EDITORIAL : Résultats du référendum, communiqué d’Attac pays d’Aix

samedi 4 juin 2005 par Bernard LAGUNE

Attac Pays d’Aix accueille avec satisfaction la victoire du « NON » au référendum
pour la ratification de la constitution européenne, satisfaction tempérée par le résultat
majoritaire du « OUI » à Aix-en-Provence. Il est nécessaire de rappeler que le sens du vote
« NON » pour ATTAC, est le refus d’une constitution qui condamne les peuples européens à
subir des politiques ultralibérales sans alternative possible. En participant à l’information des
citoyens et en s’engageant dans la campagne pour le « NON », Attac Pays d’Aix a le sentiment
d’avoir assumé sa fonction « d’association d’éducation populaire tournée vers l’action » dans
la continuité de son action « altermondialistes » de dénonciation des politiques de l’OMC et des intitulions financières internationales.

Le calendrier d’Attac est déjà riche de rendez-vous qui permettront d’analyser les résultats
et de débattre des initiatives à prendre :

Attac Pays d’Aix accueille avec satisfaction la victoire du « NON » au référendum
pour la ratification de la constitution européenne, satisfaction tempérée par le résultat
majoritaire du « OUI » à Aix-en-Provence. Il est nécessaire de rappeler que le sens du vote
« NON » pour ATTAC, est le refus d’une constitution qui condamne les peuples européens à
subir des politiques ultralibérales sans alternative possible. En participant à l’information des
citoyens et en s’engageant dans la campagne pour le « NON », Attac Pays d’Aix a le sentiment
d’avoir assumé sa fonction « d’association d’éducation populaire tournée vers l’action » dans
la continuité de son action « altermondialistes » de dénonciation des politiques de l’OMC et des intitulions financières internationales.

Le calendrier d’Attac est déjà riche de rendez-vous qui permettront d’analyser les résultats
et de débattre des initiatives à prendre :
- samedi 4 juin à partir de 14 heures la Fête des Comités Locaux Attac des BdR
- jeudi 9 juin la réunion mensuelle d’Attac Pays d’Aix au Ligourès,
- vendredi 17 juin une mobilisation à l’occasion de la réunion du Conseil Européen qui va fixer le sort
d’un certain nombre dinitiatives contestées : directive Bolkestein, directive temps de travail, libéralisation des services publics etc..

1. Les sujets de satisfaction

La réhabilitation du débat politique, débat animé pour le « NON » par des organisations ou personnalités du mouvement social : ATTAC , la Fondation Copernic, l’URFIG et Raoul Marc Jennar,
les partis politiques de gauche (LCR, PCF, Alernative libertaire), des militants politiques (du parti socialiste, des verts, des radicaux de gauche), syndicaux et associatifs, quelques périodiques
(Le Monde Diplomatique, Politis, l’Humanité et la Marseillaise), des chroniqueurs isolés des radios publiques (Daniel Mermet), des radios associatives (Radio Zinzine) et tous les militants et citoyens qui sur Internet, sur les marchés, dans leur entourage ont su diffuser l’information nécessaire à
la compréhension des enjeux de la ratification du traité constitutionnel.

. La forte participation électorale : elle est la conséquence du débat impulsé essentiellement
par les partisans du « Non » qui a obligé les partisans du « OUI » à se mobiliser et à entrer dans
le débat. Cette forte participation donne au résultat obtenu une légitimité incontestable.

. La mobilisation des militants d’Attac : Attac a entamé l’analyse du texte constitutionnel
dès septembre 2003. (Vers un traité constitutionnel premières analyses d’Attac) et a proposé
en novembre 2003 « les 21 exigences dAttac pour le traité constitutionnel ».. Elle a élaboré des
outils pour l’appropriation des enjeux et des contenus du traité constitutionnel : week-end de formation (6 ou 7 pour les Comités locaux Attac du sud-est), réunions publiques d’information
et de débat, élaboration de documents (tracts, diaporamas, vidéos etc), édition de deux livres
(« Cette constitution qui piège l’Europe » et « ils se sont dit « oui »). Mais de plus, Attac a constitué une force militante importante dans la campagne pour le « non » dont la présence, dans la durée,
sur le terrain, est déterminante. Le groupe Attac jeune d’Attac Pays dAix s’est particulièrement investi dans ce travail militant.

. La mobilisation populaire qui est le prolongement des mouvements sociaux qui se déroulent en France : 1995, 2003, mars 2005. Le meeting de Martigues et les collectifs qui se sont développés partout en France attestent dune volonté populaire de donner un coup d’arrêt à des politiques européennes et nationales qui privilégient les intérêts des propriétaires du capital et maintiennent
un chômage de masse, accroissent la pauvreté et la précarité, détruisent les services publics.

. L’établissement de relations avec le réseau des Attac d’Europe et particulièrement avec Attac Allemagne qui autorise l’élargissement, au niveau européen, des bases du « NON » altermondialiste.

2. Les sujets d’inquiétude

. L’unanimisme des grands médias en faveur du « oui » (nous distinguons médias et journalistes même si un bon nombre ont fait preuve de manquements graves à l’équité dans le traitement de linformation) est perçu comme la traduction « d’un mépris du peuple », comme un signe de « collusion avec les puissants » et comme un danger pour la démocratie. Attac Pays d’Aix organise le festival de cinéma « Images mouvementées » sur le thème de « la fabrique de l’opinion » du 11 au 16 juillet 2005, en collaboration avec le cinéma Mazarin. Une excellente occasion pour revenir sur cet épisode référendaire.

. L’attitude de certains hommes politiques et de certains chroniqueurs et éditorialistes qui ont, par leurs outrances, contribué à discréditer leur fonction et la perception du « politique » dans l’opinion publique. La volonté de respecter et de faire respecter la souveraineté populaire semble souvent absente de leurs préoccupations même après le vote sans équivoque des Français.

. La situation sociale et politique en France

3. Et maintenant ?

Quelques axes d’intervention peuvent être évoqués :
- La fête des Comités Locaux d’Attac des Bouches-du-Rhône le 4 juin au parc Valabre de 14h à « point d’heure » : l’occasion dun premier bilan et de tracer des perpectives réalistes
pour la suite de l’action.
- Suivi du processus de ratification et internationalisation du « NON » européen
et altermondialiste

- Poursuite du débat sur la constitution : quelle constitution, quels traités alternatifs ?
- Renforcement des « coopérations altermondialistes » au niveau européen avec le Forum social Méditerranée (à Barcelone du 16 au 19 juin 2005), le Forum Social Européen à Athènes en 2006, qui prennent de ce fait une dimension particulière pour Attac, pour les mouvements sociaux
et pour les peuples européens. Ces coopérations doivent permettre de créer des mobilisations européennes et internationales contre les politiques intérieures et extérieures de l’UE
- Travail de définition de politiques européennes répondant aux attentes qui se sont exprimées ce 29 mai. Attac France va proposer aux autres Attac d’Europe la tenue, au début
de l’automne, d’une Convention des Attac d’Europe qui pourrait déboucher sur une plate-forme européenne commune, à soumettre à chaque gouvernement.
- Les priorités d’Attac : Attac doit éviter de propager une vision simpliste d’un pays, voire
d’une gauche, coupé en deux. La situation est bien plus complexes même si un pôle antilibéral
s’est fortement affirmé au cours de cette campagne référendaire. Le « OUI » de gauche a
multiplié les promesses avec lesquelles nous avons de nombreux points d’accord, et nous ne
devons pas négliger les actions communes menées précédemment avec les organisations, les militants et les élus à tous les niveaux (local, national, européen), notamment sur l’AGCS et
la défense des services publics.

Ces campagnes se poursuivent et Attac va s’employer à développer la prise de conscience
des liens entre les politiques nationales et celles décidées au niveau européen et au niveau
mondial, notamment à l’occasion du G-8 en Écosse en juillet, et de la réunion de l’OMC, à
Hongkong en décembre, où la libéralisation supplémentaire de l’agriculture et des services
(AGCS) sera à l’ordre du jour. Attac va s’inscrire dans ces deux grands combats, ainsi que
dans ceux des taxes internationales, des paradis fiscaux, des OGM et de l’eau.

Attac va s’investir également dans la campagne d’action mondiale contre la pauvreté
« 2005 plus d’excuse » qui réunit en France plus de 40 organisations (dont les principaux
syndicats CGT, CFDT FSU, Solidaires) pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), l’annulation de la dette des PED, l’augmentation de l’aide publique au développement.

Bernard Lagune, président d’Attac pays d’Aix


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1125 / 510591

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License