Attac 17 participe à la mobilisation de La Rochelle pour les libertés

vendredi 9 avril 2021
par  Marie-Paul Murail
popularité : 90%

Des organisations départementales, Libre Pensée, UD Force Ouvrière, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement de la Paix, FSU, UD CGT, Solidaires Etudiant-e-s, Ligue de l’Enseignement et Attac 17 se mobilisent pour dénoncer les atteintes aux libertés. Des rassemblements à La Rochelle et un rendez vous en préfecture ont donné lieu à la rédaction de deux communiqués .
Nous exigeons le retrait
• de la « Loi Sécurité globale »,
• des décrets de Décembre 2020 organisant le fichage des opinions des citoyens et du nouveau schéma de maintien de l’ordre,
• des mesures portant atteintes aux libertés de la presse, des associations et de la laïcité contenues dans le projet de loi « confortant les principes républicains »

Communiqué 1

Les libertés en danger
Les organisations départementales, signataires et soutiens de la déclaration « Assez ! » du 15 mars 2021 - Libre Pensée, UD Force Ouvrière, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement de la Paix, FSU, UD CGT, Solidaires Etudiant-e-s, Ligue de l’Enseignement Attac 17 ont trouvé portes closes ce samedi 20 mars à la Préfecture !
En effet, nous voulions signifier aux autorités que nous n’acceptions plus (avec de nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens), ces contraintes insupportables que nous devrions subir au nom de dispositions prises en application de l’état d’urgence sanitaire, et aussi notre refus d’accepter les dérives liberticides actuelles
prises au niveau de l’Etat !
Le Préfet (après pourparlers) nous a signifié au dernier moment (vendredi soir), son refus de recevoir une délégation, en nous demandant de reprendre contact avec ses services. C’est ce que nous avons fait dès le 22/03 en lui annonçant notre volonté de nous rassembler avec celles et ceux qui refusent cet état de fait.
Il nous recevra donc le samedi 27 mars à 11h 30.
Nous voulons pouvoir nous réunir librement, discuter et agir ! Nous demandons la réouverture des locaux municipaux et des lieux de culture !
Nous exigeons le retrait de la « Loi Sécurité globale », des décrets de décembre 2020 organisant le fichage des opinions des citoyens et du nouveau schéma de maintien de l’ordre, , des mesures portant atteintes aux libertés de la presse, des associations et de la laïcité contenues dans le projet de loi « confortant les principes républicains »
Pour défendre nos libertés,
Samedi 27 Mars à la Rochelle - 11h devant la Préfecture
Le 23/03/21


Communiqué 2

Libertés en danger et surdité maladive

Après avoir trouvé portes closes le samedi 20 mars à la Préfecture, les organisations départementales, signataires - Libre Pensée, UD Force Ouvrière, Mouvement de la Paix, FSU, UD CGT, Attac 17 - ont été finalement reçues Samedi 27 mars par le Préfet. Nous étions accompagnés de 70 citoyens rassemblés
Nous lui avons signifié que nous n’acceptions plus ces contraintes insupportables que nous devons subir au nom de dispositions prises en application de l’état d’urgence sanitaire, que nous combattons toutes les dérives liberticides actuelles prises au niveau de l’Etat (lois, décrets et arrêtés) et la répression au quotidien !
Le Préfet nous a tenu des discours lénifiants sur la pandémie et la responsabilité des gens dans sa propagation en lieu et place de celle de l’Etat (pénurie de moyens et destruction des services publics de santé). Il ignore les interdictions qui nous sont faites sur le département.
Nous avons attiré son attention sur le fait que l’écart se creuse de plus en plus entre le discours officiel et la réalité vécue par la population charentaise. Il semble pas nous avoir entendus !
Les organisations signataires de ce communiqué continueront à manifester et à se rassembler dans les jours et les semaines à venir pour combattre ces textes liberticides, tout en respectant certaines mesures de bon sens devant l’existence de la pandémie.
Nous voulons pouvoir nous réunir librement, discuter et agir !
Nous demandons la réouverture des locaux municipaux, des lieux de culture et des facultés !
Nous exigeons le retrait
• de la « Loi Sécurité globale »,
• des décrets de Décembre 2020 organisant le fichage des opinions des citoyens et du nouveau schéma de maintien de l’ordre,
• des mesures portant atteintes aux libertés de la presse, des associations et de la laïcité contenues dans le projet de loi « confortant les principes républicains »

Le 02/04/21


Brèves

18 mai 2021 - [Nouvelle parution] Impôts : idées fausses et vraies injustices

Ce livre analyse et déconstruit les idées reçues sur la fiscalité. Il a pour objectif de poser les (...)

13 avril 2021 - [PETITION] Et si les ultra-riches et les multinationales payaient la crise Covid ?

La pétition
Comment justifier de demander des efforts aux « premières et premiers de corvée (...)