les droits humains Des peuples autochtones victimes de la pollution des mines d’uranium aux militant.es en lutte contre cette industrie qui subissent la répression policière, partout, autour du globe, d’un bout à l’autre de la chaîne du nucléaire, les droits humains sont bafoués. Découvrez dans cette nouvelle rubrique de notre site comment le système nucléaire piétine les droits humains et la vision coloniale, machiste et guerrière du monde qu’il propage. > En savoir plus 
 Alerte en Loire : des mesures indépendantes mettent en évidence l’importance des rejets radioactifs et l’inefficacité de leurs contrôles Le Collectif Loire Vienne Zéro nucléaire qui regroupe 13 associations riveraines du bassin de la Loire a réalisé de nombreux prélèvements citoyens d’eau en amont et en aval de 14 réacteurs nucléaires en activité. Après analyse de ces échantillons par le laboratoire indépendant ACRO, on constate au moins à deux reprises que les taux d’éléments radioactifs présents dans cette eau dépassaient les normes européennes et devraient par conséquent être les sujets d’une enquête pour en déterminer l’origine. > En savoir plus 
 
 Appel à mobilisation : contre la réintoxication du monde Récemment, le Réseau “Sortir du nucléaire” et plusieurs associations et groupes locaux membres ont signé la tribune et l’appel à mobilisation “Contre la réintoxication du monde”. L’objectif de cet appel lancé par un large front d’organisations et de collectifs en lutte est de faire de la journée du 17 novembre un temps d’actions décentralisées contre les industries polluantes qui nuisent à l’environnement et qui nuisent à notre santé. Nous vous appelons dans le cadre de cette journée à vous mobiliser contre les installations nucléaires proches de chez vous. > Je rejoins la mobilisation 
 
 VIDÉO : Pollution chimique sur le site du Tricastin Dans ce reportage, Le Média revient en détail sur la plainte que nous avons déposée avec plusieurs associations locales contre Orano, au sujet d’une pollution chimique dans les nappes alluviales sous l’usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse de Pierrelatte. Des produits toxiques tels que le perchloréthylène et le trichloréthylène ont fui dans les eaux souterraines et Orano semble continuer à vouloir prendre ce problème à la légère. > Voir ce reportage 
 
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Autorisation de mise en service partielle de l’EPR : une décision incompréhensible qui conforte EDF dans le fait accompli


Communiqué – 13 octobre 2020
Autorisation de mise en service partielle de l’EPR de Flamanville :
une décision incompréhensible qui conforte EDF dans le fait accompli
Le 8 octobre, l’Autorité de sûreté nucléaire a délivré à EDF une autorisation de mise en service partielle pour l’EPR de Flamanville (Manche). Celle-ci l’autorise à commencer certains tests nécessitant le recours à des gaz radioactifs, ainsi qu’à réceptionner et entreposer le combustible destiné au réacteur. Dans les prochaines semaines et pendant plusieurs mois, au moins 30 camions chargés de combustible nucléaire feront donc le chemin vers la centrale depuis l’usine Orano de Romans-sur-Isère (Drôme), au rythme de deux par semaine minimum. Cette décision est incompréhensible au vu de l’état du réacteur, criblé de malfaçons et qui doit déjà faire l’objet de lourdes réparations dont la faisabilité n’est d’ailleurs toujours pas confirmée. Alors que ce réacteur ne démarrerait pas avant plusieurs années (s’il démarre un jour !), pourquoi autoriser à y acheminer dès maintenant le combustible nucléaire, et à l’entreposer sur un site où les incidents sont légion ? Rappelons que la centrale de Flamanville est toujours placée sous surveillance renforcée. En accordant cette autorisation absurde, l’ASN a accepté de conforter EDF dans sa démarche de fait accompli, et lui a permis de présenter cette mise en service comme irrévocable et irréversible. Aux côtés des associations du Grand Ouest, nous réaffirmons que l’EPR ne doit jamais entrer en service. Dangereux et inutile, il enfermerait la France dans l’impasse nucléaire pour des décennies supplémentaires, à rebours de toute transition digne de ce nom. Nous appelons à arrêter de soutenir au plus vite une filière nucléaire dépassée qui, à l’image de l’EPR, constitue un gouffre financier et menace toute l’Europe.
Chargée de communication : Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23
Retrouvez ce communiqué sur notre site : https://www.sortirdunucleaire.org/Autorisation-de-mise-en-service-partielle-de-l
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Emmanuel Macron en visite au Creusot pour soutenir une énergie dépassée

Bonsoir

Macron vient faire la promotion du nucléaire au Creusot mardi 20 octobre.
Rappel : EPR Flamanville 11 ans de retard et  pour un coût de 12 milliards d’€  au lieu des 3.5 annoncés…
Et il va parler d’avenir…

De : rezo-cp-request@sortirdunucleaire.org <rezo-cp-request@sortirdunucleaire.org> De la part de Réseau Sortir du nucléaire

Communiqué de presse commun du Réseau “Sortir du nucléaire” et de Greenpeace France – 16 octobre 2020 Nucléaire : Emmanuel Macron en visite au Creusot pour soutenir une énergie dépassée   Ce mardi 20 octobre, Emmanuel Macron est attendu à l’usine Framatome du Creusot (Saône-et-Loire) où il pourrait effectuer des annonces sur l’avenir de la filière. Le choix de ce lieu emblématique des scandales de l’industrie nucléaire en dit long sur le soutien inconditionnel du gouvernement à une énergie du passé, qu’il tente de repeindre en vert. Les forges du Creusot, symbole des défaillances de l’industrie nucléaire L’usine Framatome du Creusot, où des mauvaises pratiques se sont perpétuées pendant des années [1] et où des dossiers de fabrication ont été falsifiés pour couvrir des malfaçons, a été le théâtre de l’un des plus gros scandales touchant l’industrie nucléaire. Nos associations avaient déposé plainte et l’Autorité de sûreté nucléaire avait également saisi la justice. Une instruction est en cours. En se rendant au Creusot, Emmanuel Macron veut-il faire croire que les phénomènes de fraude et de perte de compétence au sein de l’industrie nucléaire française appartiendraient au passé ? Au vu de la découverte récente d’anomalies sur des pièces provenant d’usines de Framatome et de la persistance au Creusot de certaines mauvaises pratiques évoquées pudiquement dans un récent rapport de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire [2], une telle mise en scène ne doit tromper personne ! Une nouvelle occasion de faire passer le nucléaire pour écologique Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron et son gouvernement ont choisi d’inclure le soutien au nucléaire dans le volet “transition écologique” du plan de relance. La sauvegarde du climat sert de prétexte infondé au sauvetage d’une industrie moribonde. Ce cliché est en décalage total avec la réalité des faits. Alors que l’urgence climatique se fait chaque jour plus pressante, notre pays ne peut pas se permettre de gaspiller des milliards dans une technologie aux retards proverbiaux et dont les coûts ne cessent d’augmenter. La priorité devrait aller aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, bien plus efficaces pour réduire rapidement nos émissions [3], et à une transformation en profondeur de nos modes de production et de consommation. N’en déplaise à Emmanuel Macron, si prompt à traiter d’”Amish” les personnes qui osent critiquer l’hégémonie de certaines technologies, le nucléaire est une énergie du passé. Continuer de la soutenir à tout prix ne relève pas d’une vision d’avenir, mais d’une croyance aveugle qui enfonce encore plus la France dans l’impasse. En toile de fond, préparer le terrain pour une décision sur de nouveaux EPR En multipliant les déclarations et les manoeuvres autour du nucléaire “vert”, le gouvernement avance des pions pour rendre possible la construction de nouveaux EPR. Pourtant, la mise en service de l’EPR de Flamanville, avant laquelle aucune décision de nouvelle construction n’est officiellement censée advenir, n’aura pas lieu avant 2023 et n’est même pas garantie. Plus qu’un reniement des engagements du gouvernement, il s’agirait d’une insulte aux citoyen.nes, majoritairement opposé.es à la construction de nouvelles centrales nucléaires [4]. Au regard de l’état de la filière nucléaire et de son niveau d’endettement, alors que l’EPR de Flamanville fournit la preuve flagrante d’une perte de compétence généralisée, relancer la construction de nouveaux réacteurs relèverait d’une fuite en avant aussi dangereuse que ruineuse. La Cour des comptes elle-même appelle à reconsidérer un tel choix, et les citoyen.nes n’ont pas à financer les caprices d’une industrie incapable de penser sa fin. Si, pour le patron d’EDF, l’entreprise doit continuer à construire des réacteurs, “comme le cycliste doit pédaler pour ne pas tomber”, le rôle d’un chef d’État devrait être de lui apprendre à freiner plutôt que de l’encourager à nous emmener toutes et tous dans le mur !   Contacts presse : Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23 Cécile Génot – 06 30 23 52 78 Notes : [1] Voir ce dossier. À la fin 2018, outre la cuve de l’EPR, pas moins de 3861 “écarts”, dont 2982 constats d’anomalie, avaient été recensés sur des pièces équipant le parc nucléaire français et provenant de l’usine du Creusot. [2] Dans un rapport, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire étudie les changements organisationnels mis en place par Framatome suite au scandale dévoilé en 2016. Malgré une approche très euphémisante et une appréciation positive de la plupart des évolutions mises en place, il en ressort qu’il serait bien présomptueux de prétendre que la page est définitivement tournée. Le rapport mentionne la “récurrence d’écarts” ainsi que la persistance de certaines mauvaises pratiques. En cas de découverte d’”écarts”, l’usine peut ainsi “décider de prendre le risque industriel de poursuivre la fabrication d’une pièce. Dans ce cas, le client est préalablement prévenu et FLC prend la responsabilité d’assumer les coûts si le traitement de l’écart proposé n’est pas adéquat”. Malgré la faillite d’un système de contrôle basé sur le postulat de la bonne foi de l’exploitant, on continue de supposer qu’il déclarera de lui-même les problèmes et en informera ses clients ! [3] Comme l’indique le World Nuclear Industry Status Report, au niveau mondial, le coût actualisé de l’électricité des énergies renouvelables est désormais inférieur à celui du nucléaire. Par ailleurs, le nouveau nucléaire nécessite 5 à 17 ans de temps de construction en plus que le solaire ou l’éolien. [4] En 2018, 67% des 400 personnes tirées au sort à l’occasion du débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie s’étaient prononcés contre la construction de nouveaux réacteurs.
Retrouvez ce communiqué sur notre site : https://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-Emmanuel-Macron-en-visite-au-Creusot
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Dimanche à Saint-Genis-les-Ollières : conférence-projection sur la menace radioactive

