PETITION / IVG: informer oui, tromper non!

La bataille anti-IVG menée par des collectifs fait rage sur le net. De nouveaux sites se multiplient à leur initiative avec pour armes: la désinformation et la culpabilisation.

Se présentant comme purement informatifs, neutres voir officiels, ils manipulent en réalité les femmes en apportant de fausses informations, en leur faisant peur, et en exerçant sur elles des pressions psychologiques et morales.

Heureusement une loi peut mettre fin à ces sites dangereux et à cette désinformation. Elle sera discutée jeudi.
Mais c’est un sujet délicat et les députés sont soumis à une intense pression de la part des anti-IVG en ce moment même.
Donnons-leur le courage de voter cette loi. Montrons-leur que nous sommes avec elles et eux pour défendre pleinement le droit fondamental d’avorter en France.

L’interruption volontaire de grossesse est un droit fondamental durement acquis par plusieurs générations de femmes.
Toute pression psychologique ou morale, toute menace visant une femme venue subir ou s’informer sur une éventuelle IVG est punie par la loi. Mais aujourd’hui, ces pressions se font principalement sur internet, là où la majorité des jeunes femmes espère trouver une information fiable et neutre.

Il est donc nécessaire d’adapter la loi pour également interdire les menaces et les pressions psychologiques qui peuvent s’exercer par le biais d’internet.
Il ne s’agit aucunement de sanctionner un quelconque délit d’opinion sur internet. Chacun doit pouvoir exprimer et diffuser ses opinions. Mais que ce soit fait de manière transparente, sans outrepasser la liberté de choix des autres. Or les sites visés par cette loi reposent sur des mécanismes mensongers (exemple : pseudo études scientifiques qui expliquent qu’une femme qui a avorté a plus de probabilité de se suicider qu’une femme qui n’a pas avorté) et jouent avec la vie de femmes voulant avorter.

Aujourd’hui, nos députés sont la cible des anti-IVG qui les bombardent de messages pour leur demander de ne pas voter cette loi jeudi.
Réagissons. Soutenons nos députés et montrons leur la voie du progrès en signant cette pétition et en la partageant largement.

Une vague conservatrice déferle sur l’Europe et le monde. En Pologne le mois dernier, les femmes sont descendues dans la rue en masse pour empêcher l’interdiction et la pénalisation totale de l’avortement. Elles ont eu gain de cause.
En France, nous devons continuer à défendre nos droits fondamentaux même s’ils nous semblent pourtant acquis.
C’est fou le pouvoir que nous avons ensemble,

François, et tous les motivés de PowerFoule

PS – Il n’est pas question de censure dans cette loi. Alors que la loi sanctionne déjà les propos diffamants, injurieux, ou l’utilisation du mensonge dans la publicité, il en est de même ici: interdire la diffusion d’informations erronées au sujet de l’avortement. Signez ici et envoyez un message à votre député.e.

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.