Une Déconfinée déconfite par Josiane Teissier

jeudi 19 mars 2020
par  Hervé Thomas
popularité : 13%

Hier, mercredi j’allais d’un pas vif vers le Monoprix de la rue de Rome.

En passant devant les Danaïdes, je remarquai une silhouette assise sur une des chaises de la terrasse du bistrot, qui a conservé ses chaises et tables enchaînées.

C’était mercredi, jour du Canard Enchaîné, donc je ciblai le kiosque à journaux au carrefour Canebière/Athènes : fermé.

Le kiosque suivant (après la sortie du métro de Noailles) : fermé également.

Après les courses fort lourdes sur le dos (huile d’olives bio et lessive), je décidai de passer tout de même par la gare Saint Charles pour trouver mon cher Canard et le Monde qui, je le savais, avait publié un entretien de Belloubet. Kiosques fermés.

C’est pourquoi aujourd’hui, jeudi, sans autre raison vitale que l’achat du Canard, je décidai de refaire le tour des trois kiosques trouvés fermés hier.

Passant devant les Danaïdes, je vis non plus une, mais de nombreuses silhouettes (majoritairement des hommes basanés) se prélassant sur les chaises enchaînées du bistrot. Je me promis de repasser demain pour observer l’évolution de ce phénomène.

Descendant la Canebière, je trouvai les deux kiosques : fermés. Je montai vers la gare Saint Charles par le boulevard d’Athènes et grimpai les escaliers, estimant que je justifiais ainsi ma sortie aux motifs douteux, par la nécessité de faire de l’exercice. Les deux kiosques : fermés.

Comment est il possible que notre droit à l’information soit ainsi bafoué, et que le mercredi et le jeudi, et qui sait, peut être les jours suivants, il n’y ait plus dans Marseille que des chaises enchaînées et pas le moindre Canard ?!!!.

Une citoyenne dé-confinée déconfite, ce jeudi 19 mars 2020 : quatrième jour de confinement…


Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...