Un film à voir absolument ! MÉMOIRE D’UN SACCAGE : Argentine, le hold-up du siècle, film de Fernando SOLANAS

Ours d’Or d’Honneur au Festival de Berlin 2004
mercredi 20 octobre 2004

Présenté en avant-première à l’Université d’été, et longuement applaudi, il passera au Mazarin à Aix à partir du 20 octobre pour deux semaines.

Plus de trente ans après L’Heure des brasiers, Fernando Solanas poursuit l’analyse de la réalité politique et sociale de son pays, plongé dans une crise sans précédent

L’Argentine, autrefois riche et prospère, a vécu dans sa chair l’ensemble des traumatismes liés à une mondialisation effrénée et aveugle : ultralibéralisme éhonté, trahison politique des années Menem, spoliation des biens de l¹État, explosion de la dette extérieure, corruption " politico-financière " massives, Fernando Solanas fait parler ses compatriotes et met en forme cette mémoire collective en dix chapitres : des causes du saccage opéré par la doctrine néolibérale à ses conséquences sociales désastreuses, en passant par la responsabilité des grands organismes internationaux et la connivence de multinationales occidentales. Mémoire d’un saccage est certes un constat alarmant, mais aussi et surtout un puissant manifeste contenant l’espoir d¹un changement.

Il appartient aux militants d’Attac de faire le succès de ce film qui sort avec une douzaine de copies, face à l’artillerie lourde des films qui sortent sur 500 écrans au même moment !

Extrait d’un courriel de militant :
"...je suis partisan
aussi qu’il soit promu auprés des comités locaux.

En effet, c’est une leçon de choses : les privatisations en Argentine
comme vecteur du néo-libéralisme. Ce film montre parfaitement le
processus : appauvrissement de l’Etat (là, par la dette odieuse
contractée sous la dictaure) ; rôle idéologique des médias, populisme
et corruption politique autant qu’idéologique (avec une description
sidérante de l’affairisme ambiant) ; bradage des biens publics sans
débat pour les copains et les coquins etc, tout y est, jusque dans
les détails, avec une descirption minutieuse, précise, pour tout dire
pédagogique des mécanisme, sans à aucun moment être ennuyeux.

Il n’y a pas de trémolos ni des grosses démonstrations lourdingues,
les faits et seulement les faits, des analyses pour mettre en
perspective, une dénonciation des personnes qui ne masque ni n’excuse
le processus, l’idéologie néo-libérale ni le rôle des IFI.

En plus, c’est un vrai cinéaste qui sait faire du cinéma, bref, c’est
bon, c’est très bon..."


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2076 / 502050

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Des livres, des vidéos, des films...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License