Gréce : réunion constitutive du collectif unitaire “paris-centre avec les grecs”, le 11 Mai. 2015

lundi 11 mai 2015
popularité : 13%

Attac Paris-centre participe activement au collectif unitaire “paris-centre avec les grecs”.

Compte rendu de la réunion constitutive du collectif unitaire “paris-centre avec les grecs”, le 11 Mai. 2015

25 personnes étaient présentes, dont Élisabeth Gauthier et Manolis Kozadinos, qui nous ont livré des explications très fournies sur la situation actuelle. Une discussion animée a suivi, portant sur :

  • les mouvements politiques, économiques, sociaux, leur interdépendance ;
  • notre organisation ainsi que les outils de communications et les actions que l’on peut proposer (le besoin de formation a été particulièrement relevé)

    - I Dernières nouvelles de Grèce et analyses :

    Le bras de fer qui oppose le monde financier et le gouvernement grec continue, à savoir : qui décide au final ?
    TINA : there is no alternative (il n’y a pas d’alternative) ...la question se pose pour toute l’Europe.
    - D’une part, par des négociations, le gouvernement grec tente de développer des points d’appuis, des brèches en Europe et en même temps il mène une politique intérieure afin de gérer l’urgence résultant des règles imposées par la troika les années passées, et reconstruire l’économie.
    - L’argent existe pour aider la Grèce, (des milliards sont versés à des pays à fonds perdus (Ukraine...) - le rendement économique est donc un critère négociable - le problème est politique !
    Les gouvernements européens réagissent négativement pour des raisons diverses :
    - Espagne : il existe une peur de soutenir une gauche considérée comme "dangereuse".
    - Finlande : ancienne zone deutschmark, ne veut pas céder sur le dogme économique qu’ils ont adopté
    - Lituanie : comme d’autres pays qui ont été éprouvés, elle n’accepte pas facilement qu’un autre pays bénéficie de nouvelles aides
    - Allemagne : Sa vision hégémonique change difficilement (en allemand le mot dette et faute est le même) mais le rappel de la dette de guerre a été un choc pour une partie de leur gauche. Le gouvernement allemand reconnaît à présent qu’il s’agit d’un point dont il faut tenir compte. L’Allemagne a déjà proposé (imposé ?) des montages "gagnant-gagnant", mais finalement non équitables (comme pour la dette de guerre de 14-18). Exemple : "Avenir commun" est une ONG mixte germano grecque pour le rapprochement entre les peuples... une goutte d’eau face à l’impact de la Troïka. Il y a un travail, un devoir de mémoire que tous les pays devraient engager pour mieux comprendre et analyser la situation actuelle.

  • Qu’est-ce qu’une réforme, pour qui, pour quoi faire ?
    Quelques actions du gouvernement grec actuel, à l’opposé des réformes imposées jusqu’à présent : lois anti-explusions, suppression de la taxe de 5€ sur les consultations médicales, droit du sol pour les enfants d’immigrés....
    La pression est mise par l’Europe pour que la Grèce supprime sa loi interdisant les licenciements collectifs - le gouvernement résiste, bien que cela ne concerne que 10% du salariat, car si l’on cède, la prise de pouvoir de la part du capital continuera de s’étendre en Grèce et en Europe.

    Le gouvernement ne pourra pas tenir tout son programme ; comment réagit le peuple ?

    Il n’est pas habituel de faire des manifestations "pour" un gouvernement. Syriza a activement soutenu la population (aides médicale et alimentaire) ; la situation est tendue, mais pas à l’avantage des institutions européennes coercitives.

