Caddy

mercredi 1er avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 24%

Caddy

La grande tradition des réserves sans réserve est de retour. Les aucasoù bousculent les saitonjamais tandis que les fautprévoirlepire piaffent derrière les jamaistropprudents. Et les caddies se remplissent, les livraisons peinant à suivre le rythme ce qui génère une pénurie apparente qui favorise les précautions sans précaution, et ainsi de suite jusqu’aux rayons vides, alors même que nos capacités d’approvisionnement alimentaire sont garanties pour plusieurs mois. Même les cercles vicieux ne tournent pas rond en ce moment. Mais rien n’y fait, on achète. Pour tenir le siège, on empile des montagnes de papier toilette (d’autant plus indispensables depuis que le confinement a généré la mode du jonglage de rouleaux), des tas de paquets de pâtes (mais avons-nous prévu assez de sauce ?), des stocks de bière (Corona, faut oublier !) et le plein de covid19 avant de rentrer. En revanche, pas moyen de faire des réserves de livres. Et l’on parle même de pénurie de médicaments, les patients anxieux s’assurant par souci d’assurance et pour se rassurer qu’ils auront de quoi assurer. Caddymania compréhensible mais, tout de même, est-ce bien raisonnable de transformer son lieu de confinement en supérette ?

José Rose.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...