Accueil - Attac vie locale

Amazon

Publié le lundi 14 décembre 2020.


Notre comité local a décidé de participer à la campagne nationale contre "Les profiteurs de la crise", et nous voulons cibler plus particulièrement Amazon.
Nous avons rendez-vous demain, mercredi 2 Décembre, à 11h, sur le parking d’Intermarché à Billère - règles sanitaires obligent - pour nous répartir le matériel envoyé par ATTAC France : affiches, tracts, autocollants. La Presse y est invitée, et nous lui remettrons le communiqué ci-dessous :

-------------------------------------------------------

Pendant la crise, les affaires continuent

et une minorité continue de s’enrichir quand l’ensemble du pays (des pays) souffre et que des millions de Français sombrent dans la précarité et la misère :

ces milliardaires français dont la fortune a augmenté de 439% en 10 ans

ces multinationales qui voient leurs chiffres d’affaires exploser grâce au confinement

ces spéculateurs rapaces qui récupèrent, au plus bas coût, les actions d’entreprises en difficulté

ces multinationales, évadées fiscales, qui versent des dividendes à leurs actionnaires alors qu’elles bénéficient d’aides publiques ou qu’elles licencient

Amazon étant emblématique de ces sociétés qui ont profité, et profitent encore sans scrupules de cette situation : pollueur, évadé fiscal, complice de la fraude à la TVA, mauvais patron, et "tueur" du commerce local ...

Face à ces évidences, Emmanuel Macron et son gouvernement écartent toute augmentation de la fiscalité des plus riches et refusent d’amorcer l’indispensable virage social et écologique.

Ainsi, ils protègent sciemment tous les profiteurs de la crise.

Depuis sa création, ATTAC lutte pour une véritable justice fiscale

https://local.attac.org/pau

--------------------------------------

Mais à ce projet vient s’ajouter une information de dernière minute : Amazon, caché derrière la société Vectura (stratégie déjà mise en oeuvre à Belfort et à Quimper ...) veut implanter un entrepôt à Morlaàs Berlanne (une dizaine de km de Pau). Non seulement cela renforce notre action, mais nous voulons créer une très forte mobilisation, avec partis politiques, syndicats et associations ... A suivre, donc.


Répondre à cet article