Parallélisme trompeur par Bernard TEPER (président de l’Ufal (Union des familles laïques), membre du conseil scientifique d’Attac), Libération du 21 décembre 2004

Le rapprochement entre l’UOIF et les « chrétiens progressistes » est historiquement faux.
dimanche 23 janvier 2005

Pierre Khalfa justifie la nécessaire alliance entre les altermondialistes et les mouvements islamistes, comme l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) ou les amis de Tariq Ramadan, par le parallèle fait entre ces mouvements et les « chrétiens progressistes ». Même si de nombreuses choses justes apparaissent dans cet article, ce parallèle est historiquement faux, ce qui, bien sûr, est terriblement dommageable pour sa démonstration.

En fait, là ou le bât blesse dans son raisonnement, c’est lorsque nous regardons l’histoire. Lors des batailles laïques sur l’école dans les années 60, de nombreux progressistes d’origine chrétienne étaient dans le camp laïque. Dans la bataille pour le droit à la contraception et à l’avortement des années 60 et 70, de nombreux progressistes d’origine chrétienne ont participé au mouvement laïque d’émancipation des femmes. Et probablement sans les citoyens progressistes d’origine chrétienne, nous n’aurions pas obtenu les lois considérées à cette date.

Aujourd’hui, qu’en est-il ? Il y a deux ans, Sohane fut brûlée vive parce qu’elle refusait de se soumettre à un caïd de banlieue. Aujourd’hui dans la bataille laïque, nombreux sont les citoyens d’origine maghrébine qui sont dans le camp laïque mais pas les amis de Tariq Ramadan ou de l’UOIF. Grâce au débat conflictuel de la loi de 1905, la grande majorité des Français qui sont d’origine chrétienne ont aujourd’hui accepté la laïcité.

Alors que le journal Elle a montré que la majorité des femmes d’origine maghrébine sont pour la loi contre les signes religieux, que veut-on montrer en faisant un parallèle avec les chrétiens du XVIIIe ou du XIXe siècles, ou en s’affichant avec les islamistes de l’UOIF ou avec les amis de Tariq Ramadan qui ne sont pas représentatifs de cette majorité ?

Quand ces organisations, aujourd’hui intégristes islamistes, auront pris le parti d’être favorable aux principes républicains, et donc au combat pour l’égalité entre hommes et femmes et au droit à leur émancipation, Pierre Khalfa pourra faire le parallèle qui aujourd’hui est trompeur.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=263021

© Libération


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1393 / 528904

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License