Chronique des vœux


Puisque c’est la saison des vœux, je me lance
En ce début d’année, je voeux le retrait du projet de loi sur les retraites.
Un point c’est tout.
Enfin non d’ailleurs, puisqu’ils nous disent « le point c’est tout » alors qu’on sait qu’un
point c’est rien ! Sauf… s’il est dans la gueule de ces salopards.
Mais alors, il lui faut un g, c’est le point G, sauf qu’il ne fera pas jouir les femmes parce
que justement elles en manqueront de points ! Carrière incomplète ? Et pan moins 100
points de pénalités. Belle continuité… maltraitées au boulot, mal retraitées ensuite ! Traite
avant, retraite ensuite.
Non, il faut le retrait, et je regrette d’ailleurs que le papa d’Emmanuel ne l’est pas pratiqué
lui, le retrait.
Encore qu’ils en auraient mis un autre à cette place… Ils en ont à la pelle des grands
« Comm’nous niquants » prêts à faire de la « pédagogie » pour nous vendre une vache de
réforme pour une génisse grasse ou un pur joyau.
Il y a longtemps déjà que réforme signifie régression. Admirez le langage ici, ils nous
vantent et vendent ce machin en parlant d’équité, de justice sociale, d’universalité ! Tordre
les mots et les retourner comme des chaussettes sales !
Tiens, une perle, 64 ans serait l’âge d’équilibre. Y aurait-il eu plus de monde dans la rue si
on avait dit âge couperet, âge sanction, âge guillotine… Si tu pars avant 64 ans on
guillotine ta pension de 20 %… ou 30 ou 40 % ! Alors qu’équilibre, c’est plus serein, on
dirait la pub pour un yaourt !!! ça fait rêver !
Les Espagnols ont un autre mot pour retraite, ils disent «Rubilatione, Jubilation quoi !»
Mais Jupiter ça le fait pas jubiler ce pognon de dingue qu’on distribue aux vieux, sans
passer par la case assurance. C’est une incongruité, une insulte à son « intelligence » ,
donc il trouve un truc pour comment nous baiser. Passer de la retraite réussie à la retraite
de Russie.
Et comme vaseline, il nous fourgue les grands mots, Universel, unique, équilibre.
Mais aux grands mots, ou aux gros mots, il faut les grands remèdes et le remède ici c’est
dans la rue, déterminé … … … et rengaine ta contre-réforme et casse toi pauvre con
comme aurait dit l’autre idiot .
Je souhaite naturellement aussi bien sûr à toutes et tous une bonne année et une bonne
santé même si ce n’est guère original.
Je souhaite enfin la Santé* à Macron, ses ministres et autres soutiens…

  • Vous aurez bien compris qu’il s’agit de l’établissement pénitentiaire.
    Philippe Fournier
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter