Femmes et patriarcat

jeudi 8 février 2018
popularité : 5%

Femmes et patriarcat, les fondements anthropologiques de la domination masculine d’après Françoise Héritier

Par Marie-Christine

Notre réflexion d’aujourd’hui résulte du choix de "Ensemble le 10°" du thème "la place des femmes" pour la saison 2018 . Nous avons en effet à déterminer quel évènement notre comité pourrait proposer, dans la continuité de notre promenade urbaine sur "La gentrification du 10°" au mois de septembre, qui fut un véritable succès.

Ce thème ne peut pas être plus d’actualité du fait, notamment de :
. la réforme du droit du travail qui remet en cause des dispositions fondamentales
pour l’égalité entre les femmes et les hommes
. La polémique autour de l’écriture inclusive
. le grand combat contre le harcèlement et les violences sexuelles subies par
les femmes, qui s’est engagé depuis le mois d’octobre à partir de l’affaire Weinstein
et via les réseaux sociaux, dans le sillage des affaires DSK et Baupin.
Les mouvements #Balancetonporc et #Metoo ont mis en évidence leur incroyable
ampleur et leur énorme impunité.
. La déclaration de l’anthopologue Françoise Héritier juste avant de mourir à propos
de ce mouvement (article du Monde cité par Politis) :
" C’est ce qui nous a manqué depuis des millénaires : comprendre que nous n’étions
pas toutes seules ! Les conséquences de ce mouvement peuvent être énormes ", à
condition continuait-elle, de "tirer tous les fils pour repenser la question du rapport
entre les sexes, s’attaquer à ce statut de la domination masculine".
C’est ainsi que l’idée nous est venue de réflêchir sur les fondements anthropologiques de la domination masculine ou la construction de la hiérarchie des sexes tel.le.s que Françoise Héritier les a démontré.e.s

Pour retracer sa démarche, je me suis appuyée sur de nombreux articles, plus ou
moins complexes, sachant qu’il y en a des tonnes (à défaut de lire ou relire directement les livres de l’anthropologue). Toujours rigoureuse dans son travail
scientifique, elle se montre tjrs modeste, engagée et passionnée :
https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/11/15/l-ethnologue-etanthropologue-
francoise-heritier-est-morte_5215270_3382.html

https://www.politis.fr/articles/2017/12/domination-masculine-2017-annee-de-larevolte-38093/
http://www.liberation.fr/debats/2017/11/15/francoise-heritier-corps-et-ame_1610348
http://www.laviedesidees.fr/Le-structuralisme-militant-de-Francoise-Heritier.html
http://www.philomag.com/les-idees/aux-origines-de-la-domination-masculine-5033
https://secession.fr/penser-feminin-masculin
https://blogs.mediapart.fr/sebastien-gonzalez/blog/310514/les-fondements-anthropologiques-de-la-domination-masculine

Pour compléter, ses principales publications :
« L’exercice de la parenté » (Seuil-Gallimard, 1981) réédité chez Odile Jacob, 2002
« De l’inceste », Odile Jacob, 1994,
« Les deux soeurs et leur mère  » 2012
« Masculin/ féminin, vol. I, La pensée de la différence », Odile Jacob, 1996 réed 2002,
« Masculin/Féminin II. Dissoudre la hiérarchie » Paris, Odile Jacob,2002,
Séminaires «  De la violence I et II » 1995, 96, 97 et de multiples articles et entretiens.

Sommaire :
1. Qques mots pour rappeler son parcours
2. Sa démarche d’anthopologue/ethhnologue pour définir l’origine de la
domination masculine, de l’acquis à l’inné pourrait-on dire ?
3. Conclusion et débat autour des idées de sujets possibles à proposer à Ensemble le 10°

Voir le texte dans le fichier pdf joint :


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301