Attac dernières

Des rendez-vous, des textes, des images qui ont retenu notre attention

 

Retour vidéos (4 vidéos de Didier) sur "CETA, le cheval de Troie du TAFTA" lundi 13 juin sur la Place de la Joliette à Marseille

4 vidéos :
- Halte au cheval de Troie des multinationales. Les traités de libre échange démasqués et neutralisés par les citoyen-nes sur la musique de Carmina Burana.
- Une Sévillane contre les tribunaux d’arbitrage privés
- Saynète : Qu’y a t-il dans le ventre du cheval de Troie ?
- Distribution de la dernière part d’agriculture paysanne sur la musique de "Il était une fois dans l’ouest - l’homme à l’harmonica".


Retour en images sur "CETA, le cheval de Troie du TAFTA" lundi 13 juin sur la Place de la Joliette avec "le petit récit illustré de Josiane" et les premières photos

Cette action de rue est réalisée par les collectifs TAFTA Marseille - Aix - Salon - Gardanne - La Ciotat

Le symbole mythologique du cheval de Troie (de 8 m) a résisté au vent grace à l’inventivité des marseillais !) est utilisé pour représenter les accords de libre-échange CETA/TAFTA, dissimulés sous l’apparence d’une bonne nouvelle
Trois scènes de rue inédites : "On ne se laissera pas faire", "Mais qu’est ce que ce cheval de Troie a dans le ventre", " le dernier bon produit agricole avant TAFTA"(vidéos prochainement), un hypermarché TAFTA Beurk, des prises de paroles, nombreuses signatures de l’ICE et de très nombreux figurants motivés autour de Valérie, metteuse en scène inspirée

- L’excellent petit récit illustré de Josiane à lire dans les 3 documents joints ci-dessous : de nombreuses photos de l’action de rue, les 4 scènettes expliquées en images etc.

- PLUS D’INFOS et tract sur "CETA, le cheval de Troie du TAFTA"


Agenda d’Attac Pays d’Aix juin 2016

Ci-dessous l’agenda d’Attac pays d’Aix. Il sera remis à jour en fonction des nouvelles activités. Au fur et à mesure de l’actualité des rendez-vous, des articles seront publiés
Les rendez-vous en italique sont des rendez-vous ATTAC
Les autres sont des RV auxquels Attac participent dans un collectif ou une autre association


- Mercredi 29 juin à 18h45 Réunion du collectif Stop Tafta Aix Salon Gardanne
35 impasse Granet à Aix


- Lundi 4 juillet Heure à confirmer Plénière du groupe projet de la Monnaie Locale Complémentaire du Pays d’Aix au 3C, 23 bd Carnot Aix


- 6 au 9 juillet Université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale Attac et le CRID
Besançon, campus de la Bouloie


- 9 au 14 aout Forum social mondial à Montréal

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Les Possibles Revue éditée à l’initiative du Conseil scientifique d’Attac No. 10 Été 2016

mardi 28 juin 2016

Inondations

par Jean-Marie Harribey, Jean Tosti

La Seine a débordé, plusieurs de ses affluents aussi. Paris a eu les pieds dans l’eau, le zouave du Pont de l’Alma a manqué d’être submergé et plus de 800 communes ont été déclarées sinistrées à la suite des inondations du début du mois de juin. Mais ces inondations sont-elles les plus graves ? Nous avons été inondé de flots de paroles insultantes en plus d’être grotesques. Les plus imbéciles sont sorties de la bouche de Monsieur Pierre Gattaz à l’adresse des grévistes hostiles à la loi « travail » : des « voyous » et des « terroristes ». On mesure la capacité d’analyse de ce monsieur en cette période où les attentats sèment la vraie terreur. On mesure également la potentialité de « dialogue social » au sein du Medef, qui s’évanouit à l’idée qu’on puisse plafonner les rémunérations des managers. Si elles sont moins guerrières, les paroles des éditorialistes et celles du gouvernement n’en sont pas moins idéologiques et profondément déplacées : « la France prise en otage », « les supporters de la coupe de football menacés d’empêchement », « le monde regarde la France », et surtout la reprise du mantra thorézien « il faut savoir terminer une grève ».



Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! 27 juin 2016 Par Maxime Combes dans Blog de Médiapart

lundi 27 juin 2016

Pour Manuel Valls « la démocratie a parlé ». Les élus locaux appellent à ce que les travaux commencent à l’automne. « Consultation illégitime, résultat biaisé » répondent les opposants qui prévoient de maintenir l’occupation du site pour « habiter, cultiver et protéger le bocage ». Si le Oui l’a emporté, la consultation sur le transfert de l’aéroport n’a manifestement pas réglé le conflit.



Il faut choisir entre revenu minimum et salaire minimum par Jean-Marie Harribey dans blog d’alternatives économiques

lundi 27 juin 2016

Au lendemain de la votation citoyenne en Suisse (5 juin 2016) sur le projet de création d’un revenu inconditionnel, de nombreuses voix se sont exprimées en France afin de poursuivre la campagne en faveur de cette mesure. De Libération (7 juin 2016) au Progrès social (7 juin 2016 et 11 juin 2015), éditoriaux et articles faisaient chorus. Ils rejoignaient, à gauche, des convertis de longue date à Mouvements, Politis, Charlie Hebdo, L’Âge de faire, et, ailleurs, beaucoup de magazines où la séduction opère également, Sciences humaines, Socialter, Terra éco …, et même Capital commence à s’émouvoir de la chose. Autour d’Alternatives économiques, personne n’est d’accord



Après le Brexit, refaire l’Europe Par Catherine Tricot | 24 juin 2016 dans Regard

dimanche 26 juin 2016

Le Brexit marque une énième faillite de la construction européenne, devenue confiscation européenne. Une nouvelle idée de l’Europe s’impose : celle des origines de ce rêve, celle des peuples.



"Le Brexit : une défaite de l’UE telle qu’elle est" Par Romaric Godin | 24/06/2016 dans La Tribune

dimanche 26 juin 2016

La victoire du camp opposé à l’UE dans le référendum britannique montre une incapacité de l’UE à convaincre les populations de son utilité et de sa nature démocratique. C’est une invitation à changer profondément le projet européen.



Pétition : TAFTA, CETA : demandez à François Hollande de mettre un terme aux accords transatlantiques ! par Attac France, Collectif Stop TAFTA

mercredi 22 juin 2016

Les négociations sur le TAFTA, bien que critiquées par le Gouvernement français, se poursuivent. Les chefs d’États des 28 États-membres seront invités, lors du prochain sommet de l’Union européenne (UE) les 28 et 29 juin 2016, à confirmer leur soutien au mandat de négociation du projet d’accord de libre-échange avec les États-Unis (TAFTA) donné aux négociateurs de la Commission européenne.

Saisissons-nous de cette opportunité pour demander à François Hollande que la France se retire des négociations sur le TAFTA et qu’elle refuse d’adopter l’accord avec le Canada (CETA). Pendant ce temps, le CETA qui est lui finalisé devrait être soumis en toute discrétion au vote des gouvernements de chaque État-membre lors d’un Conseil de l’UE dès cet automne. S’il est adopté, il créera un précédent pour le TAFTA et d’autres traités de libre échange dits « de nouvelle génération ».



Communiqué d’Attac france du 22 juin 2016 : Ne nous laissons pas intimider, manifestons jeudi 23 juin pour le retrait de la loi Travail

mercredi 22 juin 2016

Attac dénonce les restrictions à la liberté de manifester et appelle à se mobiliser jeudi 23 juin à Paris et partout en France. Depuis le début du mouvement contre la loi Travail, le gouvernement joue la stratégie de la tension, multipliant les violences et bavures policières, accusant les syndicats de « prendre en otage » des français·es pourtant massivement opposé·e·s à son projet de loi. Cela n’a pas nui à la mobilisation mais a, au contraire, renforcé la détermination des opposant·e·s à la loi Travail et à son monde.

Face au tollé suscité par l’interdiction de la manifestation prévue jeudi 23 juin, la préfecture de police de Paris a finalement autorisé un parcours ridicule de Bastille… à Bastille. Réduire ainsi le parcours d’une telle manifestation cristallise davantage les tensions que ne les apaise. Nous ne sommes pas dupes de la stratégie du gouvernement : il s’agit de rejeter par avance la responsabilité de possibles débordements sur les organisateurs de la manifestation, alors que le gouvernement fait tout pour mettre de l’huile sur le feu.



Petit guide pour contrer la propagande en faveur du CETA / AECG : Un accord transatlantique peut en cacher un autre par AITEC, Attac France, Attac Québec

lundi 20 juin 2016 par Jocelyne


Entre mai 2009 et septembre 2014, l’Union européenne (UE) et le Canada ont négocié un accord de libre-échange, l’Accord économique et commercial global (AECG, en anglais « CETA »). Au même titre que le projet de « Partenariat » transatlantique actuellement en cours de négociation entre les États-Unis et l’UE (TAFTA/PTCI) [1] , et que l’Accord de partenariat transpacifique (PTP/TPP), le CETA/AECG est un accord commercial et d’investissement dont les négociations se sont déroulées dans une parfaite opacité.

Loin des regards des peuples européens et canadien, la Commission européenne, au nom des 28 États membres de l’UE, et le gouvernement canadien sont sur le point de sceller cet accord. Conformément aux vœux des lobbies des multinationales qui en sont à l’origine, il vise à démanteler toute forme de « barrière au commerce et à l’investissement » afin de « fluidifier » les échanges entre les deux rives de l’Atlantique.

Le petit guide est en document joint ci-dessous



Mercredi 22 juin à partir de 18h30, à la Brasserie de la Mairie*, notre nouveau rendez-vous : l’Apéro Attac

lundi 20 juin 2016

*en terrasse, place de la Mairie
Histoire de mieux se connaître, de parler d’Attac, des questions qu’elle suscite, des espoirs qu’elle engendre, de ses campagnes, de ce qu’Attac nous apporte et de ce qu’on peut y apporter, de ce qu’on pourrait faire ensemble pour les mois à venir....

Un moment à partager, pour échanger de manière informelle, rien de plus, qui pourra, on espère, en augurer plein d’autres.

Quelques membres du CA seront présentes bien sûr, signe de reconnaissance : le tee-shirt jaune “Attac, ça fait du lien par où ça passe”.

On vous y attend, mieux on vous y espère ...



Communiqué d’Attac France du 16 juin 2016 : Manuel Valls et François Hollande : des propos inadmissibles sur le droit de manifester !

lundi 20 juin 2016

Le Premier ministre, suivi du Premier secrétaire du Parti socialiste, puis du Président de la République, a tenu des propos inadmissibles au lendemain de la journée de mobilisation contre la loi travail du 14 juin. Manuel Valls accuse la CGT d’être responsable des violences intervenues en marge de la manifestation nationale qui s’est tenue à Paris et qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes, n’en déplaise au Premier ministre. Le Président de la République se dit prêt à réfléchir à l’interdiction des prochaines manifestations. Attac exige que soit respectée la liberté de manifestation.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 454136

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License