Le mouvement altermondialiste face à la crise globale Par Gustave Massiah

Porto Alegre 2010
jeudi 25 février 2010

Gus Massiah, membre du Conseil scientifique d’Attac-France, a participé aux rencontres de Porto-Alegre à l’occasion du FSM de janvier 2010. Il nous "propose de réfléchir à partir de dix hypothèses énoncées de manière lapidaire."

1. L’enjeu de l’issue de la crise, c’est la définition d’un nouveau projet d’émancipation pour le 21ème siècle

Je me réfère ici au point de vue du mouvement altermondialiste. Le mouvement
altermondialiste se définit comme un mouvement historique qui s’inscrit dans la durée. Il
prolonge et renouvelle les trois mouvements historiques précédents. Le mouvement
historique de la décolonisation ; et de ce point de vue, l’altermondialisme a modifié en
profondeur les représentations Nord-Sud en les réaffirmant pour les resituer dans un projet
mondial commun. Le mouvement historique des luttes ouvrières ; et de ce point de vue, est
engagée la mutation vers un mouvement social et citoyen mondial. Le mouvement des luttes
pour les libertés à partir des années 1960-70 ; et de ce point de vue il porte le renouvellement
de l’impératif démocratique après l’implosion du soviétisme en 1989 et les régressions
portées par les idéologies sécuritaires. La décolonisation, les luttes sociales, l’impératif des
libertés constituent la culture de référence historique du mouvement altermondialiste. Il s’agit
de définir un nouveau projet d’émancipation. Après le projet national et la souveraineté
populaire des Lumières, après le projet de libération sociale du communisme, il faut définir un
projet qui associe la libération sociale, écologique, des libertés et de la paix

Le mouvement altermondialiste s’est affirmé comme un mouvement antisystémique porteur
d’avenir par rapport à la phase néolibérale de la mondialisation capitaliste. Le mouvement
altermondialiste dans ses différentes significations est porteur d’un nouvel espoir né du refus
de la fatalité ; c’est le sens de l’affirmation « un autre monde est possible ». Nous ne vivons
pas « La Fin de l’Histoire » ni « Le Choc des civilisations ». La stratégie du mouvement
altermondialiste s’organise autour de la convergence des mouvements sociaux et citoyens qui
mettent en avant la solidarité, les libertés et la paix.

lire la suite de l’article en document joint ou sur le site d’attac france


titre documents joints

Le mouvement altermondialiste face à la crise

25 février 2010
info document : PDF
263.2 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 214 / 508085

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License