Interpellation des candidats aux municipales d’Aix et de Salon sur le Grand Marché Transatlantique (PTCI-TAFTA) par Attac Pays d’Aix : premières réponses des candidats

vendredi 14 mars 2014

A l’été 2013 ont débuté des négociations secrètes entre la Commission Européenne et les Etats-Unis sur un accord de libre-échange : le TAFTA, pour Transatlantic Free Trade Agreement (aussi appelé PTCI) et Grand Marché Ce projet, négocié avec et pour les multinationales, est une menace extrêmement grave pour nos droits sociaux, écologiques et démocratiques, car il donnerait aux grands groupes privés des droits extravagants pour exploiter les peuples et la nature sans tenir compte des lois nationales.

Pour faire obstacle à la pire agression non militaire jamais subie par les peuples d’Europe, ATTAC a décidé d’interpeller les candidats aux élections municipales.

Pourquoi interpeller les candidats ?

Ce projet d’Accord de libre échange ne concerne pas seulement les politiques
nationales ou européennes mais tous les niveaux de gouvernement jusqu’aux
municipalités.
Cela veut dire qu’elles pourraient être attaquées ou menacées, par des entreprises
transnationales qui décideraient de demander des dommages et intérêts chaque fois
qu’elles considèreraient que les décisions locales pourraient nuire à leurs profits.

Quelle liberté conserveraient alors les mairies dans la rédaction des appels
d’offre des marchés publics ?

Quelles politiques sociales, sanitaires, environnementales, pourraient encore
conduire les mairies si elles sont enfermées dans un tel carcan ?

Nous ne pouvons douter que des questions d’une telle importance interpellent les
candidats et les futurs élus, quelle que soit leur couleur politique.

C’est la raison pour laquelle, nous leur avons demandé de se déclarer publiquement
en opposition au Grand Marché Transatlantique et, de s’engager dès leur premier conseil municipal de déclarer leur municipalité « hors Tafta » (GMT ou PTCI).

Déjà, deux grandes régions, PACA et Ile de France (19 millions de personnes), ainsi
que les villes de Besançon et Bayonne, se sont déclarées « hors Tafta ».

Des extraits des premières réponses au verso, dans l’ordre d’arrivée. Les
réponses complètes sont sur notre site.


Anne Mesliand, Aix à Gauche
« Comme vous le savez, le groupe Frontde Gauche au Conseil régional, auquel j’appartiens, a proposé à l’assemblée plénière de ce dernier le 21 février une
motion qui a été adoptée, et qui l’engage
à déclarer la région " zone hors GMT" si ce traité devait malheureusement être
adopté. Je n’ai donc aucune difficulté àdéclarer publiquement mon opposition à ce traité et à ce "grand marché" qui serait une atteinte nouvelle et sans précédent
aux principes démocratiques fondamentaux. Il ne ferait qu’aggraver lamarchandisation du monde, avec le risque de régressions sociales, environnementales et politiques majeures.
C’est pourquoi également je m’engage sans hésitation à proposer, si je suis élue, au Conseil Municipal dès sa première séance de déclarer la municipalité d’Aix en Provence "zone hors GMT".
Je le ferais d’ailleurs quelle que soit la position que j’occuperais dans le conseil
municipal. »


Christian DESPLATS, Conseiller Régional, liste alternative de gauche écologiste et solidaire à Venelles
« Notre liste s’oppose au Grand Marché Transatlantique qui risque d’impacter les
politiques économiques, sociales et environnementales mise en oeuvre au niveau communal. J’ai moi-même voté le voeu adopté en assemblée plénière du Conseil Régional le 21 février dernier et m’engage donc à présenter une motion dans le même sens au Conseil municipal en cas d’élection. »


François-Xavier de Peretti, Union Pour Aix
« Nous sommes contre l’accord GMT, pour plusieurs raisons :Notre programme est basé sur le volontarisme municipale et territorial en matière économique et sociale .Nous souhaitons une politique active de stimulation sociale dans les marchés publics par l’intégration de clauses spécifiques ouvrant à des emplois locaux. Nous souhaitons une orientation de la commande publique sur des entreprises locales.Nous favoriserons le circuit court dans nos politiquesd’approvisionnements en matière de
produits agricoles ;Nous développerons des stratégies de cohérences territoriales concernant l’interaction entre soustraitants et donneurs d’ordre. Il est donc clair que pour nous la maîtrise dans un cadre juridique stable de la décision locale est primordiale, et que l’intervention d’un nouveau niveau de hiérarchie des normes
concurrentielles ne peut être que nuisible à la défense de nos intérêts sociaux et
économiques.. »


Salon autrement en 2014, conduite par Olivier Lopez, et soutenue par EELV et le Front de Gauche.
« …Aux côtés des mouvements alternatifs, écologistes et sociaux, les colistiers de Salon autrement en 2014 réclament l’arrêt des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) du fait de l’absence de contrôle démocratique et de débat public sur les négociations en cours et la diffusion publique immédiate de l’ensemble des textes relatifs aux négociations qui représentent une attaque sans précédent contre la démocratie. Et l’ouverture d’un débat public territorial sur le « Grand marché » et l’ensemble des accords de libre-échange… »


Frédéric Vigouroux, maire sortant de Miramas, "Pour Miramas" (gauche)
« Je vous confirme : mon opposition au Grand Marché Transatlantique, mon engagement, si je suis réélu, de faire voter le conseil municipal pour déclarer notre municipalité « hors Tafta »


François HAMY liste ENSEMBLE DEMAIN - EELV
"je signe pour déclarer Aix " hors Tafta ""


