Accueil > Dossiers > Dossiers

Dossiers

Articles de cette rubrique


Taxe GAFA : un pis-aller pour couvrir les échecs du gouvernement |4 mars 2019| Par Romaric Godin dans Médiapart (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

mardi 5 mars 2019

Bruno Le Maire présentera mercredi 6 mars en conseil des ministres sa taxe nationale sur les géants du numérique. Un impôt minimaliste et peu efficace, dont la fonction pourrait n’être que de dissimuler l’échec des politiques fiscales du gouvernement et des tentatives avortées de taxe européenne.



"Taxe GAFA : une mesure symbolique qui ne s’attaque pas à l’injustice fiscale" Communiqué d’Attac France 5 mars 2019 (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

mardi 5 mars 2019

Mercredi 6 mars, Bruno Le Maire présentera en Conseil des ministres le projet de loi dit « taxe GAFA ».
Si les géants du numérique payent des impôts dérisoires en France c’est parce qu’ils déclarent artificiellement leurs revenus dans des paradis fiscaux. Attac, qui milite depuis des années pour une juste taxation des multinationales là où elles réalisent leurs activités, se félicite que ce sujet soit enfin discuté. Toutefois, le projet du gouvernement est loin de résoudre l’anomalie qu’il prétend combattre.



Monique Pinçon-Charlot : « Les gilets jaunes sont en train de nous rendre le service du siècle » Entretien par Pierre Jacquemain | 26 février 2019 dans La Midinale de Regards (Des livres, des vidéos, des films...)

mercredi 27 février 2019

Dans leur dernier ouvrage publié aux Editions La Découverte, les Pinçon-Charlot ont encore frappé, décrypté et pointé le pouvoir des dominants, celui des ultra-riches de la macronie. Monique Pinçon-Charlot est l’invité de #LaMidinale.
SOURCE



Retraites des femmes, un enjeu décisif pour toute réforme par Christiane Marty* – juillet 2018 (Travail, Retraite)

lundi 25 février 2019

* du Conseil scientifique d’Attac
Les réformes passées des retraites ont été menées au nom de l’équilibre financier des régimes. Aujourd’hui que le déficit des caisses est en voie de résorption (moyennant la baisse programmée des pensions et le départ plus tardif en retraite), c’est la recherche de l’équité qui est la principale raison invoquée pour remettre à plat le système de retraites. Le projet est de le transformer en un système par points, qui aurait vocation à unifier les différents régimes. « L’objectif est qu’à carrière identique, revenu identique, la retraite soit identique » a précisé Jean-Paul Delevoye, Haut commissaire à la réforme des retraites. Quid alors des mécanismes de solidarité qui permettent de compenser - un peu - les aléas de carrière et les basses pensions ? Quid des inégalités de pension entre les femmes et les hommes ? Les carrières en moyenne plus courtes des femmes, leurs salaires plus faibles génèrent des pensions bien inférieures à celles des hommes. Il ne serait donc pas prévu de s’attaquer à ces inégalités, mais simplement de s’assurer que ces (plus faibles) pensions seront les mêmes pour lesfemmes quel que soit leur régime de retraite ? Autant dire un objectif qui abandonne la réduction des inégalités… au nom de l’équité !



Alors on change ! - Clip officiel de HK (Ecologie et société)

vendredi 22 février 2019


L’épargne populaire ne doit plus réchauffer le climat, affirment des députés 20 février 2019 / Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre) (Ecologie et société)

mercredi 20 février 2019

Une proposition de loi est discutée aujourd’hui par une commission parlementaire. L’objectif : faire en sorte que les dizaines de milliards d’euros d’épargne populaire ne servent plus à financer les énergies fossiles.
Actualisation, le mercredi 20 février 2019 en début d’après-midi - La proposition de loi « en faveur de la transparence sur l’utilisation de l’épargne populaire en matière énergétique » a été rejetée dans son entièreté par les députés siégeant à la Commission des finances. Elle sera toutefois présentée dans sa version initiale à l’Assemblée nationale, le 7 mars prochain.
Article initialement publié, le mercredi 20 février 2019 au matin



"Pour une réappropriation démocratique des médias" Tribune et Pétition (Médias)

mardi 19 février 2019

Acrimed lance avec des associations, des organisations de journalistes, des médias, des syndicats et des organisations politiques une déclaration commune pour se « mobiliser pour une réappropriation démocratique des médias ». Cette déclaration, à diffuser et à signer largement, est une première étape dans la construction d’une mobilisation et d’initiatives communes pour transformer les médias.

Pour une réappropriation démocratique des médias}
Depuis plusieurs semaines, le mouvement des gilets jaunes bouleverse l’agenda politique, et porte une remise en cause profonde des institutions.



L’imposture Macron : Un business model au service des puissants |jeudi 5 avril 2018|, par Attac France - Livre coordonné par Jean-Marie Harribey, Pierre Khalfa et Aurélie Trouvé. (Des livres, des vidéos, des films...)

vendredi 15 février 2019

L’illusion d’une sortie de la crise actuelle par des politiques néolibérales est-elle nouvelle ? C’est ce que prétend incarner Emmanuel Macron, en voulant créer une mystique salvatrice via ses réformes économiques et sociales. Un an après son élection, Attac et la Fondation Copernic décryptent dans cet opus les impasses d’une politique qui se prétend résolument moderne alors qu’elle n’a de cesse de prendre des mesures issues de l’ « ancien monde ».



Vote des accords UE-Singapour : « Poursuivons la mobilisation pour mettre fin à l’impunité des multinationales » Communiqué d’Attac France 14 février 2019 (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 14 février 2019

Ce mercredi 13 février, une majorité de députés européens a voté en faveur des accords de commerce et d’investissement UE-Singapour. Après le CETA et le JEFTA, ces accords concernent cette fois un paradis fiscal notoire, peu regardant sur le respect des libertés individuelles et le droit du travail et l’une des principales plaques tournantes commerciale et financière de la zone Pacifique. Négociés dans l’opacité, ils visent à libéraliser et accroître les flux commerciaux et d’investissement sans que les impacts sur le climat, l’environnement, l’emploi et la situation sociale de chacun des pays, ne soient réellement pris en compte.



« Les droits des investisseurs ne doivent pas être mieux protégés que ceux des citoyens ou de la planète » Tribune au Monde Publié le 12 février 2019 (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

mardi 12 février 2019

Dans une tribune au « Monde », 27 associations, syndicats et ONG appellent les députés européens à rejeter un projet d’accord commercial entre l’UE et Singapour, comparable au très contesté CETA.

Publié le 12 février 2019

Tribune. Les eurodéputés doivent se prononcer mercredi 13 février sur un nouveau traité de protection des investissements avec Singapour



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 491837

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License