Le 15 mars, la jeunesse se met
en grève scolaire pour le climat !
 
 
 
 
 
 
« Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui n'existera bientôt plus,
alors que personne ne fait rien pour le sauver ? »

Depuis août, la jeune Greta Thunberg mène une grève scolaire pour le climat chaque vendredi, pour interpeller sur le fait que son avenir est menacé chaque jour davantage par l'aggravation du dérèglement climatique, et que ce sont les inactions des hommes et en des femmes d'aujourd'hui qui mettent en péril les hommes et les femmes de demain.
En France, 10 jeunes venant de 10 villes différentes répondent à l’initiative de Greta Thunberg et co-signent un appel à la grève pour le climat vendredi 15 mars 2019 !
Le 15 mars, c'est ton tour de rejoindre le mouvement de la jeunesse
pour le climat !
 
Lire et signer l'appel à la grève
 

La situation sociale en France est marquée par l’expression diverse et multiple d’un mécontentement social grandissant, par l’aspiration à une véritable justice sociale et fiscale, par la dénonciation des reculs sur les libertés publiques comme individuelles. Le mouvement des gilets jaunes est l’expression récente de cette profonde crise sociale.

Michel Bazin

Il y a un peu plus de trois mois mon 24ème kaléidoscope évoquait le septième numéro de la revue AMERICA consacré à la religion aux USA ( voir ci-dessous).

   Le dossier central du numéro 8 est intitulé De la race en Amérique et débute par une histoire de l'esclavage qui a commencé il y a 400 ans dans ce qui était encore une colonie britannique. 

   Mon tout premier kaléidoscope le rappelait en présentant cette série de quatre bouleversants documentaires intitulés Les routes de l'esclavage ( le DVD est disponible sur le site d'ARTE et en librairie) .

   On lira dans ce dernier numéro d'America avec beaucoup d'intérêt le témoignage que Zora Neale Hurston a recueilli en 1927 ( et qui n'avait jamais été traduit !) du seul survivant du dernier bateau négrier à avoir débarqué en toute illégalité aux États-Unis en 1860. L'intégralité du témoignage de Cudjo Lewis intitulé Barracoon paraîtra en mars aux éditions Lattès. 

   Les lecteurs attentifs qui seront allés au-delà des douze premières lignes de ce kaléidoscope -qui semble céder à l'autocitation, voire à l'autosatisfaction- ont déjà levé le doigt pour faire remarquer que j'avais consacré le kaléidoscope dix-neuvième du numéro au très original roman de Zora Neale Hurston ( qu'on redécouvre presque 60 ans après sa mort) Mais leurs yeux dardaient sur Dieu

 

 

ATTAC France Lettre d’information — 6 février 2019

Le 20 janvier dernier, Attac publiait un rapport qui démontrait l’impact désastreux des entreprises du CAC 40. Le 22 janvier, nous lancions une campagne pour que les multinationales respectent les droits humains et l’environnement. Les 30 et 31 janvier, nous organisions deux actions pour « prélever à la source » Google et Apple. Ces multinationales, comme beaucoup d’autres, échappent à l’impôt et nous proposons une taxe unitaire destinée à leur faire payer leur juste part.

C’est ainsi qu’Attac contribue aux mobilisations pour la justice sociale, fiscale et climatique, tout en continuant à soutenir le mouvement des gilets jaunes.

Et nous ne comptons pas en rester là. Nous serons pleinement mobilisés dans les prochaines semaines pour poursuivre la traque fiscale des GAFA, défendre l’épargne populaire, populariser l’appel international à des grèves pour le climat le 15 mars prochain et les grandes marches le lendemain, samedi 16 mars.

Lire la suite

Bonjour,

au cas ou qq'un vous pose des questions sur l'agro-écologie, le rounedeupe & Co, il y a ci-dessous qq bons arguments... et si vous connaissez des paysans qui n'ont pas encore voté aux élections professionnelles, dites-leur d'y aller rapido ! Bon, s'ils ont une 'sensibilité' plutôt FNSEA, c'est pas la peine, à moins de les convaincre de voter pour la conf' ! :-D

A bientôt !

