CETA : urgente interpellation

Le collectif Stop Tafta national a lancé une nouvelle campagne d’interpellation des parlementaires à réaliser avant fin mai….

Bonjour

Ci-dessous et en PJ un texte à faire suivre dans vos instances locales, si possible sans tarder car la campagne ne pourra guère se prolonger au-delà du 31 mai.

PS : En PJ, issu des premières remontées de la campagne, un petit addendum au kit d’interpellation d’interpellation (disponible avec le lien ci-dessous), à faire suivre aussi dans vos réseaux.

Bien à vous

Flavia

 

La campagne contre la ratification du CETA est entrée dans sa dernière ligne droite. Elle se situe dans le contexte plus large de la lutte contre les accords de libre-échange que l’Union européenne a pour projet d’établir : JEFTA (avec le Japon), MECTA (avec le Mercosur), MEXTA (avec le Mexique), TiSA, MIC (extension plurilatérale de l’ICS CETA), etc..

 

Parce que la mise en œuvre complète et définitive du CETA serait très grave pour les droits à une agriculture et une alimentation saines, les droits sociaux, le climat et la biodiversité et parce qu’au contraire l’échec du CETA porterait un coup très dur à ces projets de l’Union européenne, le collectif Stop-TAFTA-CETA a lancé une campagne d’interpellation des parlementaires en vue de l’obtention d’un référendum, ultime chance réaliste d’empêcher la ratification du CETA par la France.

 

Cette campagne d’interpellation des parlementaires, ciblée sur les familles politiques à faire bouger (donc hors LFI et PC, de notre coté, et FN, non fréquentable) a pour double caractéristique :

– d’être différenciée selon les familles politiques interpellées (LR, LREM et alliées, PS) ;

– d’être à « double détente » : on s’adresse aussi aux organisations de la société civile des thématiques auxquelles les familles politiques sont sensibles dans l’objectif que ces organisations de la société civile interpellent aussi elles-mêmes les parlementaires.

 

A cette fin un kit complet d’interpellation a été mis au point, disponible à cette adresse :

https://www.collectifstoptafta.org/actu/article/kit-global-pour-la-campagne-ceta

 

Pour parvenir à faire bouger un nombre suffisant de parlementaires pour obtenir la mise en route d’un processus référendaire, il est, compte tenu de la composition du Parlement, indispensable de réussir à agir sur le maximum de parlementaires des familles politiques mentionnées ci-dessus (l’idéal étant d’atteindre la complétude).

 

Comme il n’y a pas de collectif Stop-Tafta-Ceta dans toutes les circonscriptions (de l’Assemblée nationale et du Sénat), toute instance locale d’une organisation du collectif national est encouragée à prendre les rênes de la campagne locale par défaut d’un collectif local Stop-Tafta-Ceta (en tout cas actif).

 

Merci d’avance de donc faire suivre dans vos instances locales, si possible sans tarder car la campagne ne pourra guère se prolonger au-delà du 31 mai.

 

PS : En PJ, issu des premières remontées de la campagne, un petit addendum au kit d’interpellation d’interpellation, à faire suivre aussi dans vos réseaux.

addendum-commplet