Sortir du nucléaire – les infos du mois

Lettre d'information du Réseau Sortir du nucléaire
    Soutenez notre action pour un monde sans risques nucléaires Le Réseau “Sortir du nucléaire” est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, c’est grâce à votre soutien financier que nous mettons tout en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous en faisant un don avant la fin de l’année. > Faire un don au Réseau  
 
 
    Signez la pétition : NON aux projets de nouvelles installations nucléaires Nouveaux réacteurs EPR, sites de stockage de déchets, usines polluantes : l’industrie nucléaire prévoit d’imposer de nouveaux projets en France. Le mois dernier, nous avons lancé une pétition pour montrer notre opposition. Elle a déjà été signée par plus de 22 000 personnes, un bon démarrage, nous avons cependant besoin de plus de signatures pour pouvoir passer à la phase 2 qui consistera à interpeller nos élus locaux pour qu’eux aussi s’opposent à ces projets radioactifs. Pour atteindre nos objectifs, aidez-nous à faire signer cette pétition auprès de tout votre entourage. > Je signe la pétition !  
 
 
    Indemnités pour la fermeture de Fessenheim : le beurre et l’argent du beurre pour EDF, nous portons plainte devant la Commission Européenne En septembre 2019, l’État a signé un protocole d’accord avec EDF ouvrant droit à un dédommagement de plus de 400 millions d’euros immédiatement et plus de 4 milliards d’euros ultérieurement, en vue de la fermeture de Fessenheim car EDF ose prétendre que la centrale aurait pu fonctionner jusqu’en 2041 ! Nous avons porté plainte le 14 novembre 2019 devant la Commission Européenne et nous demandons l’ouverture d’une enquête pour aide d’État. Les associations alsaciennes qui ont œuvré pour la fermeture de Fessenheim s’associent à cette démarche. > En savoir plus  
 
 
    Sûreté des installations françaises : et si la terre tremble ? Alors que la Drôme vient de connaître le plus fort tremblement de terre en métropole depuis 20 ans à proximité des centrales du Tricastin et de Cruas-Meysse (celle-ci ayant dû être mise à l’arrêt pour vérifications), il est bon de rappeler qu’une grande partie des installations françaises n’est pas préparée à encaisser un épisode sismique de forte magnitude. Depuis plusieurs années nous relevons tous les événements déclarés par les exploitants qui seraient susceptibles d’impacter des éléments cruciaux pour la sécurité des installations nucléaires lors d’un tremblement de terre. > En savoir plus  
 
 
    Au Salon des maires pour exiger des élus qu’ils refusent le nucléaire Le jeudi 21 novembre, des militant·es ont mené une action devant le Congrès et le Salon des maires et des collectivités locales afin d’interpeller les acteurs des territoires. L’objectif ? Qu’ils s’engagent à refuser tout nouveau projet d’installation nucléaire. > En savoir plus  
 
 
    Le débat de 28 minutes : la France pourrait-elle se passer du nucléaire ? Fin octobre, l’ancien PDG de PSA, Jean-Martin Folz, a remis un rapport accablant pour le chantier du réacteur EPR de Flamanville. Le gouvernement hausse le ton face à EDF tout en maintenant la volonté de construire de nouveaux réacteurs troisième génération. Pour commenter cette actualité, le magazine d’info 28 Minutes sur Arte proposait un débat sur ce thème : la France pourrait-elle se passer du nucléaire ? Notre porte-parole Chalotte Mijeon faisait partie des invités, aux côtés de Nabil Wakim du quotidien Le Monde et l’explorateur Jean-Louis Étienne . > Regarder ce débat  
Partagez...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter