Genre / Féminisme

La Commission Genre / Féminisme a débuté en février 2016 à ATTAC MARSEILLE.

Pour quoi faire ? En collaboration avec la Commission Genre Nationale :

- Élaborer des analyses genrées lorsque c’est pertinent.
- Faire reconnaître les apports des femmes et de l’égalité dans la construction d’alternatives concrètes.
- Faire interagir les mouvements féministe et altermondialiste.

Avec ATTAC, nous nous battons contre les puissances d’argent, contre le système libéral en place qui exploite les peuples et contre les inégalités et les discriminations qui vont avec.
Nous disons qu’un autre monde est possible. Mais pas n’importe lequel ! Cet autre monde, nous ne voulons pas qu’il reproduise le patriarcat, la domination masculine, nous ne voulons pas que les femmes y soient des citoyennes de seconde zone, que les hommes et les femmes s’y voient assigner des rôles différents, nous le voulons égalitaire. Et pour ça, nous pensons qu’il faut porter cette volonté dans la lutte commune.
Certes, les luttes des femmes un peu partout sur la planète ont abouti à des progrès indéniables pour tout le monde, mais c’est loin d’être fini et rien n’est jamais définitivement acquis.

Nous pensons que tout doit avancer ensemble.

De même qu’on n’a pas à dire : d’abord l’environnement, pour le social on verra plus tard ou l’inverse, on n’a pas à dire : d’abord la lutte contre le capital, ensuite on verra pour l’égalité femmes-hommes.

Il faut marcher sur toutes ses jambes, même si ça fait un peu mille-pattes. Ça enrichit tout le monde et ça permet de débusquer les imbrications de toutes les oppressions et les exploitations entre elles.
Il est même fondamental de ne pas attendre : toutes les aspirations à la liberté, à l’égalité doivent s’exprimer et remettre en cause l’ordre établi ; il n’y a que comme ça qu’on aura une chance de le faire s’écrouler.

Nous avons pour l’instant organisé une projection-débat sur le film « La domination masculine » (2009) de Patric Jean en juin 2016.

Nous souhaitons poursuivre l’activité du groupe et avons plusieurs pistes au choix :

- Le social et la finance sont un peu le cœur de cible d’ATTAC ; nous pouvons affiner et informer le plus largement possible sur une analyse genrée sur ces questions.

- L’éco-féminisme ? Comment appréhender, faire davantage connaître l’implication des femmes, en particulier des pays du sud pour la défense de la terre, des biens communs. Que penser des analogies faites entre la marchandisation du corps des femmes et la marchandisation de la planète ?

- Une réflexion sur « les femmes dans la ville », avec l’idée que les alternatives concrètes qu’on veut construire, doivent prendre en compte les besoins des femmes.

Plus généralement, dans la foulée du rapport d’orientation d’ATTAC, faire entendre et accueillir les apports et les expériences du mouvement féministe dans la construction d’alternatives concrètes, dans la désobéissance civique, faire reconnaître et prendre en compte les apports trop souvent ignorés ou méprisés des femmes, de leurs solidarités, de leurs savoir-faire, non pas comme « un truc de femmes », mais comme un truc destiné à l’humanité toute entière, et vice versa répercuter les analyses d’Attac dans le mouvement féministe….


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 21 juin 2016

Genre / Féminisme

 

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...