16février Compte rendu des Etats généraux des migrations – Savoie

Café du Monde du 16 février à la Salle de Mérande à Chambéry

Synthèse des échanges de la journée et vidéos

2 vidéos réalisées par la Tv net citoyenne :


Edwy Plenel : Le devoir d'hospitalité


Synthèse des échanges de la journée

1. Le tri entre Réfugiés et Migrants économiques - entre Pays surs et pays non sûrs.

Propositions :

  • Demander une harmonisation européenne sur la notion de pays sûrs

  • Refuser le tri

  • Pédagogie auprès de français pour faire connaître le parcours des réfugiés et du faire ensemble


2. Les mineurs non accompagnés

Propositions :

  • Mettre en place une commission d'évaluation indépendante de la minorité. Composition : associations, juriste, psychologue, médecin, citoyen. Qui décide : le défenseur des droits

  • Travailler avec le conseil départemental pour élargir les capacités d'accueil (familles d'accueil)

  • Poursuite des études au-delà de 18 ans

  • Un statut de « parrain », de représentant légal pour la scolarité

  • Service d'appui à la recherche des papiers d'Etat civil. Informations sur les droits. Prolongation du délai « Mise à l'abri » de + 5 jours

3. Accès au droit, accompagnement juridique, Dublinage

Constats :

  • Problème avec la prise d'empreintes à l'entrée en Europe

  • Règlement DUBLIN liberticide

  • Pendant l'examen du dossier (asile ou autre) : long moment d'attente, sentiment d'inutilité

  • « On est issu de la francophonie et pourtant nous n'avons pas de place ici »

Débat : immigration professionnelle : oui, non ? Des quotas par métier ?

Propositions :

  • Interpeller les élus sur le règlement Dublin IV : l'amender ? Le supprimer ?

  • Simplifier les démarches administratives avec accès à de la traduction

  • Bénévolat, travail : se sentir acteur dans la cité


4.Hébergement d'urgence -  Logement long terme – Alimentation.

Deux idées principales débattues :

  • Inquiétude après la trêve hivernale (anticipation de l'Etat???)

  • Quelle coordination des réseaux citoyens ?

Deux propositions :

  • Faire pression sur les politiques : montrer les logements vides (facebook)

  • Améliorer la visibilité des réseaux d'accueil (facebook)

  • Main tendue : citoyens / Etat pour une coopération


5. Coopération, Développement et Paix pour permettre à ceux qui le souhaitent de vivre et travailler au pays  

Il nous faut utiliser les migrations comme un moyen de former, échanger, s'enrichir mutuellement pour donner plus de chances aux pays que des migrants quittent aujourd'hui. Trois conditions :

  • Assainir les contextes politiques, favoriser la démocratie

  • Former, enseigner, aider à l’autopromotion des populations locales

  • Travailler à l'échelle locale

    Des idées :

  • Un stagiaire migrant par commune

  • Former tous les migrants avant d'envisager une quelconque forme de retour (volontaire ou pas)

  • Développer les coopérations décentralisées, les coopérations d'entreprises

  • Augmenter le budget des coopérations (et réduire les ventes d'armes)

  • Enseigner l'histoire aux populations africaines et européennes

6. Articulation des actions citoyennes, associatives et celles des collectivités (coopération)

Propositions :

  • Pour les associations, un lieu de rendez vous unique et convivial

  • Participer, animer le site web : www.delinquantssolidaires.org

  • Pour les familles, se déclarer en Préfecture comme famille d'accueil ou accueillant ponctuel

  • Parrainage républicain à faire, à multiplier

  • Recenser les communes volontaires pour l'accueil


7. Valorisation des retombées positives des migrations dans les territoires – Communication - Rôle des média

Débat sur la question : les élus doivent ils prendre des risques ? Sujet difficile, entre « il ne faut pas faire de vague », le lien avec l'opinion publique, la loi, l'humanité...

Propositions :

  • Permettre aux arrivants de se former, de travailler. Valorisation des projets, des compétences, création d'emplois et de richesses

  • Il faut des RENCONTRES (conférences, fêtes, …), pour faire tomber les préjugés, les fausses informations et diminuer la PEUR


8. Occupation des migrants dans la journée, Accès au travail, Accès aux formation. Pouvoir d'agir

Débat : beaucoup d'initiatives présentes, mais un manque de coordination pour l'accompagnement et le suivi

Propositions :

  • Créer un lieu d'accueil, accueillant, immédiat et unique. Une maison des migrants ?

  • Mise en commun des compétences des migrants, pour s'auto-former et échanger des savoirs et savoirs – faire


9. Santé (dont santé psychique) et  accès aux soins

Débat sur la question de : la solution passe par la mobilisation politique. Les citoyens ne sont pas des acteurs de la santé (médecins, …) , mais ils contribuent à l'élaboration de politiques publiques ad hoc

Propositions :

  • Multiplier les lieux d'accueil. La qualité d'accueil est facteur de guérison

  • Création d'un guide à destination des accueillants non professionnels. Sur les différentes structures de santé présentes sur le bassin chambérien

  • Liste déconseillée / liste conseillée des professionnels de la santé qui refusent l'accès au soin aux étrangers. Identifier et boycotter

10. Quelles actions pour les personnes déboutées?

Constats :

  • 75% des personnes en demande d'asile sont déboutées

  • Une hypocrisie, des personnes se cachent en France : 300.000 à 500.000 personnes déboutées en France

    Proposition 1 : Reconnaître la situation de déboutés

    - Autoriser le travail

- Hébergement possible

- Stopper le climat policier

- Interpeller l'opinion et l'Etat

    Proposition 2 : Ouvrir l'accueil

    - Revoir les critères de l'OFPRA, quelles priorités ? Elargir les critères.

  • Stop au « tri »

  • Stop au délit de solidarité

  • Inverser le taux de refus / réponses

  • Pour les familles, maintenir la circulaire Valls ou équivalente


Les commentaires sont fermés.