Accueil - Communiqués

Appel à un moratoire autoroutier

Publié le dimanche 11 juin 2006.


Mercredi 7 juin 2006

Appel ? un moratoire autoroutier

Des associations locales s’opposant ? des projets autoroutiers sur tout le territoire fran ?ais, soutenues par le R ?seau action climat France, France nature environnement, Greenpeace France et les Amis de la Terre France ont lanc ? le 10 juin 2006 un appel ? un moratoire autoroutier.

Foncez !

En effet, alors que la lutte contre l’effet de serre vient d’ ?tre reconnue principal d ?fi du si ?cle par les d ?put ?s fran ?ais et que le prix du baril de p ?trole a r ?cemment franchit les 75 dollars, le gouvernement fran ?ais, souvent soutenu par les ?lus locaux, continue ? encourager le d ?veloppement du transport routier par la construction de nouvelles autoroutes. Cette politique est inadapt ?e face aux d ?fis qu’imposent ? nos soci ?t ?s les urgences environnementales et le rench ?rissement des ressources ?nerg ?tiques. Elle sert par ailleurs les int ?r ?ts d’un d ?veloppement perp ?tuel du libre ?change, instrument central d’un projet de soci ?t ? marchandis ?e incompatible avec ces m ?mes enjeux.

Un appel ? un moratoire sur la construction de nouvelles autoroutes a donc ?t ? lanc ? ? Bostens (Landes) lors de l’Appel des 9 fontaines, un rassemblement contre le projet d’autoroute entre Langon et Pau organis ? par l’ARLP [1]. Ce rassemblement, comme celui ayant lieu le m ?me jour en Alsace contre le grand contournement de Strasbourg, ?tait soutenu par la FNE, la FNAUT, et le R ?seau action climat (voir communiqu ? de presse). Cet appel ? pour objectif d’interpeller les ?lus et partis politiques sur la politique des transports en France. Il est le renforcement d’un mouvement national dont les prochaines manifestations auront lieu apr ?s l’ ?t ? en Rh ?ne Alpes.


Appel pour un moratoire sur les projets autoroutiers

Nous, citoyens, associations, syndicats, interpellons les forces politiques et leurs candidats : Nous demandons un moratoire sur tous les projets autoroutiers.

Nous lan ?ons un appel en ce sens et souhaitons que soit lanc ? un d ?bat national sur les transports. Les choix en la mati ?re doivent ?tre coh ?rents avec le contexte ?conomique, social et ?cologique du 21e si ?cle.

Les autoroutes sont des infrastructures d’une autre ?poque

Deux ?l ?ments majeurs marquent ce d ?but de ce si ?cle : Le r ?chauffement climatique et l’augmentation du prix du p ?trole pr ?sageant sa fin ? l’horizon de quelques d ?cennies. La construction de nouvelles autoroutes est inutile et dangereuse dans ce nouveau contexte.

Les ?missions de gaz ? effet de serre des transports routiers sont en constante augmentation. Ils compromettent d ?j ? les engagements de la France ? Kyoto, la construction de nouvelles autoroutes ne peut qu’aggraver la situation.

Le d ?veloppement du transport routier de marchandises s’est fait au b ?n ?fice d’un p ?trole abondant et bon march ?. Nous sommes ? pr ?sent entr ?s dans une ?re de p ?trole cher sans alternatives ?nerg ?tiques cr ?dibles. Pour qui, pour quoi, continuer ? construire des ?quipements qui seront surdimensionn ?s dans quelques ann ?es ?

Les autoroutes st ?rilisent des ressources publiques

Les infrastructures autorouti ?res utilisent en grande quantit ? des ressources qui pourraient ?tre mieux utilis ?es ailleurs. 10 km d’autoroute c’est environ 60 millions d’euros, soit le budget annuel (2004) de l’Agence de l’Environnement et de la ma ?trise de l’ ?nergie.
Cet argent serait plus utile dans la recherche sur les ?conomies d’ ?nergies, les carburants non polluants ou le d ?veloppement du transport ferroviaire. C’est dans ces domaines que la France a du retard, pas dans son maillage routier.

Les autoroutes favorisent surtout les centres urbains

II n’y a plus de r ?gion enclav ?e en France et l’argument du d ?veloppement ?conomique apport ? par les infrastructures routi ?res a ?t ? d ?menti par de nombreuses ?tudes. Les autoroutes favorisent surtout les grands centres urbains au d ?triment des territoires travers ?s.

Elles sont par contre intimement li ?es ? une ?conomie mondiale de plus en ouverte et sp ?cialis ?e, rythm ?e par l’exploitation des moindres niches d’ ?conomie de co ?ts de production, l’externalisation d’un nombre croissant d’activit ?s et les imp ?ratifs des strat ?gies de flux tendu.

L’augmentation de ces ?changes se fait au d ?triment des populations qui subissent les nuisances des transports sans en exiger de d ?dommagements et gr ?ce ? un p ?trole abondant et bon march ?. Mais ceci est maintenant remis en question.

Nous voulons d’autres modes de transports qui accompagnent le d ?veloppement local

Les investissements publics doivent favoriser le d ?veloppement local, aider ? r ?partir les activit ?s sur tout le territoire, adapter les moyens de transports aux nouvelles r ?alit ?s de ce d ?but de si ?cle.
C’ ?tait d’ailleurs ce que souhaitent la majorit ? des fran ?ais qui selon un sondage fait pour l’Ifen, ?pour l’int ?r ?t de leur r ?gion (...) pr ?f ?r[ent] des infrastructures locales aux grands ?quipements r ?gionaux.?

