SCANDALE : des faux fermiers financés par Bayer-Monsanto

Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous présenter le fruit d’un travail d’investigation mené pendant plusieurs mois par l’unité Unearthed de Greenpeace sur Bayer-Monsanto et dont les résultats sont effarants ! Lisez plutôt…

Agriculture et Liberté. C’est le nom d’un groupe d’agriculteurs français qui assurent s’être “unis pour protéger [leur] mode de vie et [leurs] moyens de subsistance” et défendre l’agriculture et la production alimentaire en France.

Propagande. En réalité, aucun agriculteur n’appartient à ce groupe. Il s’agit d’une campagne menée par Red Flag, organisation de lobby qui travaille pour Monsanto, et qui a créé ce genre d’entité dans au moins sept pays d’Europe pour “donner des informations factuelles” aux fermiers et aux citoyens afin qu’ils puissent se faire leur propre avis sur le glyphosate.

Leur mission ? Se présenter dans les salons et foires agricoles afin de vanter les bienfaits du glyphosate. Dans leur enquête, nos responsables d’investigation ont notamment retrouvé des témoignages d’hôtesses présentes dans certains de ces salons, qui affirment avoir été briefées pour distribuer des documents de “clarification de la vérité” sur le pesticide et à recueillir des signatures pour en défendre l’utilisation.

Bayer-Monsanto paierait donc un groupe de lobby pour qu’il agisse dans toute l’Europe afin de vanter les bienfaits du glyphosate, classé comme probablement cancérigène par ailleurs. Ces agissement démontrent l’avidité du groupe, prêt à empoisonner la Terre et ses habitants pour servir ses intérêts financiers.

Notre travail est uniquement rendu possible par le soutien financier de citoyens comme vous. Notre indépendance est plus que jamais vitale pour révéler de nouveaux scandales.
OUI, JE SOUTIENS
LE TRAVAIL D’INVESTIGATION
DE GREENPEACE

Un grand merci,

A très bientôt.
L’équipe investigation de Greenpeace

Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter