CR de la réunion du "Collectif Résistances en Isère" du 25/01 - 18h30

mercredi 2 février 2011
par  Webmestre Attac Isère
popularité : 60%

Rédaction par François Jabin (Fase). Validation Thibaut Marchal (PG)

Une trentaine de participantEs : citoyens pacifistes, militants associatifs ("Fréquence commune", Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, Union des Familles Laïques de l’Isère, Réseau des Enseignants du Primaire en Résistance, AG de Ville), syndicalistes ’CGT, Solidaires), mouvements politiques (Alternatifs, EELV, FASE, NPA, PCF, PG). Présence d’une journaliste de Radio Grésivaudan.

> Présentation de la proposition de constitution d’un collectif de résistances, suite à une réunion commune FASE / PG / Solidaires fin décembre :
- le large mouvement social a perdu sur la loi des retraites, mais a gagné la bataille des idées auprès de la population (partage des richesse, lutte de classe, projet de société alternatif)
- les différents collectifs (La Poste, URJS, Les Jours Heureux, 16 Septembre) ont permis à des citoyens et des militants divers de travailler ensemble et de mobiliser aux côtés des syndicats
- il y a nécessité de résister et désobéir collectivement face aux attaques présentes et à venir contre la protection sociale, les droits et les libertés démocratiques, face aux dérives sécuritaires et xénophobes, face à la montée de l’extrême-droite et la contre-réforme de la droite extrême et le Medef
- il paraît urgent d’interconnecter les luttes sociales et écologiques et de mettre en lien tous les acteurs (citoyens, associations, syndicats, mouvements politiques)
Pour ce faire, il est proposé localement de constituer un espace commun de débats, de propositions, d’actions et d’alternatives dans le respect de la diversité des acteurs.
Un collectif des résistances s’est également constitué dans le Voironnais. Un réseau de Citoyens Résistants vient de se créer en Isère en lien avec l’initiative du Plateau des Glières autour du programme du CNR.

> Certains syndicats ou partis politiques sont venus à titre d’observateurs dans l’attente de mesurer la diversité de la composition du collectif ou d’en connaître les objectifs. D’autres insistent sur l’importance de l’éducation populaire sur des thèmes précis ou autour d’une date anniversaire (Commune de Paris), sur l’acte de résistance face à illégimité d’une loi ou sur la possibilité d’élargir le champ des revendications des salariés. Les Citoyens Résistants apprécient cette initiative qui va dans le sens de leur projet actuel de ré-écriture actualisée du programme du CNR. Olivier Vallade a proposé de présenter un historique du CNR. La Fase se félicite de la diversité des participants, souhaite l’élaboration commune des grands axes d’un projet politique alternatif et la constitution d’un collectif mobilisé et mobilisable. Radio Ifm du réseau "Fréquence commune" est partante pour un relais radiophonique des résistances à venir.

Le débat a porté sur la notion et la pertinence de l’éducation populaire, sur le projet d’actualisation des "Jours Heureux", sur le couple Résistances / Alternatives.
- éducation populaire :
Importance pour les uns de ces actions, prise de conscience par l’action pour d’autres, actions de terrain à dimension informative, urgences du calendrier... L’idée clef du partage des richesses peut s’appliquer très concrètement sur les thème de la Sécu, des Services Publics.
- Actualisation du programme du CNR :
Résister ne suffit pas, il faut créer un projet collectif pour dire ce que l’on veut, dépasser nos différences pour initier une dynamique insurrectionnelle au bénéfice de l’intérêt collectif, inspirer un idéal partagé. Textes à disposition des collectifs comme canevas réflexif .
- Résistances / Alternatives :
A la fois, résister au attaques du pouvoir (ce que nous ne voulons pas) et élaborer des propositions (dire ce que l’on veut) en dehors de toute contrainte de calendrier électoral et tout carcan partisan. Passer à l’attaque et anticiper, plutôt que tenter de parer les coups. La diversité des composantes d’un collectif constituerait sa richesse et sa force. Un tel collectif constituerait pour les citoyens et citoyennes dans l’attente de véritables et urgents changements sociétaux, un moyen de se ré-approprier le politique dans sa dimension sociale et démocratique.

La réunion s’est terminée vers 20h15 avec le souhait partagé de poursuivre le débat et de définir des objectifs communs. Prochaine réunion sous quinzaine en fonction des disponibilités des salles de la MDA. LaFASE se charge de la réservation et de la convocation.

Créer, c’est résister ! Résister, c’est créer !

Un collectif d’organisations et de citoyens en lien pour mobiliser, réfléchir, agir et proposer

Réunion n°2 du "Collectif des Résistances en Isère" : suite du tour de table, objectifs communs et organisation du collectif, actions et propositions

Mardi 8 Février à 18h,
à la MDA de Grenoble, salle 319


Navigation

Articles de la rubrique

  • CR de la réunion du "Collectif Résistances en Isère" du 25/01 - 18h30

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345