En prison ?

mardi 31 mars 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 35%

En prison ?

(Jour 15, texte 4 )

Je ne peux pas dire « je suis en prison »
Ceux qui sont en prison
Dans notre beau pays
S’entassent à trois dans une pièce
Moi, j’ai trois pièces
Pour moi toute seule
Sauf en cas de visite
Mais de visite, il n’y en a point
Pour cause de confinement
Le terme est juste, car il ne ment
Pas, il nous révèle
Tels que nous sommes,
La plus drôle des créatures, mon frère*
Prêts à tout partager
Par voie électronique
A se promettre que jamais
Plus, après cet épisode,
On ne passera à côté
De sa vie, de ses amis,
De son conjoint, de ses enfants,
A se convaincre que jamais
Plus, après l’épidémie
On ne se laissera dévorer
Par la compétition, la consommation, la résignation,
Mais prêts surtout à tout oublier
Une fois l’alerte passée...

Je ne peux pas dire « je suis enfermée »
Sur mon balcon, les tourterelles
Viennent picorer, et quand
Elles s’envolent, c’est comme si
Je m’envolais moi aussi.
Je pense à ceux, qui enfermés
Pour de bon, les soignants, les soignés,
Luttent contre la mort qui
Frappe au hasard, mais
Avec une préférence
Pour les gens de mon âge, et plus
Sans négliger de temps en temps
De faucher dans l’adolescence.

Je ne peux pas dire « j’ai peur »
La peur n’éloigne pas le danger
Je ne parle pas d’imprudence
Ni de défi à la Camarde,
Mais enfin, nous sommes mortels
Et si nous l’avions oublié
Ce fléau vient nous le souffler.
Il nous reste à nous écouter,
De si belles choses ont poussé
Des messages inédits,
Tous emplis
D’ indéfectible humanité.

Marseille, le 31 Mars 2020

* poème de Nazim Hikmet

Christine Findal.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...