ATTAC à la fête… et dans l’action ! par Isabelle Le Couedic*

dimanche 7 octobre 2018

ATTAC à la fête… et dans l’action !
Double anniversaire pour Attac1 qui "célèbre " à la fois les 10 ans de la chute de Lehman Brothers avec une action de désobéissance civile et ses 20 ans au Toursky.

Association d’éducation populaire tournée vers l’action elle s’inscrit au cœur du mouvement altermondialiste. Si elle poursuit son combat initial pour la mise en place d’une véritable régulation financière, elle est aujourd’hui très présente dans toutes les luttes pour la justice sociale et environnementale.

Le samedi 15 septembre marquait les 10 ans de la faillite de la banque d’affaires Lehman Brothers et le lancement de la campagne #PasAvecNotreArgent. A cette occasion plus de 60 actions ont été menées en France et des dizaines d’autres en Europe et aux États-Unis. A Marseille, 78 militants d’Attac ont opacifié les vitrines de trois banques, HSBC, SG et BNP Paribas, pour dénoncer leurs projets d’investissement climaticides et leur présence active dans les paradis fiscaux. Il s’agissait aussi de dénoncer la politique d’E. Macron, qui n’a absolument pas tiré les leçons de la crise financière de 2008 et favorise la dérégulation financière : pas de séparation des banques de dépôt et d’affaires, sabordage de la taxation des transactions financières… De plus, surfant sur le Brexit, il déroule le tapis rouge aux banquiers et aux traders de Londres, prenant le risque d’un nouveau krach financier dont les conséquences seraient désastreuses. Avec l’escalade des dérèglements climatiques et l’imminence d’une prochaine crise financière, nous n’avons plus le luxe d’attendre. Il est urgent d’agir individuellement et collectivement pour signifier aux banques que nous n’allons plus les laisser faire n’importe quoi avec notre argent.
 
20 ans d’Attac

La soirée au Gyptis a été l’occasion de rendre hommage au cinéma social marseillais avec des films de P. Carpita, R. Allio et R. Guédigian qui nous ont plongés successivement dans la brutalité des conditions de travail des dockers marseillais des années 1960, la violence de la mondialisation (chômage, endettement…) mais nous ont proposé aussi de belles figures de l’émancipation à travers l’école buissonnière et la veuve joyeuse.
Le 29 septembre, trois tables rondes se sont succédées au Théâtre Toursky :
« 10 ans après, avons-nous tiré les leçons de la crise financière ? » avec I. Bourboulon et D. Plihon. L’occasion de rappeler que les crises internes du capitalisme nous rapprochent encore une fois d’une crise de grande ampleur car la répartition inégalitaire des revenus ne peut être résolue par l’endettement et le productivisme n’est pas compatible avec les ressources de la planète. La régulation bancaire reste nettement insuffisante, le shadow banking et les bulles spéculatives représentent une part importante des transactions et rendent le système très fragile. D’où l’urgence d’exiger un contrôle social des banques, la création d’une banque publique de développement, et de règles prudentielles sérieuses.
La table ronde « La Méditerranée en question(s) » avec S. Bessis, G. Achcar et G. Massiah a débuté par le témoignage très émouvant de C. Gaset, SOS Méditerranée, faisant le point sur le périple ignoble que nos gouvernants par lâcheté et cruauté font parcourir aux naufragés de l’Aquarius. Les intervenants ont ensuite présenté la situation dans les pays du Maghreb et du Machrek, l’aspiration des peuples et en particulier des jeunes à une autre vie, qui alimente les mouvements migratoires et saigne les pays de leurs forces vives. Enfin,
« L’Utopie ou la mort ! » avec G. Azam, M Combes et N. Haeringer a permis d’évoquer la mise à mal des écosystèmes qui nous font craindre un effondrement, ainsi que l’urgence à résister pour mettre fin à tous les processus de destruction, de domination, d’exploitation, à inventer et promouvoir les alternatives déjà à l’œuvre.
La fête s’est terminée avec deux concerts : Les Poulettes et Gari Grèu, Le Baron et DJ Kayalic, accompagnés des Guest Stars Mouss et Hakim, du groupe ZEBDA.

Car résister aujourd’hui, c’est aussi du plaisir partagé !

1 Association pour la taxation des transactions financières et l’action citoyenne, dont la FSU est membre fondateur actif
* Isabelle est membre du CA d’Attac Pays d’Aix. Cet article est publié dans une revue du FSU membre fondateur d’Attac


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 29 / 485195

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License