40 ans de luttes pour le collectif des bois noirs ! Et c’est pas fini !

dimanche 9 juin 2019
par  Attac Vichy
popularité : 12%

La mine d’uranium des bois noirs à Saint Priest la Prugne a été exploitée de 1955 à 1980 par le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) pour un usage militaire (bombe atomique) puis par la COGEMA. Les gestionnaires du site changent de noms (CEA, COGEMA, AREVA, ORANO ... ) ... pas le collectif des bois noirs ...

Ce collectif des bois noirs a mené pendant 40 ans un travail d’information et de luttes. C’est grâce à son action fédératrice que l’ancienne mine n’est pas devenue un site de stockage de déchets radioactifs (circulation d’eau importante entre les failles granitiques... ).
Il est à l’origine de nombreuses études, contre expertises menées notamment avec le CRIIRAD...
Mais le combat, d’études en réunions d’informations, continue car la durée de vie des éléments radioactifs est très très longue... et ce n’est pas que les alentours du site qui est exposé mais toute l’eau de la Besbre !
Le collectif s’oppose toujours à ce que ORANO (ex AREVA) mise sur la dilution des pollutions alors que la loi sur l’eau l’interdit . Il suit le devenir d’une partie des déchets radioactifs improprement appelés "stériles". En Février 2009, suite à l’émission "Pièces à conviction" d’Elise Lucet, le parking du foyer de ski de fond de Lavoine a été complètement décaissé de ses stériles radioactifs.
A l’occasion de ses 40 ans, le collectif dont la richesse réside dans "la solidarité et les échanges" a édité une publication qui revient sur tout ce travail d’informations et de luttes... en mots, photos, cartes, graphiques...
Quarantième année de luttes ! Rétrospective
Ce document est vendu au prix de 10 euros.
Il est en dépôt vente à la librairie Carnot de Vichy.
Pour les soutenir ou tout simplement s’informer, courrez y pour l’acheter !

Le combat continue... Pour preuve l’appel à se rassembler ce jeudi 13 juin 2019 de 12 h (à 14 h ?) devant l’entrée du site (en dessous du col Beaulouis à Saint Priest La Prugne) .
Il s’agit de montrer aux responsables d’ORANO et aux représentants de l’Etat qui visiteront le lieu à ce moment là que la vigilance citoyenne ne faiblit pas.


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

23 décembre 2019 - Retraites : l’arnaque à 72 milliards qu’aucun média n’a vue

Sur le site d’Osons causer une petite vidéo explicative ... où l’on explique que la réforme des (...)

22 décembre 2019 - Arthur, 23 ans : « Des policiers m’ont cassé la gueule, littéralement »

Arthur , 23 ans, a perdu neuf dents après avoir été passé à tabac par des policiers, ce mardi 10 (...)

16 décembre 2019 - Comment Macron prépare la fin de la répartition

Retraites : les compagnies d’assurance en embuscade où comment le patron de BlackRock a des lois (...)

11 décembre 2019 - Avec la réforme, les retraites de demain ne seront pas suffisantes pour maintenir son niveau de vie

A lire sur le site d’informations Bastamag, l’interview de Michaël Zemmour, maître de conférences (...)

23 octobre 2019 - Le déficit de la Sécurité sociale, un mensonge d’Etat

La Sécurité sociale est en réalité en excédent de 11,7 milliards d’euros.
Quand on veut tuer son (...)

22 février 2019 - Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg

6 février 2019 - [Infographie] Interdiction des long-courriers, couvre-feu thermique, quotas sur le café… les mesures extrêmes pour rester sous 1,5°C

Au Nord, les États-Unis meurent littéralement de froid tandis qu’au Sud, les Australiens (...)

21 janvier 2019 - Le monde croule sous les SUV. Pourquoi c’est un problème et pourquoi ça risque de durer

21 janvier 2019 - Départ du directeur de l’ONF, l’avenir des forêts publiques en question

Le départ surprise du directeur général de l’ONF, annoncé jeudi 17 janvier 2019, intervient sur fond (...)