EDITORIAL : Au nom de l’Europe je vote « NON »

mardi 15 février 2005 par Bernard LAGUNE

Le 17 mars Assemblée Générale d’Attac Pays d’Aix
L’événement politique du mois de mars est sans conteste l’Assemblée Générale d’Attac Pays d’Aix. Il s’agira de renouveler le Conseil d’administration et de renforcer l’équipe militante qui anime les différentes activités d’Attac. Le bilan est certes conséquent mais Attac se trouve en ce moment face à une échéance particulièrement importante (certains diront « historique »), celle du référendum sur la Constitution Européenne ». Le CA d’Attac Pays d’Aix a décidé de s’engager résolument pour que le « non » l’emporte et Attac appelle tous les adhérents et sympathisants à participer sous toutes les formes possibles à la mobilisation : participation au CA, création de tracts, affiches, diffusion sur les marchés, dans les boîtes à lettre, réunions dans les villages et quartiers .....
Mais le premier acte militant sera de participer à l’Assemblée Générale et de définir ensemble l’action d’Attac Pays d’Aix.

Pourquoi une grande majorité des adhérents d’Attac se sont-ils prononcés pour le « non » à cette « constitution » ?

La première raison c’est qu’Attac reste fidèle à ses méthodes. De nombreux militants ont décortiqué le texte, des réunions, des conférences, des débats, trois stages de formation sur le contenu de la Constitution organisés par les comités Attac du sud-est qui ont réuni plus de 120 personnes, d’autres stages programmés, des tracts rédigés.... Attac Pays d’Aix avec les comités locaux de la région a organisé un travail approfondi de prise de connaissance et de transmission du contenu de la Constitution.

Après un tel travail une conviction l’emporte, le « oui » à la Constitution est un « oui » au libéralisme qu’il soit « socialiste », « vert » ou UMP. D’ailleurs le lancement de la campagne électorale par le chef du gouvernement espagnol Zapatero (socialiste) et Chirac (duquel Schroëder et Berlusconi se sont défilés) en dit long sur les connivences entre les droites européennes et les partis sociaux-démocrates sur la dynamique ultralibérale de construction de l’Union Européenne.

Cette dérive ultralibérale est, non seulement inscrite dans la Constitution puisque les politiques économiques sont l’objet de la partie III, mais nous la voyons s’exercer sous nos yeux. Augmentation des revenus du capital au détriment des salaires, précarisation de l’emploi, accroissement des inégalités, recul du service public et création de quasi monopoles privés, démantèlement du droit du travail, privatisations, délocalisation, harmonisation par le bas des droits sociaux, c’est la politique du gouvernement Raffarin aujourd’hui, laissée en héritage aux générations futures avec la Constitution Européenne.

Le 19 Mars manifestation à Bruxelles et à Aix-en-Provence
De grandes mobilisations seront nécessaires pour faire échec à ces politiques. Après les manifestations du 5 février en France, une grande manifestation européenne aura lieu à Bruxelles le 19 mars. Décidée lors du FSE de Londres, cette manifestation regroupera les organisations syndicales à l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats pour une Europe sociale et contre la directive « Bolkestein » et la directive sur le temps de travail. Attac de son côté entend rassembler tous ceux qui souhaiteront exprimer clairement le rejet de la Constitution, notamment les citoyens européens qui dans leur pays ne seront pas consultés. Attac Pays d’Aix organisera également une expression locale de ce « NON » résolu à la Constitution et à l’Europe ultralibérale pour construire une Europe sociale et solidaire.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1426 / 510141

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License