Gestes barrières

vendredi 10 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 12%

Gestes barrières

Un message en boucle nous rappelle sans cesse les quatre gestes barrière à appliquer systématiquement car ils nous protègent et protègent les autres : se laver les mains, tousser et éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique, porter un masque jetable quand on est malade. Sans oublier d’aérer et de séparer les brosses à dent. Question d’hygiène quoi ! Circulent même des vidéos pédagogiques comme celle conduite par un chef d’orchestre tout à sa partition : lavage paume contre paume, sur les mains, entre les doigts, autour des pouces, au bout des ongles…le virus n’a plus qu’à bien se tenir. Nous aussi !

Et demain ? Ces gestes barrière seront-ils notre quotidien ? Et seront-ils efficaces en toutes circonstances ? Les manifestants pourront-ils les utiliser face aux policiers ? Attendez, je me lave les mains, je tousse dans mon coude et je suis à vous, et mon masque est règlementaire je vous assure. Les émigrants pourront-ils les pratiquer devant les garde-barrières ? En mimant un lavage de mains méthodique, un éternuement protecteur et une pose de masque simulée, ça devrait passer. Ces gestes clé serviront-ils à faire sauter les barrières douanières, linguistiques ou mentales, ces barrières qui nous empêchent de gambader vers un monde meilleur ? Et les gestes barrière seront-ils efficaces quand il s’agira de dire stop aux comme avant et halte à la puissance virale du capital ?

En attendant, je vous livre un nouvel anagramme : Très bières, gare ! Et que celui qui n’a jamais trempé sa moustache dans une choppe de Corona me jette la première barrière ! Et que les bars hier accueillent notre Geste demain.

José Rose.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...