Appel du comité de mobilisation étudiant de Saint-Charles sur la question de la répression policière dans les universités

lundi 23 avril 2018
par  Séverine Girard
popularité : 8%

Vendredi à 5h du matin, l’Université de Tolbiac à Paris s’est faite évacuer par les forces de l’ordre. D’après la préfecture de police de Paris, « L’évacuation, qui a concerné 100 personnes, s’est déroulée dans le calme et sans incident. »
Pourtant, on a appris par les étudiants que cette "opération réussie" avait en réalité fait au moins trois blessés dont un dans un état très grave. Ils relatent également des coups de matraques et des corps traînés au sol.
Face aux mobilisations pacifiques étudiantes, le gouvernement choisi donc de répondre par la répression violente.

De plus, Gérard Collomb a prononcé sa volonté de "rétablir l’état de droit partout en France".
En tant qu’étudiants mobilisés, mais aussi et surtout en tant que citoyens français, nous dénonçons ces mesures violentes, répressives prises par le gouvernement, jugées intolérables dans un pays démocratique.

Ainsi la mobilisation universitaire d’Aix-Marseille s’organise en son 17e jour d’occupation. Désirant préserver le lieu de vie, d’information, de militantisme et de réflexion politique qu’est devenue la nouvelle fac St Charles occupée, nous appelons à se coordonner face aux attaques possibles et prévues par le gouvernement.

Pour se faire, nous vous invitons tous, individus et organisation mobilisées contre les réformes du gouvernement à s’unifier contre la répression policière pour faire de l’université de Marseille St Charles le noyau de la convergence des luttes locale.

Nous appelons à se réunir au plus vite pour une réunion publique sur la répression policière et les possibles actions communes à organiser pour s’en prévenir.

Nous avons besoin de vous comme le mouvement de contestation global a besoin d’unité : seul le nombre pourra contrer la violence prévue contre nos mouvements. Ainsi on vous invite à diffuser l’information à toute personnes intéressée, la gouvernance de la peur a assez duré, à nous de nous organiser en conséquence.

Le peuple n’est pas l’ennemi du pouvoir, le peuple est le pouvoir.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Appel du comité de mobilisation étudiant de Saint-Charles sur la question de la répression policière dans les universités
  • Etudiants en lutte

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...