Accueil - Écrits

Eau, donnons notre avis !

Publié le dimanche 7 août 2005.


Consultation par agence de bassin,
Quelle eau voulons-nous en 2015, en Adour-Garonne ? ...DONNEZ VOTRE AVIS !

Dans le Canard encha ?n ? du 3 ao ?t, on trouve un article avec ce titre : Le lobby de l’eau veut ass ?cher les subventions aux mairies r ?calcitrantes.

Il y est question des pressions des grands de l’eau ([pmaj]V ?olia[/pmaj], ex-[pmaj]Vivendi[/pmaj], [pmaj]Saur[/pmaj], [pmaj]Lyonnaise [/pmaj]) ? travers son syndicat patronal le SPDE, qui ont conduit ? l’introduction d’un amendement soutenu par le gouvernement et vot ? par le S ?nat, qui interdit la modulation des subventions aux collectivit ?s locales, en fonction du mode de gestion de l’eau. Cet amendement vise en fait le conseil g ?n ?ral des Landes qui avait diff ?renci ? ses aides en aidant plus les municipalit ?s qui s’ ?taient d ?gag ?es de la main mise de ces soci ?t ?s. Comme le Conseil d’ ?tat avait envoy ? pa ?tre les nombreux d ?fenseurs de ces soci ?t ?s, cela devait ?tre intol ?rable.

Les Landes d ?pendent de la m ?me agence de bassin que la n ?tre ? Et ces jours ci, cette agence proc ?de, on peut dire discr ?tement, ? une consultation pour recueillir notre avis sur l’eau que nous voulons.

Si vous me lisez, vous devez avoir ? disposition un ordinateur, un navigateur web et une connexion internet. Alors, chiche, cet avis on le leur donne ?

Quelle eau voulons-nous en 2015, en Adour-Garonne ? ...DONNEZ VOTRE AVIS !

Pour compl ?ter on peut lire avec profit le communiqu ? de l’UFC Que choisir :

Extrait

 ?L’UFC [1]-Que Choisir d ?nonce la politique incoh ?rente et contre-productive que m ?nent les agences de l’eau pour lutter contre la s ?cheresse. Tous les rapports officiels d ?montrent que la forte p ?nurie d’eau qui se localise en Aquitaine, en Midi-Pyr ?n ?es, dans les Pays de Loire, en Provence-Alpes-C ?te-d’Azur et en Poitou-Charentes est tr ?s largement due ? un recours excessif ? l’irrigation agricole. Il appara ?t que, dans ces r ?gions, les agences de l’eau appliquent une redevance aux irriguants extr ?mement faible. La politique de l’eau est alors marqu ?e par une paradoxe cinglant : Plus le risque de s ?cheresse est ?lev ? et plus la taxation de l’irrigation est faible.

Ainsi l’agence de l’eau Adour-Garonne, la plus concern ?e par la s ?cheresse, taxe l’irrigation ? hauteur de 0,23 centimes au m ? alors que les agences de l’eau Artois-Picardie, Rhin-Meuse et Seine-Normandie, peu ou pas touch ?es par la s ?cheresse, taxent dans une fourchette allant de 1,14 ? 1,50 centimes par m ?. Les agences Loire-Bretagne et Rh ?ne-M ?diterran ?e-Corse pr ?sentent aussi des coefficients de redevance tr ?s bas tout en faisant face ? de fortes p ?nuries d’eau.

Pourtant, la redevance index ?e sur la consommation est le seul v ?ritable outil dont disposent les agences de l’eau pour modifier l’usager inconsid ?r ? de la ressource aquatique. En exer ?ant une ?cotaxe sur l’irrigation, les pouvoirs publics pourraient inciter les agriculteurs ? r ?duire leurs cultures d’irrigation estivales pour se consacrer ? des productions printani ?res. ? l’ ?vidence l’incitation n’est pas au rendez vous : Dans le sud-ouest l’irrigation consomme plus de 90 % de l’eau durant l’ ?t ? et, selon une ?tude de l’agence de l’eau, la redevance repr ?sente alors 1 % du co ?t de l’irrigation !?

On peut ajouter qu’on touche quand m ?me l ?, ? l’absurdit ? d’une politique fran ?aise et europ ?enne, qui a pouss ? les agriculteurs ? irriguer, et subventionn ? les ?quipements sans jamais se pr ?occuper de la disponibilit ? de cette eau et des cons ?quences de son utilisation. Qui a dit courte et ?troite vue ?

[1Union f ?d ?rale des consommateurs

Quelle eau voulons-nous en 2015, en Adour-Garonne ? ...DONNEZ VOTRE AVIS !

Répondre à cet article

Pages: 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70