Nous disions : désobéir à l’Europe... Et bien, c’est possible ! C’est elle-même qui y vient aujourd’hui...

jeudi 4 mars 2021
par  MEAD Christine
popularité : 9%

Retour sur le plan de relance de l’Union européenne (NGUE)
Où en sommes-nous ?

Le 21 juillet dernier, après les négociations les plus longues de son histoire, le Conseil Européen (composé des chefs d’Etat et de gouvernement) annonçait en fanfare un grand plan de relance européen de 750 Mds€ intitulé « Next Generation UE » en réponse à la crise économique liée au COVID.

Il s’agit aujourd’hui de faire un point sur les chiffres annoncés, aux niveaux européen et français, d’identifier les processus de décision et le contenu réel de ce plan, sur son incidence sur le Cadre Financier Pluriannuel (CFP) du budget européen (2021-2027), et enfin sur les contraintes et les contreparties associées à ce plan, en termes de politique économique et budgétaire, de modalités de remboursement des emprunts, et au final de conséquences effectives pour le citoyen et le contribuable.

Dans cet article aéré et bien structuré, écrit par le Groupe de Travail « UE Commission » d’Attac France, vous trouverez des explications claires et compréhensibles par tout un chacun sur ce second Plan de relance, des chiffres et des informations.

Votre attention sera attirée sur la transgression, d’un côté par la Banque Centrale Européenne et de l’autre, par l’Union Européenne, de règles jusques là prétendues infranchissables.

Elle sera aussi attirée sur les limites de ce plan restant dans le dogme néo-libéral et risquant d’aboutir à de nouvelles destructions de services publics.

Alors, à l’attaque ! Il suffit d’ouvrir la pièce jointe.


Documents joints

A propos du Plan de relance UE du 14 décembre (...)

Annonces

Retraité.e.s en colère

Une pétition en ligne a été mise en place par les 9 organisations de retraité/es qui se sont réunies ce 11 avril : http://www.retraitesencolere.fr/ pour demander une loi de finances rectificative avec la suppression de l’augmentation de la CGS, la fin du gel des retraites et leur revalorisation. Une manière de maintenir la pression et de ne rien lâcher...