Accueil > Dossiers > Dossiers

Dossiers

Articles de cette rubrique


Douze raisons pour lesquelles nous disons NON à l’accord de libre-échange du Mercosur - Union européenne par Alianza Biodiversidad | février 2018 | (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 1er mars 2018

Traduit par bilaterals.org

Notre agriculture, nos ressources naturelles et notre alimentation sont exposées à un risque imminent

L’éventuelle signature de l’accord que les pays du Mercosur visent à approuver urgemment représente une immense menace pour nos droits conquis à travers des luttes sociales héroïques, pour notre souveraineté, pour nos économies et pour la possibilité de notre intégration régionale respectant la justice socioéconomique et environnementale. Nous partageons ici douze raisons pour lesquelles nous nous opposons et vous invitons à nous rejoindre contre la signature de l’accord qui aura un impact sur notre production alimentaire, notre souveraineté alimentaire et nationale, et sur nos biens communs. Nous lançons ici un appel populaire, en amont de la prochaine réunion des négociateurs à Asunción, à se mobiliser pour proclamer un NON retentissant à l’Accord dans son ensemble.



Procès #AppleContreAttac : Apple condamnée, Attac agit pour « l’intérêt général » vendredi 23 février 2018, par Attac France (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

dimanche 25 février 2018 par Jocelyne

L’ordonnance de référé opposant Apple à Attac a été rendue ce vendredi 23 février 2018 : Apple est déboutée de l’ensemble de ses demandes et est condamnée à verser 2 000 € à Attac !

Ce jugement était rendu à la suite d’une assignation en référé déposée par Apple devant le tribunal de grande instance de Paris pour empêcher toute future action d’Attac dans ses magasins. Le jugement du tribunal est limpide : « La simple pénétration de militants dans l’enceinte du magasin Apple Store Opéra, ou dans d’autres magasins situés en France, sans violence, sans dégradation, et sans blocage de l’accès du magasin à la clientèle, ne suffit pas à caractériser un dommage imminent justifiant de limiter le droit à la liberté d’expression et à la liberté de manifestation des militants de l’association Attac, qui agissaient conformément aux statuts de l’association, et dans le cadre d’une campagne d’intérêt général sur le paiement des impôts et l’évasion fiscale. »



La stupidité autoritaire 23 février 2018 / Hervé Kempf (Reporterre) (Ecologie et société)

vendredi 23 février 2018

Force et bêtise : le gouvernement a montré jeudi 22 février deux aspects de son visage. Force brutale, on l’a raconté ici. Mais bêtise, aussi, quand le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, explique dans un lapsus : « Nous ne voulions plus qu’un certain nombre de lieux puissent être évacués indûment. » Ou quand l’Andra annonce qu’elle va « nettoyer le bois » — alors qu’elle veut à terme y installer des bouches d’évacuation des gaz radioactifs… Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la Transition écologique, affirme aussi que « la concertation dure depuis 1990 ». On mettra sur le compte de la jeunesse — M. Lecornu est né en 1986 — cette plaisanterie : dès 1987, l’opposition très vive dans tous les sites pressentis en France par les gouvernements de l’époque a fait reculer ceux-ci, et si Bure a été choisi, c’est essentiellement parce que ce territoire peu peuplé paraissait plus faible.

Et en ce qui concerne la concertation à Bure, elle s’exprime par une répression policière continue depuis des mois — qui témoigne d’un État policier bien plus que d’un État de droit



Décryptage du projet de loi asile et immigration |19 février 2018| par La Cimade (Autres...)

mardi 20 février 2018

Analyse par La Cimade d’un projet de loi dangereux pour les personnes étrangères présenté le 21 février 2018 par Gérard Collomb en Conseil des ministres.

Le projet de loi sur l’asile et l’immigration, présenté au conseil des ministres du 21 février 2018, consacre un très net recul des droits et va, s’il est adopté par le parlement, considérablement dégrader la situation d’un très grand nombre de personnes étrangères, par un affaiblissement de garanties et droits fondamentaux, et l’accentuation de la maltraitance institutionnelle.

Hormis de rares mesures protectrices, ce projet de loi instaure principalement des mesures renforcées de restrictions, de contrôles et de « ?tris ? », à des fins d’empêchement d’entrée ou d’expulsion et de bannissement du territoire. En cela, il vient amplifier la politique migratoire actuelle, déjà fortement attentatoire à la dignité et au respect des droits fondamentaux des personnes.



À Notre-Dame-des-Landes, la fête de la victoire : vidéo de Reporterre |12 février| (Ecologie et société)

mercredi 14 février 2018

Quelle fête, les ami.e.s ! Ce samedi 10 février, il y avait plus de 20.000 personnes venues de toute la France fêter sur la Zad la victoire sur le projet d’aéroport. Une magnifique victoire, couronnant près de cinquante ans de lutte ! C’était la joie, et aussi plein d’énergie pour faire reculer les destructeurs du monde partout en France.



#AppleContre Attac : la guerre fiscale - Revue de presse et vidéo (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

mardi 13 février 2018 par Jocelyne


Désobéir à la loi pour que vive la démocratie |7 févr. 2018| Par thomas coutrot dans son blog sur Médiapart (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

samedi 10 février 2018

Sur plaintes d’Apple et de BNP Paribas, les militant.e.s d’Attac se retrouvent ces jours-ci devant les juges. Attac ne porte pourtant pas la désobéissance civile dans ses gènes, loin de là. Il faut chercher l’origine de cette métamorphose dans l’involution démocratique de nos sociétés. Une tribune de Thomas Coutrot et Aurélie Trouvé.



Yannick Jadot soutient Attac dans son combat contre l’évasion fiscale des banques et des multinationales [lundi 29 janvier 2018], par Attac Play (Ecologie et société)

samedi 3 février 2018

Yannick JADOT : « Je soutiens les 5 et 6 février à Carpentras et le 12 à Paris les militant.e.s d’Attac injustement attaqués par BNP ou par Apple, parce qu’ils font le travail que devraient faire les états. Parce qu’ils se substituent à la justice. Parce qu’aujourd’hui ils incarnent le combat légitime pour l’intérêt général. »



Pour une démocratisation de la politique européenne de commerce et d’investissement |29 janvier 2018| par collectif d’associations et de syndicats* (Commerce, Services Publics)

samedi 3 février 2018

Depuis plusieurs mois et dans différents pays européens, des organisations de la société civile, des syndicats, des organisations d’agriculteurs, des entrepreneurs, des consommateurs et des élus locaux ont multiplié les appels en faveur d’une démocratisation de la politique commerciale. Ils demandent une refonte complète du processus de négociation et de décision pour les accords de commerce et d’investissement en cours de négociation et à venir.
La portée croissante des nouveaux accords de commerce réduit les marges de manoeuvre politiques des États et impose de nouvelles règles de discipline qui s’appliquent à l’élaboration de l’ensemble despolitiques publiques.

Le CETA et le TAFTA ont illustré à quel point les négociations commerciales et les processus de ratification des accords souffrent d’un cruel déficit de transparence et de contrôle démocratique et font la part belle aux intérêts des plus grandes entreprises.



Retour sur l’action symbolique du 27 janvier à l’occasion du procès d’une militante d’Attac, faucheuse de chaise, poursuivie en justice parBNP Paribas : Compte-rendu de l’action, des photos, des vidéos, des articles de presse (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

mercredi 31 janvier 2018


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 481458

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License