Voici les localisations réelles de millions d’Américains

mardi 4 février

Malgré les scandales, une grande partie de la population continuent d’utiliser leur smartphone comme avant : avec les mêmes logiciels privateurs qui saturent les fermes de serveurs de données personnelles. Des journalistes du Times ont eu accès à un des fichiers de géolocalisation soit-disant anonymisé et on pu, en retraçant les différents parcours de vie, identifier les personnes derrières les données numériques...