Soutien aux faucheurs volontaires d’OGM

Communiqué d’attac
vendredi 5 janvier 2007

SOUTIEN AUX FAUCHEURS VOLONTAIRES D’OGM
10 janvier 2007, Tribunal de Paris, 8h30

José Bové, Michel Daverat, Pierre Labeyrie, Gilles Lemaire, Jean-Baptiste Libouban, Noël Mamère, Gérard Onesta, François Simon,

Ils ont été condamnés en 2005 à des peines de prison ferme ou de prison avec sursis par le Tribunal de Toulouse pour un fauchage d’OGM en plein champ à Menville en juillet 2004, alors que « 224 comparants volontaires » déclaraient devant ce même tribunal avoir également participé à cette manifestation.

Bien que 85% des français se déclarent opposés aux OGM, que les faucheurs volontaires d’OGM réclament un moratoire et l’organisation d’un débat public avec référendum, la justice répond par la prison pour ces lanceurs d’alerte.

Ils font appel en cassation de cette décision du Tribunal. Le jugement sera rendu le 10 janvier. Ils risquent d’être condamnés, alors que l’Europe sanctionne la France pour son refus de la transparence et son refus d’un débat sur les risques de contamination.

Tout recours ultérieur auprès de la Cour Européenne des droits de l’Homme ne serait pas suspensif de l’application des peines.

De nombreux militants d’Attac dans la France entière sont partie prenante du combat des faucheurs volontaires, c’est un combat commun que nous menons pour empêcher l’irréversible et mettre un coup d’arrêt à la marchandisation du vivant.

Attac France
Le 5 janvier 2007



Commentaires

Raccourcis

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique