Métamorphose

lundi 6 avril 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 40%

Métamorphose.

Je n’arrive pas forcément à montrer mon incertitude, mais elle existe.

Le gouvernement affirme restez chez vous, et comment montrer au monde que nous sommes présents encore, l’écriture est salvatrice comme en 1789 1968 1995 et 2020 où combien de textes ont fleuri été distribués lus pour quel avenir ?

Les historiens montrent découvrent la somme grandiose de la prolifération de l’expression "" journalistique "" un cri permanent, le cris des murs.

Le cris du passant au fond de la rue devenue déserte voila la nouveauté, personnes étouffées, personnes coincées, personnes recalées au fond du couloir, quel est ton désespoir ?

Oh ! Combien de psy, en tous genres ont vu fleurir leurs conseils en micros informatifs, les salles d’attente vidées, cherchez la parole vous découvrirez votre question.

Et ça ne fait que 15 jours de confinement, et les autres citoyens croisés, et oui nous sommes croisés, estampillés.

Nous nous détournons largement grandement le plus loin possible de savoir que votre masque est bien là ou absent !

Suspicion de la légitimité vitale votre contour vaut pour ma sécurité la seule qui vaille la peine, trop tard pour vous !

La situation est grave et quoi de neuf docteur, rien que le masque, le gel, le savon, astiquer, gratter, récurer, la propreté biologique, la surface lisse, pas de traces, tout est éclatant, un éclat qui tue.

Où se cache t-il ce furtif, ce générateur de sueurs froides ? Il est en nous mêmes, dans la peau des autres, dans celui pour qui nous faisions plein de projets, de rencontres, tout tombe à l’eau du robinet, mais là aussi tout peut devenir obscur.

Jacques Henri COMBES, 4 avril 2020.


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...