Après la première conférence-débat sur le NAIRU

lundi 31 octobre 2005
par  Jean-Louis D.
popularité : 34%

Cette conférence-débat, qui s’est tenue le 10 octobre 2005 à la Maison des Associations, avait pour vocation de faire découvrir au grand public ce concept surprenant, et invisible dans le débat médiatique, qu’est le NAIRU, le taux de chômage minimum qui n’accélère pas l’inflation (Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment).

Bonne surprise concernant le nombre de participants, puisque l’auditoire comptait entre 70 et 80 personnes, ce qui pour une première sur un sujet pas connu, sur le chômage (ce qui n’est pas gai...) et à Strasbourg (ville et région historiquement moins touchées par le chômage, bien que la situation se dégrade actuellement) est plutôt pas mal ! Une heure quinze de présentation, une heure de débat, un intérêt manifeste pour un « autre discours » sur les causes du chômage.

De ce fait, il est probable que la conférence sera renouvelée. Au cours de la distribution des quelques 2000 documents annonçant la tenue de la conférence, et invitant les personnes à taper NAIRU dans un moteur de recherche, pas mal de gens ont regretté de ne pouvoir venir, en outre le bouche à oreilles va sans doute étendre le nombre des personnes curieuses d’en savoir plus. Il y aura vraisemblablement à terme quelque chose qui se fera sur lien actuel entre chômage nairuesque, inflation, sphère financière et contrôle de la monnaie par les banques centrales agissant hors de tout contrôle démocratique.

Toute personne souhaitant en savoir plus et participer à de nouvelles actions sur le sujet est invitée à se joindre au groupe de travail créé à cet effet.


Pour celles et ceux qui n’ont pu assister a la conférence, un enregistrement est écoutable en ligne ici.


Navigation