Attac exige la libération immédiate d’Aurélie Trouvé et des autres personnes arrêtées au cours de l’action « démasquons Macron »

vendredi 13 mars 2020par Attac France

Scientifiques, urgentistes, syndicalistes, chercheurs·ses et représentant·e·s du mouvement social et pour le climat étaient réuni·e·s à quelques pas de l’Élysée pour dénoncer la dissonance entre les discours et les actes de l’exécutif. L’action #DémasquonsMacron souhaitait rapporter, au delà des discours, le «  vrai bilan  » d’Emmanuel Macron et dénoncer notamment : le non-respect des engagements climatiques de la France, la fragilisation du système social français et le creusement des inégalités, mais aussi la casse des services publics et notamment celle du secteur hospitalier.

Plusieurs personnes ont été arrêtées, dont trois des scientifiques signataires de «  L’appel de 1 000 scientifiques : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »  » paru dans Le Monde, plusieurs activistes dont Fanny Delahalle, décrocheuse lyonnaise relaxée en première instance puis condamnée et Aurélie Trouvé.

Attac France demande leur libération immédiate.

 
 Source:  UL CGT Vénissieux [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.] 



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cher-e camarade,
 
Retraites : J: Un air de printemps qui chante…
Alors que le débat à l’Assemblée Nationale a débuté mardi, mettant en lumière les lacunes de ce projet ne visant qu’à vendre au capital nos retraites, il est primordial de maintenir la pression.
Cette nouvelle manifestation qui a rassemblé près de 8000 personnes ce jour dans les rues de Lyon  (soit autant que le dernier rendez-vous) illustre la détermination de la population (+ de 63%) à faire échec à ce recul social sans précédent. À l’arrivée sur la place Bellecour, une minute de silence a été observée en hommage à Élodie, une infirmière tuée pendant son service à l’hôpital de Thouars le 13 février dernier, mais aussi plus généralement pour tous les travailleurs qui perdent leur vie pour la gagner.
 
 
 
La conférence sur le financement des retraites a permis à la CGT de démontrer qu’une autre réforme est possible, avec une plus grande solidarité et une juste redistribution des richesses produites par les travailleurs. (voir les proposition de la Confédération sur https://www.cgt.fr/sites/default/files/2020-02/Financement%20des%20retraites%20propositions%20CGT%2018%2002%202020.pdf)
 
Ne relâchons pas notre mouvement ; amplifions-le, élargissons-le. Nos adversaires ont perdu la bataille des idées ; maintenant, faisons-les plier !
 
Les prochains rendez-vous de lutte et de mobilisation se tiendront les jeudis 27 février et 5 mars.

Les modalités précises ne sont pas encore définies par l’intersyndicale. Dès que les détails seront connus, nous vous les communiquerons rapidement. Soyez donc attentifs aux diverses communication à venir, particulièrement par le canal des mails.
 

Source : l'Humanité du 21-02-2020

https://www.humanite.fr/

 

Bonjour,

 Comme vous le savez, le mouvement contre la réforme des retraites donne des signes de faiblesse (difficile de lutter des semaines durant...), mais je vous envoie la video de culturopoing, un collectif d'artistes lyonnais qui ne manque d'idées pour  soutenir manifs, grèves et toutes formes d'expression de ceux qui se battent contre cette "contre-réforme". A diffuser très largement. Bravo à eux.

Voici le lien :

https://youtu.be/TSaQ2RQPeWk

 Catherine R

 

L'année 2019 a été marquée par le mouvement des Gilets Jaunes auxquels notre organisation s'est montrée solidaire en se joignant aux manifestations et en constituant un groupe de réflexion.

Attac s'est mobilisé contre le G7, contre le CETA et Amazone.

Il y a eu aussi un groupe de lecture et actuellement des livres échangés entre nous sur lesquels nous discuterons.

Accueil de réfugiés irakiens,avant-première du film sur la Palestine "le char et l'olivier", présence au salon Primevère en février, participation aux marches pour le climat, spectacle "sommes-nous en démocratie ?" font partie des nombreuses initiatives de notre association.

