Les Faucheurs De Chaises font le siège de la BNP Paribas et forcent l’agence Joliette à Marseille à fermer

dimanche 11 décembre 2016
par  Hervé Thomas
popularité : 12%

Après avoir occupé les agences BNP Paribas de la rue Saint-Ferréol à Marseille et du Cours Mirabeau à Aix, les Faucheurs de chaises sont revenus vendredi 9 décembre à 15h pour faire le siège de l’agence BNP Paribas Joliette, rue de Dunkerque à Marseille. Cette action non violente mais déterminée, annoncée publiquement à l’avance, a réuni 80 personnes et a obligé l’agence à fermer.

Banque fermée pour cause d’évasion fiscale

Plus de 45 actions d’occupation de la BNP ont lieu partout en France ces 9 et 10 décembre, au lendemain du verdict du procès Cahuzac, à la veille du procès en appel des lanceurs d’alerte dans l’affaire Lux Leaks et un mois avant le procès d’un Faucheur de chaises, Jon Palais, le 9 janvier 2017 à Dax. A Marseille, les Faucheurs de chaises ont expliqué que ce ne sont ni les lanceurs d’alerte ni les Faucheurs de chaises qu’il faut juger, mais l’évasion fiscale en bande organisée ! Ils ont donné rendez-vous à Dax le 9 janvier pour y tenir le procès de l’évasion fiscale. L’évasion fiscale est un crime social qui coûte chaque année au moins 60 milliards d’euros au budget public en France : cet argent serait nécessaire pour financer les services publics et la transition sociale et écologique dont nous avons besoin.


La vidéo de l’action sur ce lien :
https://youtu.be/FZPj0KwqBEY

Un reportage de FR3 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/emissions/jt-local-1920-marseille

Des photos sur ce lien : http://www.divergence-images.com/eric-fabrer/reportage-action-des-faucheurs-de-chaises-anv-cop21-attac-ERF0426/

article La Marseillaise du 12 décembre 2016 :

article La Provence du 10 décembre 2016 :


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...