Mireille Jouve, Meyrargues pour demain (maire sortant)
« Depuis le début de mon mandat, je me suis attachée à ce que les actions conduites par la municipalité s’inscrivent dans une logique de développement durable : repas bio, étude de la mise en oeuvre de circuits courts, adhésion au réseau régional "commande publique durable", énergies renouvelables, économies d’eau ... et nous avons finalement mis en cohérence toutes nos actions par la construction d’un Agenda 21.
Votre mail concernant l’accord "Grand Marché Transatlantique" m’a donc effectivement interpellée et fortement surprise.
Au niveau communal, nous n’avons aucune information sur ce sujet.
N’ayant pas pour habitude de prendre des décisions sans connaître tous les éléments d’un dossier, j’ai donc essayé de me renseigner sur celui-ci.
L’information est plutôt opaque, parfois contradictoire et la problématique semble être marquée politiquement. Je souhaiterais donc en savoir plus avant de donner suite.
Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que les décisions sont prises en Conseil municipal et que je ne peux, en cas de réélection, engager celui-ci sans lui demander son avis pour que Meyrargues se déclare hors Tafta, surtout avec ce manque d’éléments.
Afin d’en savoir plus, pourriez vous me communiquer le texte de ce projet et la liste des membres du mouvement d’opposition qui se développe aujourd’hui ?
Je pense par ailleurs qu’il est indispensable de saisir les unions départementales et régionales des Maires et l’union nationale des Maires pour qu’une action collective, en dehors de toute considération politique, et efficace, puisse être conduite… »


Allan Barbusse, Saint Chamas pour Demain (DVG)
« moi même ainsi mes colistiers :
- sommes opposés au Grand Marché Transatlantique
- notre engagement, si je suis élu, sera de faire voter le conseil municipal pour déclarer notre municipalité « hors Tafta »
Nous souhaitons une orientation des commandes publiques sur des entreprises locales. 
Nous favoriserons le circuit-court dans nos politiques d’approvisionnements en matière de produits agricoles, avec la création d’une régie agricole de production.


Jean-Brice Garella , Gardanne, Tous ensemble pour notre Ville
J’ai étudié avec la plus grande attention votre courrier du 3 mars dernier concernant le Grand Marché Transatlantique. Les questions que vous soulevez sont particulièrement alarmantes pour les Collectivités Locales, qui risqueraient, en cas de signature de ce traité de libre échange, de se voir privées de possibilités d’agir dans de nombreux domaines : politiques sociales, sanitaires, environnementales.
Elu Maire de Gardanne, je tiendrai les engagements pris lors de la campagne et résumés dans le programme largement distribué dans la Ville.
…je veux faire de Gardanne une ville exemplaire en matière de développement durable : mise en place d’un Agenda 21, soutien à l’Economie Sociale et Solidaire, à l’Economie verte, à l’Economie circulaire, mise en place d’une politique d’achats responsable, soutien à l’économie locale, aux circuits courts et à l’agriculture de proximité…
En conséquence, le projet de Grand Marché Transatlantique m’apparaît incompatible avec la politique que j’entends mener, et je ne peux que donner une suite favorable à votre courrier. Elu Maire de Gardanne, je me déclarerai publiquement en opposition au Grand Marché Transatlantique et proposerai au vote du premier Conseil Municipal, une délibération déclarant notre Municipalité hors GMT.

En document joint :
- La lettre d’interpellation des candidats aux municipales par Attac Pays d’Aix
- Les premières réponses complètes des candidats
- Le tract Stop TAFTA régulièremnet actualisé avec la publication des extraits des premières réponses des candidats aux municipales d’Aix et de Salon sur leur positionnement concernant le Grand Marché Transatlantique (PTCI-TAFTA) par Attac Pays d’Aix
- Tract « Stop Tafta. Non aux accords de libre échange entre les Etats-Unis et l’UE ».


titre documents joints

Tract avec la publication des extraits des premières réponses des candidats aux municipales d’Aix et de Salon sur leur positionnement concernant le Grand Marché Transatlantique (PTCI-TAFTA) par Attac Pays d’Aix

20 mars 2014
info document : PDF
39 ko

Allan Barbusse pour la liste Saint Chamas Pour Demain

19 mars 2014
info document : PDF
45.9 ko

Jean Brice Garella pour la liste de Gardanne "Tous ensemble pour notre ville"

18 mars 2014
info document : PDF
724.5 ko

Mireille Jouve pour Meyrargues Demain

18 mars 2014
info document : PDF
19.3 ko

François Hamy tête de liste "liste ENSEMBLE DEMAIN - EELV"

16 mars 2014
info document : PDF
71.4 ko

Frédéric Vigouroux Maire sortant de Miramas Tête de la liste "Pour Miramas"

12 mars 2014
info document : PDF
56.4 ko

Liste citoyenne "Salon autrement en 2014", conduite par Olivier Lopez, et soutenue par EELV et le Front de Gauche.

11 mars 2014
info document : PDF
358.9 ko

Anne Mesliand, tête de liste de la liste Aix à Gauche

9 mars 2014
info document : PDF
54.8 ko

Stéphane Salord pour François Xavier de Peretti, tête de liste Union Pour Aix

7 mars 2014
info document : PDF
34.9 ko

Christian Desplats pour la liste alternative de gauche, écologiste et solidaire à Venelles

4 mars 2014
info document : PDF
47.6 ko

Tract « Stop Tafta. Non aux accords de libre échange entre les Etats-Unis et l’UE ».

2 mars 2014
info document : PDF
50.3 ko

Lettre d’interpellation des candidats aux Municipales d’Aix et de Salon sur le Grand Marché Transatlantique

2 mars 2014
info document : PDF
68.9 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 263 / 502050

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License