La solidarité ne doit pas être envisagée sous un angle de charité, mais comme prise de conscience d’un enjeu européen.
Le nouveau secrétaire de Syriza insiste sur ce point et le rappellera fin mai lors du forum des initiatives.
Exemple d’action concrète : à Marseille, deux femmes de ménage grecques, une des 600 qui se battent depuis 18 mois pour être réintégrées dans leur emploi (fait depuis le 9 Mai) ont été invitées pour la manifestation du 1er mai et ont rencontré la population dans des quartiers pauvres.
Notre première responsabilité est de changer les rapports de force en France.
On ne peut pas seulement dire qu’on est solidaire avec "les grecs", il faut préciser "contre la dette illégitime, contre l’austérité, pour la démocratie..."
“Avec les grecs” est un collectif unitaire qui se réunit régulièrement afin d’organiser et coordonner des actions de communication et de rencontre. Son site (aveclesgrecs.com) présente ces informations et de nombreuses analyses
Une représentante de solidarity 4 all sera présente fin mai à Paris, une rencontre pourra être organisée à ce moment pour prévoir des initiatives cet automne - à préciser ultérieurement.
Les questions grecques s’articulent facilement avec beaucoup de batailles en Europe (austérité, dette, services publics, santé, immigration...). Le collectif demande aux pays de lier leurs initiatives aux questions grecques afin de mettre en évidence le commun des problématiques.

II Liste des dates des prochains événements au niveau européen :

- 30 et 31 mai : 1er forum européen des alternatives, à Paris place de la république (échanges, débats, concert) ,avec Tassos Koronakis, secrétaire général de Syriza
https://www.facebook.com/pages/Forum-europ%C3%A9en-des-alternatives/922924991072103
http://www.forum-des-alternatives.eu/
- du 20 au 26 juin : semaine d’action dans toute Europe (le 20 juin, peut être une journée d’action en France)
- 27 juin : grand rendez-vous à Athènes - la participation de tous est encouragée (front de gauche, verts, socialistes...)

III Actions du collectif Paris-centre

Nous avons convenu d’ouvrir la liste de diffusion, mais les personnes absentes n’ont pas pu donner leur autorisation. Dans un premier temps nous vous proposons donc d’envoyer à l’adresse du collectif les messages à retransmettre, qui seront rapidement renvoyés. N’hésitez pas à convier à participer à cette liste toutes les personnes intéressées.
La page Facebook de notre collectif est créée, visible même sans compte Facebook :
https://www.facebook.com/pages/Pariscentreaveclesgrecs/1661351657434894
Une réunion de notre collectif paris-centre avec les grecs pour nous aider à comprendre les enjeux de la dette en Grèce et ailleurs, avec Denis Durand (syndicaliste à la banque de France) est organisée le lundi 1er Juin 19h au 44 Rue Volta.
Le collectif veut organiser un point de rencontre pérenne de diffusion d’informations et de discussions au sujet de a Grèce. Vu les difficultés techniques, il a été décidé pour commencer d’utiliser les points de vente de l’Humanité Dimanche comme support permanent, à savoir le samedi à 11h rue Montorgueil et le dimanche à 11h rue de Bretagne (marché des enfants rouges). 8 personnes se sont déjà portées volontaires pour participer à ces points (ceux d’entre vous qui n’étiez pas là et qui souhaitent participer peuvent envoyer leur adresse mail à Louis Adam . Ces diffusions vont commencer dès ce week end, avec le tract édité par le collectif national avec les grecs.
L’articulation sera recherchée avec le collectif national. A cet effet, Janine et Virginie sont inscrites sur la liste de coordination de ce collectif et s’efforceront d’assister au maximum de réunions.
Nous vous invitons aussi à signer des pétitions :
audit de la dette : http://www.audit-citoyen.org/?p=6412
http://greekdebttruthcommission.org/
Des actions de solidarité concrète en Grèce (santé...) sont prévues à l’automne ;
Les questions de la traduction des informations et de la collaboration avec d’autres associations ont été soulevées mais non débattues ; elles le seront lors des prochaines réunions.

IV liens et informations

{{}}

Les sites à consulter :
- Le site européen change4all , rassemble les différentes actions paneuropéennes :
- https://www.facebook.com/change4all.eu?fref=ts
- http://www.change4all.eu/
- https://twitter.com/hashtag/change4all
- Le site de Syriza-Paris : http://syriza-fr.org/
- Le site du collectif national avec les grecs : aveclesgrecs.com


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456