Conférence-projection sur la menace radioactive

Saint-Genis-les-Ollières (69290) – Rhône-Alpes

Dimanche 11 octobre 2020

Le 11/10/2020 à partir de 16:00

Lieu : Médiathèque – 21 Avenue de la Libération à Saint-Genis-les-Ollières (69290)

Un sujet hautement important et cependant rarement abordé : la menace radioactive, notamment militaire.

Ce sera le thème de la conférence à laquelle vous êtes invités à assister nombreux* à la médiathèque salle Jean BONNEFOND le dimanche 11 octobre 2020 à 16h00. 

En introduction sera visionné le documentaire de Larbi BENCHIHA « Bons baisers de Moruroa », plusieurs fois récompensé lors de festivals. Il évoque, témoignages à l’appui, les conséquences des essais nucléaires dans le Pacifique.

Jean-Marie MATAGNE, Président de l’association ACDN (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire) venu spécialement de Saintes, présentera les analyses de son association et ses propositions pour sortir de cette impasse. Docteur en philosophie suite à sa thèse de 1991 sur « le pouvoir et la puissance » et « l’équilibre de la terreur », il milite depuis plus de 30 ans pour une abolition généralisée des armes nucléaires et radioactives.

*Accès libre et gratuit, dans la limite des places disponibles et dans le respect des consignes sanitaires (penser à votre masque pour accéder).

Une initiative de l’association Chante-Ruisseau

http://chante-ruisseau.over-blog.org

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
« Articles plus anciens