Le temps qui passe

mercredi 1er avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 9%

Le temps qui passe ( Texte 5, jour 16)

« Le temps s’écoule de la même manière, qu’on le passe à rire ou à pleurer »

Alors,choisissons d’en rire, aussi souvent que possible....et chaque fois que la décence le permet,en ce temps d’épidémie.
Nos pleurs ne guériraient ni n’aideraient personne.
Mais justement, le temps n’est pas le même que d’ordinaire, il est privé des repères qui le rythment et le ponctuent, à nos yeux et nos oreilles.
Plus de cris d’enfants dans la cour du collège...
Plus de sonnerie, plus de récréation.
Plus de rumeur de conversations et de rires, depuis la cantine du centre de formation....
Avez-vous remarqué combien nous manque ce qui parfois nous agaçait ?

Plus de cloches,depuis les Réformés, les samedis soirs, dimanches matins et jours de fête, plus de jours de fête non plus.
Nous passerons Pâques aux tisons, qu’on soit croyant, athée, indifférent, ou d’une religion qui ignore cette fête, ou lui donne un autre sens, plus ancien, ou beaucoup plus ancien : car c’est aussi celle du printemps,l’occasion de rencontre familiale, la réplique de Noël à la belle saison.
Pas de course aux œufs dans le jardin public : il est fermé ; pas de table à décorer pour honorer les invités ; du reste, pas d’invités.

Pas de projets pour l’après : on ne sait pas quand il commence.

Le temps nous a échappé : il vit sa vie, comme depuis le début du monde ;
et l’illusion que nous en étions les maîtres, vient de tomber.

Tout ça ne nous empêche pas de vieillir, mais nous en avons moins conscience, et c’est toujours ça de gagné...sur le temps qui passe.

Christine Findal, premier Avril 2020.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...