Les autoroutes ?taient le symbole d’une ?poque qui dispara ?t, celle de l’ ?nergie bon march ?, de l’ignorance des cons ?quences ?cologiques de l’activit ? ?conomique, celle aussi de l’autoritarisme des ?lus dans la d ?termination des politiques publiques. Nous sommes en 2006 et plus en 1960, notre ?poque est celle de la fin du p ?trole et du r ?chauffement climatique. Nous exigeons que nos ?lus nous ?coutent et prennent en compte ces nouvelles dimensions avec lesquelles le d ?veloppement de nouvelles autoroutes n’est pas compatible.


Avant...
... après.

Les associations signataires de cet appel que l’on peut signer sur cette page du site de l’ARLP :

Associations Nationales :

Amis de la Terre France, France nature environnement, Greenpeace France, R ?seau action climat France, F ?d ?ration des cheminots CGT, Mountain wilderness France.

Grand Sud Ouest :

Projet A65 (Aquitaine) :
APE des 9 fontaines (40), Coim ?res environnement (33), Association intercommunale de protection de l’environnement et de la qualit ? de la vie rurale (40), Asseqvie (40), Apehr [2](40), Mieux vivre ? Doumy (64), Vivre ? Bougarber (64), Amis de la Terre (40), Sepanso, CGT ?quipement Landes, [3] CGT Landes.

Projet grand contournement de Bordeaux (Aquitaine) :
Sepanso, Paysages d’Aquitaine, ?changes et Nature, Aquitaine alternatives.

Projet A831 (Charente) :
Vivre bien en Aunis.

Collectif des associations de d ?fense de l’environnement (43 associations du Pays Basque et du Sud des Landes).

Nord-Nord-Est :

Projet A32 (Lorraine) :
Association protection am ?lioration vie environnement (54), Association touloise de protection du cadre de vie (54).

Projet A24 (Pas de Calais) :
Vivre heureux ? Sombrin..

Projet grand contournement de strasbourg (Alsace) :
Alsace nature.

Sud-Sud-Est :


Gu ?pe [4] (Is ?re), ?coforum (Marseille)

Les associations regroup ?es en coordination dans le cadre du d ?bat public Politique des transports en vall ?e du Rh ?ne et arc Languedocien qui se tient actuellement et jusqu’au 27 juillet :

Associations de Rh ?ne-Alpes membres de la Coordination associative :
Arden, ARSMB [5], BiCeFAL (69), CADS [6], C2ATR [7], COJAM [8], CVPH [9], Darly [10], Fracture, Fnaut Rh ?ne-Alpes, Frapna Rh ?ne-Alpes, Frapna 26, Frapna 38, Les Amis de Tournico Sol, Lo Parvi, R ?seau action transport Dr ?me (12 associations membres), Saed [11], SCL [12], Vivre ? St D ?sir ?t.

Associations de Paca membres de la Coordination associative :
Am ?nager sans nuire ? Boll ?ne, Am ?nager sans nuire ? Piolenc, Arc environnement, Cit ? de Sorgues, D ?veloppement durable Alpilles Rh ?ne Durance, Fare Sud, F ?d ?ration mieux vivre en vall ?e du Rh ?ne,
Fnaut Paca, UDVPM.

Associations de Languedoc-Roussillon membres de la Coordination associative :
ADPMDA9 Languedoc, ADTC34, Association de d ?fense de la qualit ? de la vie et de l’environnement de Baillargues, CEDPG Languedoc, Clape Languedoc, Collectif C ?vennes garrigues, Codetel [13], Comit ? de d ?fense du quartier de la C ?reir ?de et de sa p ?riph ?rie, Comit ? de vigilance de Lattes - Maurin, Fnaut Languedoc, Ass. Muscat, Pin ?de, Garrigues du Lunellois, Frene [14], SPN Gard.

Autres associations membres de la Coordination associative :
Alsace Nature, Ciapp, Cipra France [15]D ?fense de la vall ?e de la Valli ?re Jura FCNE, Franche Comt ?, Fnaut [16], Frane [17], Initiative des Alpes, Uminate.

[1Alternative r ?gionale Langon Pau

[2Association de Protection de l’Environnement et de l’Habitat Rural

[3Indecosa Information d ?fense des consommateurs salari ?s

[4Groupement d’union et d’expression populaire environnementale

[5Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc

[6Coordination Ain Dauphin ? Savoie

[7Coordination des associations pour des alternatives au tout autoroute

[8Coordination Jura Dole M ?diterran ?e

[9Comit ? de pr ?servation du village des Houches

[10se d ?placer autrement en r ?gion lyonnaise, coordination de 31 associations

[11Sud-Ard ?che environnement et d ?veloppement

[12f ?d ?ration Sauvegarde des Coteaux Lyonnais, 33 associations et collectifs membres

[13Collectif de d ?fense du territoire languedocien regroupant 7 associations

[14F ?d ?ration pour les espaces naturels et l’environnement des PO

[15Commission Internationale Pour la Protection des Alpes

[16F ?d ?ration nationale des usagers des transports

[17F ?d ?ration de la r ?gion Auvergne pour la nature et l’environnement


Répondre à cet article