Jean-Marie


Bagnolet, le 25 janvier 2019

Communiqué de presse

Sortir des pesticides, nous, nous disons que c’est possible !

 

La Confédération paysanne réaffirme qu'il y a urgence à sortir des pesticides qui, années après années font mourir les paysannes et paysans et continuent de creuser le fossé entre notre profession et le reste de la société.

Le Président Macron a déclaré, dans un exercice de communication d’autopromotion, que ce ne sera pas possible, finalement, de sortir à 100% du glyphosate en trois ans, à cause… des importations. Nous, nous lui disons que c’est possible ! Il suffit que le Président se saisisse des propositions de la Confédération paysanne pour permettre la sortie des pesticides et abandonne les outils de communication tel le « contrat de solutions » co-signé par les principales firmes phytopharmaceutiques qui vivent de la vente de ces pesticides.

 

2019 : enfilons notre gilet altermondialiste

 

Lettre aux adhérent⋅e⋅s 1er février 2019

En supplément du message ci-dessous, nous vous invitons à consulter : un dossier sur le RIC et les enjeux démocratiques, des informations importantes pour les prochaines assises d’Attac et un message de l’espace « EU-Mob » pour vous inviter à rejoindre la campagne sur les enjeux européens. 

 

2019 est d’ores et déjà marquée par la mobilisation des gilets jaunes. Attac l’a très tôt soutenue, parce que notre association rejoint les revendications de justice sociale et fiscale et de démocratie qui y sont portés. Selon les contextes locaux, de multiples comités locaux d'Attac dialoguent avec les gilets jaunes, soutiennent ou participent à ces mobilisations. Dans les mois qui viennent, nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice, en sensibilisant sur l’injustice fiscale, en diffusant des tracts, en dénonçant par nos actions de désobéissance civile les évadés fiscaux…

Nous relions cette injustice à la domination scandaleuse des multinationales au profit des plus riches et au détriment de la planète, comme le montre le rapport que nous avons sorti ce 20 janvier à l’occasion du sommet de Davos. En avril, avec de nombreux autres partenaires français et étrangers, nous concentrerons également nos forces pour dénoncer les multinationales, faire cesser les politiques en leur faveur et exiger des règles internationales qui les contraignent.

2018 aura été marquée également par un mouvement grandissant pour la justice climatique, associant au-delà d’organisations comme Attac de nombreux citoyen·ne·s qui ont initié des « marches pour le climat ». La question se pose à présent des prochaines initiatives à prendre pour faire entendre la colère face à l’irresponsabilité des gouvernants, avec l’idée de radicaliser nos actions en la matière face à l’urgence climatique. Une prochaine étape sera les 15 et 16 mars, puisque à ces dates sont annoncées une grève des lycéen·ne·s et de nouvelles marches pour le climat.

L’année 2019 verra également se dérouler des élections européennes, auxquelles évidemment nous ne prendrons pas part, respectant ainsi notre principe d’autonomie vis-à-vis des partis. Mais nous prévoyons de mener pendant cette période un travail d’éducation populaire, pour l'occasion, un livre sortira sur la nécessité de désobéir à l’Union européenne et nous participerons à la mise en place d’un observatoire de l’Europe néolibéral.

 

(Photo by Jean-Francois MONIER / AFP)

Le Monde, 24 janvier 2019

En affirmant, jeudi, que l’objectif de sortie d’ici à trois ans n’était « pas faisable », le chef de l’Etat a fait un geste en direction de la FNSEA.

En quelques mots prononcés lors d’un débat citoyen auquel il s’était invité, Emmanuel Macron a rouvert le délicat dossier de l’interdiction du glyphosate. Jeudi 24 janvier, en fin de journée, à Bourg-de-Péage (Drôme), le président de la République a déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer totalement de cet herbicide controversé d’ici trois ans, un engagement qu’il avait pris personnellement.