Rajoutons notre participation au film de Denis Robert sur l'évasion fiscale (sortie en 2020), le soutien au film "futur d'espoir"avec le réalisateur Guillaume Thébault. Il y a eu aussi le rassemblement des Glières où Attac est présent comme chaque année. Et puis, grâce au maire de Vienne, notre présence sur le marché pour exiger un référendum sur la privatisation de l'aéroport de Paris.

Cet automne notre rencontre à Montmélian pour les 20 ans d'Attac en Rhône-Alpes a aussi été un moment important avec la présence d'Aurélie Trouvé et l'organisation d'ateliers où nous avons débattu des principales préoccupations : écologie, retraites, transports,....

Un soutien et aussi une participation contre le Black Friday d'Amazone.

Et bien sûr, nous avons manifesté dès le début du mouvement contre la réforme des retraites et restons toujours très mobilisés.

Domy

Le collectif des enseignants du bassin viennois mobilisés contre la réforme des retraites et les Gilets Jaunes de Vienne vous invitent à une grosse semaine

Pour connaître le programme, cliquer ici

A signer 

Eric

 

Une majorité de citoyennes et de citoyens le demandent : retrait de la réforme Macron !

Depuis le 5 décembre, des millions d'hommes et de femmes se retrouvent dans les grèves, dont beaucoup en reconductible, et les manifestations à l'appel des organisations syndicales.

Ils et elles rejettent la réforme du système de retraites que veulent leur imposer le président de la République et son gouvernement.

Ce projet n'est pas acceptable, car il est porteur de régression des droits de chacune et chacun : toutes les hypothétiques avancées proposées par le gouvernement devraient être financées par des baisses de pensions ou par l’allongement de la durée de la vie au travail. D’autres choix sont pourtant possibles.

C’est pourquoi nous demandons le retrait du projet présenté par le Premier ministre, afin que soient ouvertes sans délai de vraies négociations avec les organisations syndicales, pour un système de retraites pleinement juste et solidaire, porteur de progrès pour toutes et tous, sans allongement de la durée de la vie au travail.

Pour signer, aller:

Sur le site internet 

Sur facebook

https://m.facebook.com/772283826/posts/10157953172578827/?notif_id=1578300871581913&notif_t=shared_priv_with_me&ref=notif&sfnsn=scwspmo&extid=z3xOGSFL9aw73ZRD

Et c’est reparti pour manifester le 10 décembre !

Photo Julien Jaulin/Hans Lucas

L’Humanité, 6 décembre 2019

L’intersyndicale, moins la CFE-CGC, annonce une nouvelle journée de manifestation mardi 10 décembre et soutient les grèves et mobilisations en cours.

« Nous donnons rendez-vous pour un nouveau temps fort interprofessionnel le mardi 10 décembre » a lancé Catherine Perret (CGT) au sortir de l’intersyndicale interprofessionnelle, ce lendemain de journée de mobilisations du 5 décembre. « Nous encourageons partout où c’est décidé aujourd’hui, tout le week-end et lundi, les salariés à voter la reconduction du mouvement », a ajouté la syndicaliste alors que des assemblées générales avaient lieu dans de nombreux secteurs, votant la grève reconductible notamment dans les transports, la sidérurgie, les raffineries, etc… Seule la CFE-CGC s’est désolidarisée de l’appel à une nouvelle journée de grève en attendant un geste du gouvernement : « C’est au gouvernement de prendre ses responsabilités et d’infléchir ce projet, de négocier réellement quelque chose qui soit un système de retraite pérenne, solidaire et qui sollicite toutes les ressources qu’a notre pays afin de pouvoir maintenir le niveau de pensions. », a expliqué Gérard Mardiné, secrétaire général de la CFE-CGC. Pas d’appel à la grève pour l’instant, malgré un diagnostique partagé avec les autres syndicats, demandant le retrait du projet de système de retraite universel par point.