A LIRE SANS HESITER : "Pour la justice climatique : stratégies en mouvement", présenté par Annick MAFFRE

mercredi 17 novembre 2021
par  MEAD Christine
popularité : 36%

"Pour la justice climatique : stratégies en mouvement", Attac, les liens qui libèrent, 157 p., 10 €

coordonné et rédigé par Vincent Gay, sociologue à l’Université Paris-Diderot et Nicolas Haeringer, l’un des responsables pour la France de l’ONG 350.org, tous deux membres du Conseil d’Administration d’ATTAC France.

Et tout d’abord, notez-le : Le groupe climat/transition d’Attac-Marseille organise :
Mardi 14 décembre 2021 à 18 h 30, au local 29, boulevard Longchamp
une rencontre-débat avec Nicolas Haeringer, autour du bilan de la COP 26 de GLASGOW (il y était !) et des stratégies du mouvement pour le climat

"Pour la justice climatique : stratégies en mouvement" est un livre résolument positif, et même optimiste, mais pas aveugle à l’urgence, aux menaces, à la force des adversaires des mouvements pour le climat et aux tiraillements entre les différentes stratégies de lutte.
J’ai trouvé deux intérêts majeurs à ce livre :
- L’historique des mouvements pour le climat, et des débats (y compris internes) qui les ont agités, un bon moyen pour nous rappeler que malgré l’énormité des moyens utilisés pour nous faire taire et nous faire douter, "nous parvenons à résister à la destruction du monde, à son intoxication, à son embrasement".
- La nécessité, pour "réapprendre à gagner", d’accepter et de favoriser les rapprochements entre toutes les luttes, car les objectifs et les divergences réels ou apparents sont rarement incompatibles. C’est la condition principale pour ne pas seulement lutter pour la protection du climat, mais surtout pour la protection des populations avec une préoccupation réelle de justice.

Le propos des auteurs s’organise en 2 parties :

1- Apprendre de l’adversité : le chaos climatique et les évolutions du mouvement pour la justice climatique
Dans un monde qui se défait, les politiques climatiques font croire au salut par la technologie et la croissance verte, et l’autoritarisme (néo-libéral civil, ou militaire) monte en puissance un peu partout dans le monde. Mais oui, un futur vivable est malgré tout envisageable, à condition notamment de ne pas se résigner à l’idée d’un effondrement contre lequel on ne pourrait rien, et de ne pas s’arrêter à des solutions individuelles.
Au contraire, les auteurs montrent comment la question climatique a émergé dans les mouvements sociaux, dépassant les seuls militants pour le climat, et comment les inégalités climatiques et environnementales vont de pair avec les inégalités économiques, sociales, raciales, de genres et de territoires. Ils tracent un historique des luttes pour l’environnement en France et à l’international, faisant état des divergences de stratégies et d’actions, par exemple à propos des mouvements qui s’attachent à une lutte globale et ceux pour lesquels ce sont les combats locaux qui importent.

2 - Comment agir pour le climat aujourd’hui ? Une archipélisation nécessaire pour une justice climatique
"Marcher, bloquer, désobéir, saboter" : Avec le relevé des principales actions d’aujourd’hui, on voit comment les approches ne sont contradictoires qu’en apparence, ou plutôt comment, visant un même objectif, elles doivent être pensées comme complémentaires : elles permettent en effet à toutes les sensibilités d’agir, y compris à des personnes peu politisées et éloignées jusque-là de tout militantisme mais qui se sentent concernées. C’est ainsi que, par exemple, des liaisons ont pu se faire entre les marcheurs pour le climat et les Gilets Jaunes.
En fin de compte, le relatif essoufflement de certaines stratégies prouve qu’il est impératif d’utiliser toutes les forces que nous avons et de montrer que les intérêts sont liés : nécessité de sortir des mouvements portés par les écologistes des classes moyennes, blanches et plutôt favorisées, en menant les actions avec les populations locales et les salariés.
Le collectif "Plus jamais ça" qui regroupe des associations pour l’environnement et des syndicats en est un bon exemple.

Le livre est paru trop tôt pour faire état de la dernière victoire d’une lutte collective menée conjointement par des riverains, des commerçants, des agriculteurs, et des militants politiques et d’associations écologiques : le projet d’installation d’un entrepôt d’Amazon à Fournès (Gard) a été (le 9 novembre) annulé par le tribunal administratif de Nîmes. C’est cependant une bonne illustration de la pluralité nécessaire et payante des stratégies en mouvement.


Agenda

<<

2022

 

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...