Accueil - Communiqués

TROP, C’EST TROP. Et en plus c’est du n’importe quoi ...

Publié le mardi 23 août 2005.


Au 1er jour, Dominique de [pmaj]Villepin[/pmaj], dans son discours d’orientation , avait annonc ? qu’il se donnait 100 jours pour r ?ussir son pari sur l’emploi, sa priorit ? d’entre les priorit ?s.

Il nous annonce donc, la n ?cessite de recevoir 57 000 jeunes avant la fin de l’ ?t ?!
Bon, on s’organise, on envoie des invitations aux jeunes, on r ?quisitionne par-ci par-l ? des agents, on supprime la relation entreprise, on d ?cale les accompagnements, on revient m ?me aux infos collective massives, les files d’attente augmentent de plus en plus dans les unit ?s... Mais bon, on y arrive... Admettons !

Devant ce succ ?s, le directeur g ?n ?ral de l’ANPE, veut faire mieux que mieux ! (Genre la lessive qui lave plus blanc que blanc !)

On lui demande d’organiser la r ?ception de 57 000 jeunes, il y arrive.
On ne lui demande pas d’organiser la r ?ception des demandeurs b ?n ?ficiaires de l’ASS [1], tant pis, il le fera quand m ?me ! Et l ? il s’agit plus de 57 000 personnes mais de 290 000 qui toutes ont re ?u un courrier entre le 05 et le 12 Ao ?t les invitant ? se rendre dans leur agence pour que leur soit vendus (pardon ! Pr ?sent ?, pardon ! Conseill ? fortement) ; le CI-RMA [2] ou le Contrat d’avenir.

Au 60e jour, le 2 ao ?t sur Europe 1, Dominique de [pmaj]Villepin[/pmaj] annonce qu’il souhaite que les entretiens d’actualisations ne soient plus tous les 6 mois, mais tous les 15 jours (comme en Angleterre) ce qui d’apr ?s lui, permettra au demandeur d’emploi d’ ?tre suivi par un agent qui conna ?t bien son dossier.

Le nombre d’entretiens sera donc multipli ? par 12. Ce que n’annonce pas le gouvernement, c’est avec quels moyens pour l’ANPE et pour quelles propositions ?
Quel joli coup m ?diatique ! Quel est le v ?ritable objectif de l’ ?tat ?

Nous ne sommes pas dupes.
 ? l’heure o ? la cr ?ation d’emploi net se fait rare et les licenciements plus nombreux, la volont ? affich ?e du gouvernement, est-elle de faire reculer le ch ?mage ou de faire baisser le nombre de demandeurs d’emploi ?
Les agents submerg ?s de travail n’en peuvent d ?j ? plus, ces nouvelles directives n’arrangeront en rien la situation.

Quelle sera la prochaine initiative du directeur g ?n ?ral, sans parler de celles du premier ministre ?

Plut ?t que la multiplication des ?invitations ? des demandeurs d’emploi, nous attendons que le Gouvernement prenne des mesures qui relancent r ?ellement l’emploi afin que les entretiens avec les usagers prennent tout leur sens.

Paris, le 11 ao ?t 2005.


Retourner ? l’article Les int ?gristes lib ?raux, le ?contrat nouvelle embauche ? et l’explosion qui vient

[1Allocation de solidarit ? sp ?cifique

[2Contrat insertion-revenu minimum d’activit ?


Répondre à cet article