Chat Alors !

lundi 6 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 38%

Chat Alors !

Voilà t’y pas qu’on vient de tester positif au coronavirus un chat belge qui ne demandait rien à personne et qui avait été contaminé par sa maîtresse liégeoise en manque de câlins dans ces périodes de distanciation imposée.

Aussitôt la nouvelle jetée en pâture au public avide de sensationnel sur une vidéo devenue virale du fait de son succès, les vétérinaires se sont trouvés assaillis par des humains au grand cœur leur demandant de bien vouloir euthanasier leur animal favori. Qu’à cela ne tienne, ils s’en procureront un autre une fois l’épidémie passée.

Certains obsessionnels ont mis en pratique névroses et tocs de toutes sortes pour leur décaper les pattes et le pelage au gel hydroalcoolique ou à l’eau de javel, provoquant ainsi brûlures voire comas éthyliques.

D’autres les ont abandonné tout simplement, ou bien en fuyant les grandes villes au moment de l’exode pour ne pas se charger inutilement et pouvoir remplacer avantageusement la place libérée, par des monceaux de rouleaux de papier hygiénique et de pâtes alimentaires, ou bien par simple superstition, le chat étant réputé pour son cousinage avec le Démon.

Quant au chat liégeois dont on ne connaît pas le chatronyme et qui a préféré garder l’anonymat, il a survécu à la maladie et est actuellement soigné par les vétérinaires de la faculté universitaire de sa résidence. On nous signale qu’il n’en veut pas à sa maîtresse et qu’il est prêt à regagner son domicile dès que possible.

Hervé Thomas.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...