Le parlement de la nouvelle union populaire

Lancement du Parlement de la Nouvelle Union Populaire écologique et sociale

https://www.youtube.co m/watch?v=CWR8J3-LYmw&t=1s

C’est Aurélie Trouvé, présidente du Parlement de la NUPES qui a introduit la présentation en expliquant que ce Parlement allait permettre d’enrichir le travail mené par la Nouvelle Union Populaire. Il rassemble les différentes forces politiques de cette union et de très nombreuses figures du monde syndical, associatif, scientifique, culturel. Il comptera progressivement 500 membres. À l’image du parlement de l’Union Populaire qui s’est construit autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon et qui comptait déjà 300 membres, ce nouveau parlement aura vocation, dans un premier temps, à contribuer à la campagne des élections législatives : il mettra en évidence les soutiens et les idées de notre majorité, alimentera le programme, aidera les candidates et candidats aux législatives, fera le lien avec les luttes sociales et écologiques. Aurélie Trouvé a ensuite présenté l’équipe de la présidence du Parlement et son équipe d’animation. Plusieurs personnalités membres ont pris la parole : Laurence de Cock (historienne), Geneviève Savigny (paysanne membre de Via Campesina), Karl Ghazi (syndicaliste), Eval Darlan (comédienne) mais aussi Denis Quinqueton (co-directeur de l’observatoire LGBT+) et Marie-Monique Robin (réalisatrice, journaliste et écrivaine). Jean-Luc Mélenchon a ensuite pris la parole en conclusion de cette présentation. Il est tout d’abord revenu sur la création du Parlement de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale en soulignant que le mouvement insoumis y contribuerait largement. Il a ensuite mar qué la gravité du moment que nous vivons face à l’urgence sociale et climatique. Il a souligné la nécessité d’avoir un peuple qui puisse trouver une autonomie d’action pour y faire face et non plus rester muré dans des tâches de survie. Il a ensuite noté que la perception de la situation a commencé à changer et que le changement climatique est identifié comme ayant une origine dans le mode de production et dans le mode de production capitaliste. Il en conclut que cette idée de rupture avec le système capitaliste actuel se propage et que l’exercice du pouvoir permettra d’en faire la démonstration. Le candidat Premier ministre a ensuite souligné qu’en cas de victoire, il est essentiel d’avoir une implication populaire de masse qui intervient directement dans les affaires de l’Etat et dans les mobilisations collectives. Il a rappelé que c’est dans ce co ntexte que le Parlement de la Nouvelle Union Populaire a une vocation d’expression politique maîtrisée, construite, raisonnée et indispensable aux défis à venir. Il a ensuite alerté sur la crise politique à venir en soulignant que le pouvoir en place n’a aucune réponse face à l’urgence sociale et climatique et que les seules idées qu’il a c’est de persécuter encore davantage les gens en reportant l’âge de la retraite ou en leur infligeant un rattrapage des prix. Il note qu’une victoire de la Nouvelle Union Populaire permettra de trouver une forme d’équilibre dont la société a besoin. En cas de victoire aux législatives et d’une majorité #NUPES, Jean-Luc Mélenchon déclare que tout est pr 4;t pour gouverner : les moyens humains, intellectuelles ne seront que renforcés de ce Parlement de la Nouvelle Union Populaire avec côte à côte des syndicalistes, des intellectuels, des journalistes, des artistes etc. Il conclut en déclarant que c’est une autre époque qui commence pour la gauche avec une force immense qui permettra de sortir les gens de la survie pour les rassembler.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter