Appel au G 20 "DÉSARMONS LES MARCHÉS FINANCIERS". RASSEMBLEMENTaux Allées provençales côté Rotonde le 26 juin 2010 de 10h à 12 h30

Lire ci-dessous l’article de l’humanité "Pour une taxe sur les transactions financières ? !" par Thomas Coutrot, coprésident d’Attac France + Liens pour plus d’informations
samedi 26 juin 2010

Une action de rue est prévue avec marionnette, autocollants, tracts, dazibao

VENEZ NOMBREUX !

- Pour préserver nos systèmes de protection sociale,
- pour construire une Europe solidaire,
- pour financer les urgences sociales et écologiques planétaires,
il faut désarmer les marchés financiers.

En France, créons un puissant mouvement citoyen !

ATTAC s’est allié avec :
- des syndicats (CGT, CFDT, FSU, Solidaires),
- des associations écologiques (Les Amis de la Terre, WWF, Action consommation),
- des associations de solidarité internationale (Oxfam, CCFD, CRID, Aitec, Réseau Foi et Justice, RITIMO, Secours Catholique, Terre solidaire)
- des associations de lutte contre les pandémies (Aides).

pour imposer aux dirigeants du G20, dont Nicolas Sarkozy, la mise en place d’une taxe sur les transactions financières.


Pour une taxe sur les transactions financières ? !

Par Thomas Coutrot, coprésident d’Attac France.

http://www.humanite.fr/article2768000,2768000
Quelle action pour désarmer les marchés financiers ? ?
La taxation des transactions financières était il y a encore quelques mois la marotte d’Attac. Elle est devenue la thématique centrale d’une vaste alliance de mouvements sociaux au plan international. Le 27 avril dernier s’est tenue la première manifestation de masse à Wall Street depuis bien longtemps ? : 10 ?000 manifestants, invités par la confédération syndicale AFL-CIO et de nombreuses associations, ont exigé la mise au pas des banques et l’instauration d’une taxe sur les transactions financières. Royaume-Uni (Robin Hood Tax), Allemagne, Autriche, Italie… ont aussi leur coalition. En France, la mobilisation ne fait que s’amorcer, avec un rassemblement sans précédent d’organisations syndicales (CGT, CFDT, FSU, Solidaires), écologiques (WWF, Amis de la Terre), de solidarité internationale (Oxfam, CCFD, CRID, Aides) et citoyennes (Attac…), qui ont lancé ensemble une pétition citoyenne exigeant du G20 la mise en place d’une taxe sur les transactions financières (voir makefinancework.org ou le site d’Attac France).

La coalition française, comme son homologue internationale, s’est rassemblée autour d’un objectif (imposer cette taxe) et de deux finalités ? : lutter contre la spéculation financière et financer les biens publics mondiaux. Chaque jour, 6 ?000 milliards de dollars s’échangent sur les marchés financiers internationaux ? : même à un faible taux, la taxation de ces transactions contribuerait à dissuader les comportements les plus spéculatifs et dégagerait chaque année des centaines de milliards pour financer la lutte contre la pauvreté, les pandémies et le réchauffement climatique. Pourquoi ce front inédit ? ? Pour les organisations syndicales, faire reculer la pression des marchés financiers sur les salaires et sur l’emploi est devenu un impératif, et elles souhaitent aussi, tout comme les organisations de solidarité et de développement, que des ressources soient dégagées pour les besoins sociaux au Sud (mais aussi, selon certains syndicats, au Nord). Les organisations écologiques, après l’échec de Copenhague, ont compris l’urgence de trouver des financements nouveaux pour la lutte contre le changement climatique dans les pays du Sud. Elles ont aussi perçu que la crise économique déclenchée par les dérives de la finance risque bien de faire passer les enjeux écologiques à l’arrière-plan des priorités gouvernementales. Enfin, l’échec de la taxe carbone en France leur a bien montré la nécessité de conjuguer l’urgence écologique avec la justice sociale ? : si leur coût est supporté par les plus modestes, les politiques environnementales deviendront très impopulaires.

La coalition pour la taxe sur les transactions financières est très diverse ? : elle est donc naturellement traversée de débats intenses. Faut-il mettre en avant la lutte contre la finance, portée évidemment par Attac, ou surtout la levée de fonds pour les urgences sociales et climatiques ? ? Faut-il réclamer une taxe mondiale, européenne ou nationale ? ? L’argent doit-il aller entièrement au Sud ou les biens publics mondiaux à financer concernent-ils aussi les pays du Nord ? ? Débats légitimes mais qui n’empêchent pas l’action commune, laquelle va se renforcer en vue de la présidence française du G20 ? : celui-ci tiendra sa réunion dans notre pays en 2011. Action d’autant plus urgente que la crise grecque et son extension à l’ensemble de la zone euro démontrent à nouveau la nocivité de la spéculation financière et les impasses de la construction néolibérale de l’Europe. Pour « rassurer les marchés », les États européens ont appelé au secours le FMI et s’infligent une cure d’austérité draconienne, dont notre réforme des retraites est un volet français. Cette crise le confirme ? : désarmer les marchés financiers sera indispensable pour préserver les conquêtes de la protection sociale et pour enclencher la construction d’une Europe solidaire, au rebours de l’actuelle Union européenne construite pour servir les marchés. L’Union européenne pourrait fort bien décider seule demain de taxer les transactions financières. C’est d’ailleurs ce que le gouvernement allemand a récemment proposé, sous très forte pression des mouvements sociaux et de l’opposition parlementaire. Nicolas Sarkozy, d’habitude si prolixe en déclarations sur les dérives du capitalisme financier et sa moralisation, n’a pas soutenu cette proposition… Cela s’explique non seulement par le cynisme coutumier du personnage, mais surtout par l’insuffisance de la pression populaire et politique en France sur ce thème. Au mouvement social français et européen de faire monter cette pression ? !


Pour plus d’info

- Pour en savoir plus : la rubrique dédiée à la campagne
- Voir aussi : la FAQ : la taxe sur les transactions financières et la brochure - Taxons la spéculation financière

- Le site de la pétition internationale : makefinancework.org


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 571 / 528838

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License