« J’ai le sentiment que nos vies ne valent pas grand chose » : ces assistantes maternelles âgées obligées de travailler

mercredi 1er avril

Une assistante maternelle sur cinq a plus de 60 ans. Elles sont donc davantage vulnérables à de graves complications en cas de Covid-19. Certaines sont contraintes de continuer à garder les enfants en bas âge pour ne pas perdre leur salaire, parfois le seul de la famille. Elles le font « la boule au ventre ».

A lire sur le site de Bastamag