Etat d’Urgence

Attac Paris-Centre participe aux collectifs contre l’Etat d’Urgence créés depuis 2015.

Un récapitulatif a été présenté lors de la réunion du comité le 06 février 2016.

Depuis, le glissement progressif vers un état d’exception permanent semble s’accélérer...


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 8 mars 2019

Une proposition de loi contre la liberté de manifester

Communiqué de presse
Si la loi est votée par le Parlement au nom du peuple français, elle ne peut et elle ne doit pas porter atteinte à la libre expression du peuple. La proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale qui prétend encadrer le droit de manifester constitue une atteinte grave aux (...)

jeudi 14 février 2019

Ne bradons pas la liberté de manifester !

Communiqué du Syndicat de la Magistrature
Paris, le 8 janvier 2019
Les annonces faites hier soir par le Premier ministre ont été présentées de manière trompeuse sous le prisme d’une réponse évidente à une situation qui dégénère. Elles constituent en réalité de nouveaux reculs massifs pour les droits (...)

jeudi 1er février 2018

Etat d’urgence : une QPC gagnante pour ouvrir la voie à une censure de la loi de sécurité intérieure

Une petite victoire contre la loi de sécurité intérieure...
Communiqué LDH
Par décision en date du 11 janvier 2018, le Conseil constitutionnel, sur saisine d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) à laquelle la Ligue des droits de l’Homme était associée, a déclaré contraire à la (...)

dimanche 14 janvier 2018

Jeudi 25 janvier 2018 à 8h, devant le tribunal...

VENEZ SOUTENIR LOÏC ET LA COMPAGNIE JOLIE MÔME
contre les répressions policières, contre les violences patronales.
Jeudi 25 janvier 2018 à 8h, devant le tribunal de Paris, M°Cité
Si nous voulons que ce procès soit offensif et même utile, il nous faut être nombreux et que cela se sache. Des amis, des (...)

samedi 12 août 2017

Banalisation de l’état d’urgence : une menace pour l’Etat de droit

Par un collectif d’universitaires — 12 juillet 2017 à 13:00
Dans un appel lancé dans Libération, Mediapart et maintenant dans Dalloz actualité, plus de 500 universitaires et chercheurs s’alarment de la volonté du gouvernement d’inscrire dans le droit ordinaire les principales mesures de l’état (...)