La marche climat du samedi 14 mars est reportée

L’urgence climatique est toujours là bien sur ,mais face à la crise sanitaire, il faut effectivement se protéger et protéger la collectivité. Les risques liés à la diffusion du Covid-19 ne doivent pas être minimisés au prétexte d’une vulnérabilité qui se réduirait aux plus âgé.es ou aux personnes fragiles : ce sont nos ami.es, nos parents ou grand parents. La réduction des risques est une responsabilité de tou·tes.

Cette crise sanitaire est aussi un nouveau témoignage des ravages de la mondialisation. Elle nous permet de découvrir qu’il est possible face à un péril grave de prendre des mesures drastiques. Cela illustre d’autant plus l’inaction dramatique des Etats face au problème climatique et sa non prise en compte.

La seule bonne nouvelle en France est la prise de conscience du président de la république qui découvre les vertus de l’hôpital public et de la recherche, deux secteurs particulièrement en lutte contre sa politique. Il défend fortement la solidarité qu’il démantèle avec la retraite par points .

La lutte pour la justice sociale et le climat ne s’arrêtera pas.

https://france.attac.org/actus-et-medias/le-flux/article/face-a-la-crise-du-coronavirus-ou-sont-les-mesures-concretes-face-aux-enjeux-  et en prime, une lecture intéressante sur l’histoire du sabotage de l’hôpital public  qui dure depuis 30 ans !https://www.bastamag.net/Coronavirus-Covid19-austerite-hopital-reduction-depenses-publiques-historique-lois-soins-sante

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter