Pour des Grenelles alternatifs et citoyens

Attac ne participe pas, en tant qu’association, aux négociations du Grenelle de l’environnement. En revanche, certains de nos fondateurs, en particulier “Les Amis de la Terre” y participent en tant que tels, des adhérents d’Attac y participent également comme membres d’associations ou syndicats invités. Ils nous tiennent informés de l’évolution de la situation.
Pour notre association, il est essentiel que cette négociation lancée par le gouvernement Sarkozy, dans laquelle sont engagées nombre d’associations et de syndicats, soit précédée de mobilisations citoyennes qui permettent par la suite de poursuivre les convergences nécessaires entre les mouvements sociaux et les mouvements écologistes. En effet, l’appellation “Grenelle de l’environnement” n’est pas seulement une imposture : pour ceux qui veulent effacer mai 1968 et les négociations de Grenelle qui ont suivi, cela signifie aussi la promotion d’une écologie a-politique et a-sociale et l’espoir d’une clôture du débat démocratique une fois les négociations terminées et quelques “mesurettes” accordées. Or la crise écologique est la toile de fond sur laquelle nous avons à construire nos alternatives pour un monde solidaire et démocratique. Et sans préjuger du résultat des négociations, un moratoire sur les OGM, sur la construction de l’EPR, sur les autoroutes et les incinérateurs restera une exigence essentielle car son absence engagerait des effets irréversibles ou difficilement réversibles. De plus, ce moratoire permettrait la mise en œuvre d’un véritable débat public que le Grenelle de l’environnement ne saurait en aucun cas remplacer.
Voilà pourquoi, nous serons partie prenante de la mise en œuvre de “Grenelle alternatifs et citoyens” permettant de rassembler des acteurs du mouvement social et du mouvement écologiste, dans l’esprit du séminaire “Les mouvements sociaux confrontés à la crise écologique” que nous avons organisé en mars 2007.


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 2 novembre 2007
par  Attac France

Grenelle de l’environnement : ne pas rester au milieu du gué

Face à la gravité de la crise écologique et à l’urgence des solutions à mettre en œuvre, le Grenelle de l’environnement fut certes un moment de négociations indispensable, mais la prestation médiatique du président ne peut dissimuler que la plupart des questions importantes et difficiles restent en (...)

vendredi 26 octobre 2007
par  Attac Paris 12

Grenelle ou Munich de l’écologie ?

Nicolas Sarkozy parle de « révolution verte ».
Le patronat français, Medef et CGPME, se déclare grandement satisfait. Les syndicats par la voix de François Chérèque saluent un processus positif.
Corine Lepage (Modem et Cap 21) est aux anges.
Le parti socialiste applaudit les mesures annoncées par (...)

samedi 20 octobre 2007
par  Attac Paris 12

Alter-Grenelle Parisien

Fin octobre aura lieu le « Grenelle de l’environnement ». Le président de la République dit vouloir mettre en œuvre une réelle politique de l’environnement. Mais il ne veut pas remettre en cause les mécanismes et orientations industrielles et économiques qui détruisent l’environnement et les liens (...)

jeudi 4 octobre 2007
par  Alliance pour la planête

Fin des groupes de travail : vrais conflits, faux consensus… le Grenelle tient ses promesses

Mercredi 26 septembre, alors que viennent de s’achever les dernières réunions des six groupes de travail et à la veille de la conférence de presse organisée par le ministre Jean-Louis Borloo, les associations membres de l’Alliance pour la planète ont fait le point sur les mesures les plus controversées (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique