Assemblée Générale d’Attac France : Communiqué du Conseil d’Aministration d’Attac Pays d’Aix, réuni le 4 mai 2006, concernant l’Assemblée Générale d’Attac France des 17 et 18 juin 2006, adressé aux adhérents

LES ENJEUX SONT IMPORTANTS, N’OUBLIEZ PAS DE VOTER AVANT LE 9 JUIN !
jeudi 25 mai 2006

Le CA d’Attac Pays d’Aix s’est réuni le 5 mai 06 après la Conférence Nationale des Comités Locaux des 29 et 30 avril, pour débattre des actions à mener pour assurer l’information des adhérents d’Attac Pays d¹Aix en vue des Assemblées Générales d’Attac France qui se tiendront à Rennes les 17 et18 juin 2006
- 1. Modification des statuts d¹Attac France
- 2. Élection du Conseil d’Administration d’Attac France
- 3. Mise en place d’une direction collégiale
- Concernant l’élection des candidats membres actifs

1- Modification des statuts d’Attac France

Au cours de ces deux journées une première assemblée générale extraordinaire aura pour objectif de modifier les statuts d’Attac France. Pour valider le vote des statuts modifiés, il est nécessaire que 50% des adhérents à jour de leurs cotisations participent au vote et que les modifications soient approuvées par les 2/3 des votants. Ces propositions de réforme des statuts et les modalités de vote ont fait l’objet d¹un consensus au sein du CA d¹Attac France. Elles ont pour but de mieux adapter les statuts rédigés en 1998 à la réalité actuelle d¹Attac (notamment avec la reconnaissance des comités locaux) et de permettre le maintien de l¹agrément d¹Attac France comme "association d¹éducation populaire" par le ministère de la jeunesse et des sports. Une majorité des membres du CA d’Attac Pays d¹Aix considère que cette réforme doit aboutir et appelle les adhérents à participer au vote de modification des statuts, étant bien entendu que le choix du vote (pour, contre, abstention) leur appartient.

2 ­ Élection du Conseil d¹administration d¹Attac France

Ensuite se tiendra une assemblée générale ordinaire qui aura pour objet d’élire un nouveau conseil d’administration (CA) d’Attac France. L’élection de ce CA comporte l’élection d¹une liste de 18 membres fondateurs proposée par la majorité du collège des fondateurs et une liste de 24 membres "actifs" (12 dans les statuts actuels) à choisir parmi plus de 60 adhérents qui se sont portés candidats. Si la réforme des statuts est adoptée les 24 membres actifs siègeront au CA avec droit de vote. Dans le cas contraire 12 membres siègeront sans droit de vote " statutaire ".

Une minorité du collège des fondateurs et d’adhérents appelle à rejeter la liste de 18 membres proposée. Le CA d’Attac France serait alors conduit à siéger sans représentants des fondateurs. Lors de la réunion du 5 avril 2006 le CA d’Attac Pays déclarait : "Nous considérons le rôle des fondateurs comme incontournable dans le fonctionnement d’Attac car ils garantissent la diversité, la pluralité et l’indépendance d’Attac, mais aussi la fourniture aux comités locaux, par leur engagement personnel, de ressources humaines et de productions intellectuelles, très favorable à leur activité". Nous considérons que le rejet de cette liste changerait la nature de l’association et affaiblirait considérablement les capacités d¹Attac à participer au mouvement altermondialiste. Nous réaffirmons qu’" Attac doit rester ce pourquoi tant de personnes y ont adhéré, une association de syndicats, associations, organes de presse, citoyennes et citoyens, pour lutter contre la dictature des marchés et le libéralisme sauvage qui va avec et pour élaborer avec les autres composantes du mouvement altermondialiste un autre monde possible."

C’est pourquoi nous appelons les adhérents d¹Attac Pays d’Aix à voter pour la liste de 18 membres fondateurs proposée.

3- Mise en place d’une direction collégiale

Nous regrettons que ne soit pas respecté le voeu des adhérents adopté lors de l’AG de décembre concernant la co-présidence : résolution n°8 : "L’assemblée générale mandate le Conseil d’Administration pour qu’il impulse une réforme des statuts d’Attac incluant le principe d’une coprésidence de l’association. La double parité (femmes/hommes et actifs/fondateurs) doit être respectée pour les poste de la présidence, la vice présidence, la trésorerie pris dans leur ensemble".
La singularité d¹Attac réside dans sa capacité à rassembler des composantes diverses et à travailler en réseau. Nous estimons qu’en interne aussi, nous devons renforcer nos pratiques collégiales, et ce au sein même de la direction.

Concernant l¹élection des candidats membres actifs, si tous sont militants et travaillent au niveau local ou national sur les thèmes d¹Attac, le clivage se situe sur une conception différente d¹Attac :
- soit une association d¹adhérents, autonome et "émancipée de tous ses géniteurs" comme l¹écrit B. Cassen dans sa profession de foi.
- Soit une association rassemblant des organisations diverses garantes de l’indépendance d’Attac, et des adhérents, et travaillant en réseau.

Au dos du bulletin de vote avec la liste des candidats membres Fondateurs, 2 textes, " arguments pour éclairer le vote" résument assez bien, quoique brièvement les problèmes et dangers actuels.
Le 1er argumentaire de G. Massiah met en évidence d¹une part le rôle des fondateurs "pour l’indépendance et la diversité d¹Attac", et d’autre part explique pourquoi les fondateurs doivent eux-mêmes désigner leurs candidats au CA. Il reconnaît par ailleurs le bien-fondé d’un équilibrage Actifs/Fondateurs.
Le 2ème argumentaire de B. Cassen cherche au contraire à montrer que ce mode de désignation est antidémocratique. Il accuse le Collège des Fondateurs de refuser de faire confiance aux adhérents et légitime le fait que des adhérents puissent s’abstenir ou voter non à la liste proposée par le Collège des Fondateurs.
Ce 2ème argumentaire a suscité de nombreuses réactions.
Des membres du conseil scientifique (J-M Harribey, Thomas Coutrot), des membres fondateurs (Susan George) dont les textes sont sur notre site ICI et de nombreux comités locaux, Attac Toulouse, Marseille, Pays d’Aix, La Ciotat, Arles, Montpellier, Rhône, Dijon, Côte d’Armor, Strasbourg, Bordeaux, Perpignan, Pau, Paris centre, Paris 20ème, ont lancé vers les adhérents et sur Internet des textes comportant un soutien aux Fondateurs.
Parmi les 62 candidats membres actifs, certains se sont positionnés pour, d’autres contre la décision du Collège des Fondateurs et sur leur place au sein d¹Attac. Nous en avons identifié 20 s’étant positionnés pour le soutien au Collège des Fondateurs dans l¹ordre de présentation sur la liste : J-M Harribey,W. Maurin, T. Rouquet, G. Coiffard-Grosdoy, j. Tosti, A. Trouvé, R. Pradeau, B. Veilhan, L. Rolet, G. Azam, C. Bénéteau, C. Baunez, C. Verdin, I. Mercier, J-L Cipière, J-M Coulomb, G. Jouve, C. Blasco, J. Etchegaray, R. Dumas.

LES ENJEUX SONT IMPORTANTS, N’OUBLIEZ PAS DE VOTER AVANT LE 9 JUIN !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 982 / 528724

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License